Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Découvrez Missio, exemple de jeunes au service de la nouvelle évangélisation

ImageI. Qu’est-ce que MISSIO ?

Missio est un mouvement de jeunes laïcs créé au début des années 90 afin de répondre à l’appel du pape Jean Paul II à une « Nouvelle Évangélisation » .Animés d’un mouvement Missionnaire, nous croyons fermement que les jeunes catholiques que nous sommes ont un devoir de témoigner de Jésus-Christ vis-à-vis de cette immensité de jeunes avec lesquels nous vivons dans nos écoles, nos métiers et nos facultés et qui ignorent tout de Jésus-Christ qui est venu sur terre pour les sauver.En bref, Missio est un moyen de :

  • Vivre pleinement sa Foi,
  • Témoigner de Jésus-Christ,
  • Nouer de profondes amitiés,
  • Se former dans sa Foi.

Pour ce faire, un certain nombre d’activités de formation ou de loisirs est proposé tout au long de l’année et spécialement pendant les vacances d’hiver et d’été où des camps à l’étranger sont organisés. Ces activités sont l’occasion de toucher des jeunes de tout horizon.

II. Pourquoi MISSIO ?

Toi qui est chrétien – c’est à dire disciple du Christ- ne te sens-tu pas tenu de témoigner de la Bonne Nouvelle des Évangiles dont tu es le messager ? Les membres de Missio ont à cœur d’exposer le message d’espérance dont le Christ nous a légué le dépôt. Ce message est aujourd’hui d’une actualité remarquable dans une société où beaucoup de jeunes semblent complètement désorientés. Ainsi, un mouvement tel que Missio a une importance toute particulière au début du troisième millénaire car il propose aux jeunes de mieux connaître le Christ et son Église. Déjà en 1957, aux lycéens de Rome, Pie XII lançait :« Ne soyez pas une jeunesse molle, Soyez plutôt une jeunesse enflammée, une jeunesse ardente. Allumez et faites se répandre le feu que Jésus vint apporter dans le monde ». De même, en 1968, Paul VI rappelle que :« L’Église recommande sans cesse que l’apostolat soit bien ordonné et organisé, et qu’on évite la dispersion des forces ».

III. À qui s’adresse MISSIO ?

Concrètement, Missio s’adresse à tous les jeunes âgés de 16 à 22 ans et plus particulièrement à tous ceux qui ne connaissent pas ou peu le Christ et son message de foi,d’espérance et de charité. Bien entendu, nous nous adressons aussi à de jeunes catholiques car notre action missionnaire a besoin d’animateurs enthousiastes et généreux : « La moisson est abondante, mais les ouvriers peu nombreux » (Lc,X,2). Car finalement, quel jeune pourrait prétendre connaître toute la doctrine catholique et ne pas avoir besoin de renforcer sa Foi ? Enfin, 16-22 ans c’est l’âge des premiers grands choix personnels de la vie, des premières responsabilités, c’est l’accession à une foi adulte, en bref une époque formidable où les jeunes peuvent témoigner de la vitalité de l’Église !.

IV. Quelques précisions sur MISSIO

Missio défend le principe de « l’apostolat des jeunes par les jeunes ». Le mouvement est donc entièrement placé sous la responsabilité de jeunes laïcs. Nous pensons que la jeunesse est l’âge au cours duquel il est possible et nécessaire de commencer à bien agir : l’histoire est remplie d’exemples de jeunes agissant avec sérieux ou témoignant de bien belle manière leur Foi en Jésus-Christ. Missio est constitué d’équipes de 8 à 12 personnes, garçons et filles, qui forment des îlots d’amitié saine. Grâce à l’authenticité de cette amitié, des jeunes extérieurs au mouvement peuvent petit à petit s’agréger aux équipes, surtout à l’occasion des camps, et en viennent à participer à nos activités. Les équipes restent autonomes, mais elles obéissent toutes aux chefs qui contrôlent et coordonnent l’action de l’ensemble du mouvement.  Les saints patrons de Missio : Saint Paul, Saint Dominique et Saint François-Xavier

V. Pour nous aider

MISSIO ne pourrait subsister sans la contribution de quelques amis. Vous aussi vous pouvez soutenir cette action missionnaire au service de l’Église :

  • Par la prière sans laquelle toutes nos actions humaines restent vaines.
  • En nous faisant connaître et en parlant de nous aux personnes susceptibles d’être intéressées par nos activités.
  • Par des dons matériels et financiers ; l’argent reste le « nerf de la guerre » indispensable à toute action.

Partager cet article

12 commentaires

  1. Le renouveau charismatique
    Est un mouvement laïc venu des États Unis
    Ce mouvement de jeunes est aussi laïc
    Avec des chefs laïcs.
    Vient-il des États Unis?
    Ce mouvement précise qu’il s’adresse aussi à de jeunes catholiques!!!!
    Est-il
    Mouvement universel ?
    Protestant?

  2. L’apostolat “des jeunes par les jeunes”, cela fait un peu penser aux aveugles guidés par des aveugles. Ayant trente ans d’expérience des camps de jeune, j’espère qu’il y a un encadrement un peu sérieux en amont ?

  3. Missio périclite totalement, cela étant dû à un esprit mondain et individualiste.

  4. Ni adresse courriel ni adresse physique, ni website, ni n° téléphone, ni même un lien dans le texte, ni nom ni parrain …. curieux, non ?

  5. Tout cela est très bien et il n’y a rien à redire là-dessus.
    Mais, au-delà de ces belles initiatives, il y a tout de même un problème pour le moins sérieux.
    Car c’est curieux cette manie de parler d’évangélisation, alors que, dans le même temps, les deux temps forts, s’il en est, pour évangéliser, sont résolument négligés ! à savoir :
    . le catéchisme aux enfants qui n’est plus assuré par les curés
    [ Euh pourquoi voulez-vous que ce soit les curés qui fassent le catéchisme aux enfants alors même que l’Eglise enseigne que naturellement c’est le devoir des parents!
    Chacun son troupeau et les vaches seront bien gardées.
    JL]
    . les obsèques (où c’est tout de même ici l’endroit idéal pour évangéliser les personnes qui ne vont plus, ou pas à l’Eglise), désertés, la aussi, par les curés.
    Alors, avant de se lancer dans des grandes phrases sur l’évangélisation (et les vocations), que ceux qui ont la charge d’enseigner au terme d’études et de formation poussées les préparant au ministère, commencent par enseigner, si ce n’est pas leur devoir absolu, leur vocation première, celui des évêques et des curés, c’est le devoir de qui, des martiens ? Cette manie, de sa lancer dans des entreprises diverses et variées, en négligeant les choses les plus simples qui tombent sous le sens, relèverait-elle du leurre théologique pour se donner bonne conscience ? Cela ressemble fort aux caractéristiques de l’Eglise dite de Laodicée. Mais si tout le monde s’en fout chez les clercs (on ne veut bien pas critiquer, mais tout de même, faut pas pousser). Heureusement, la providence se chargera toute seule, comme une grande comme d’habitude, de remettre les pendules à l’heure le moment venu (la fameuse “pierre” de Daniel qui, sans le “secours d’aucune main”, mettra le système mondial antichristique actuel par terre au moment où il s’y attendra le moins).
    Et ceci, que le magistère fuit ou non ses responsabilités d’évangélisation en les laissant sous-traitées à l’initiative des laïcs, aux lieux les plus évidents où elles doivent s’exercer en priorité avec un soin particulier. Mais peut-être que les curés ne croient pas, ou ne croient plus, en réalité en ce qu’ils sont censé enseigner ? L’apostasie, c’est toujours par la tête que cela se développe.
    [Et si tout simplement nous réfléchissions à la lumière de l’enseignement de l’Eglise de ce qui est du domaine du clerc et de ce qui est de celui des laïcs. Chacun son champs d’autorité, bornés et complémentaires, et tout ira bien.
    JL]

  6. Mais c’est bien de complémentarité et de faire en sorte que « les vaches soient bien gardée » pour reprendre votre expression, dont il est question et de rien d’autre. L’un n’exclut pas l’autre.
    Et si dans ce cadre, les curés jugent qu’ils n’ont pas à s’impliquer directement dans le catéchisme et les obsèques, le discours sur l’évangélisation et les vocation sonne creux. C’est un peu comme le commandant d’un navire qui ne voudrait pas monter à la barre au motif qu’il a des seconds et un équipage pour assurer le quart ; ce serait notamment alimenter le risque que c’est derniers, à la longue, se prennent pour le commandant.

  7. Pour une adresse courriel, website ou n° de téléphone RDV sur le site :
    http://www.missionet.fr/nous-contacter/

  8. Bonjour,
    Je suis le responsable du mouvement Missio et je ne peux m’empêcher de réagir aux commentaires de certains.
    Je répond donc à chacun des commentaires qui a été fait :
    – ” Le mouvement est universel ? protestant ? ” : le mouvement Missio est catholique, dirigé par des catholiques et avec des prêtres catholiques. Mais le mouvement s’adresse à tous les jeunes de 16-22 ans, catholiques ou non, qui souhaitent découvrir la vie chrétienne durant nos camps.
    – ” Y a t-il un encadrement sérieux en amont ? ” : Missio est gérer par des jeunes ( j’ai moi-même 21 ans ) ; mais nous avons été formés par les anciens qui nous ont transmis des méthodes et des savoirs faire. Nous pouvons de plus compter sur eux pour résoudre les éventuels problèmes rencontrés. La réponse est donc OUI, il y a un encadrement sérieux en amont, avec des jeunes formés et rodés pour les activités que nous proposons.
    – “Missio périclite totalement” : Faux, le mouvement compte 80 jeunes à ses camps, et ceux-ci ne demandent qu’a revenir après chaque camp. Il pourront tous vous témoignez que cet esprit “mondain et individualiste” n’est pas. Bien sûr il y a des hauts et des bas, mais nous mettons le Seigneur au centre de tout, et lui ne périclite jamais…
    – “ni adresse ni couriel ect […] curieux non ?” : en effet cela manque. Je vous invite donc à aller sur notre page internet http://www.missio.net afin d’y trouver tous les renseignements nécessaires ( mail, noms, numéros de téléphone…).
    – ” au delà de ces belles initiatives il y a un problème pour le moins sérieux” : Vous avez tout à fait raison ! Mais en quoi cela concerne t-il notre mouvement ? Nous ne sommes pas prêtres ; nous constatons simplement que la jeunesse s’éloigne de plus en plus de la foi et de la vie chrétienne. Notre but, avec nos modestes moyens “de jeunes”, est de leur permettre de renouer avec cela ; et qui sait, peut-être, d’en faire de futurs prêtres qui viendront résoudre les problèmes dont vous parlez…
    J’espère avoir bien répondu à vos commentaires/objections/critiques, que les précisions ajoutées vous aideront à mieux comprendre Missio et tout ce que cela apporte.
    Si cela ne vous suffit pas, alors n’hésitez pas à nous envoyer un mail ([email protected]) afin que je puisse mieux vous répondre.
    Cordialement,
    Marc Villepelet

  9. Je trouve cela extraordinaire que des jeunes chrétiens suivent les pas de JPII. Notre mission d’évangélisation en tant que catholique, c’est un devoir, une obligation, il est bien trop facile de pratiquer une foi rythmée et de rester dans notre zone de confort !!
    Cet “apostolat des jeunes par les jeunes” me semble tout à fait pertinent! Moi qui ai bientôt 56 ans, je suis bien consciente que le message d’amour, de miséricorde de Dieu a plus d’impact sur le jeune athée lorsqu’il sort de la bouche d’un autre jeune (ayant une foi bien solide évidemment).
    De toute évidence, ce groupe doit être encadré par des prêtres, car sans les sacrements et l’enseignement des prêtres, comment évangéliser? Peut-être un oubli de l’avoir mentionné?
    Bravo à tous ces jeunes, continuez, c’est par votre foi que l’Esprit Saint souffle sur le monde !

  10. 80 en camp et combien aux activités de l’année? Aux veillées de prières, il y a maximum 4-5 jeunes. C’est ridicule pour un mouvement apostolique. Elle est là la relève? A force de vouloir être ouvert (tenue des filles scandaleuses pour des catholiques, conformisme quant à la crise de l’Eglise), on ne vient que pour s’amuser et ça devient mondain.

  11. Bonjour,
    En complémentarité de ce qu’à été dit précédemment et pour vous répondre, oui Missio est accompagné de prêtres.
    Cela n’est effectivement pas mentionné dans la présentation du mouvement mais ces derniers nous accompagnent et pendant l’année au cours de nos sorties le week-end ou de nos sessions de formations, et pendant les camps d’été et d’hiver.
    Ils nous est donc offert d’assister à la messe, de nous confesser, d’écouter des topos, ou tout simplement d’avoir des entretiens personnels sur toute la période de nos camps.
    Leur disponibilité est unique en son genre et tous peuvent venir les solliciter.
    Il y a donc bien un réel suivi des prêtres et certains même étaient membre du groupe avant de rentrer au séminaire.
    Bien cordialement,
    Louis Bévillard

  12. Bonjour,
    En complément de ce qui a été dit précédemment et pour vous répondre, oui Missio est encadré par des prêtres.
    Ces derniers nous accompagnent pendant nos activités au cours de l’année : adorations, sessions de formations, retraites… en garantissant un réel contact auprès des jeunes. Mais aussi et surtout tout au long des camps d’hiver et d’été en nous offrant la possibilité d’assister à la messe le dimanche et en semaine, de nous confesser, d’écouter des topos ou tout simplement en assurant une disponibilité unique en son genre.
    Louis Bévillard

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services