Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Découvrez l’ordre des annonciades, et leur monastère à Thiais

Découvrez l’ordre des annonciades, et leur monastère à Thiais

Les annonciades… cela vous dit peut être quelque chose. C’est un ordre principalement dédié à l’imitation des dix vertus de la Vierge, qui a d’ailleurs été fondée par une princesse.

Au fil des années, bien des aventures lui sont arrivées, mais le monastère de Thiais est aujourd’hui rayonnant de part les produits qui en sortent, et bien sûr grâce à ses soeurs !

Dans cet article, découvrez le monastère de Thiais : de son histoire à sa règle, en passant par ces délicieuses productions artisanales, on vous emmène !

L’ordre a été fondé par une princesse !

Eh oui, l’ordre des annonciades a bien des origines royales ! En effet, sainte Jeanne de France, qui est la fille du roi Louis XI, est née en 1464. Elle reçoit à cinq ans une vision de la Vierge lui demandant de fonder un ordre en son honneur. Mais, mariée dès ses douze ans, elle devra attendre la répudiation de son mariage pour partir à Bourges et fonder en 1502 “l’Ordre de la Vierge Marie”, plus connu sous le nom d’ “Annonciade” !

Cependant, en établissant un ordre, Jeanne n’emprunte pas le chemin de la facilité ! Que cela soit les orientations spirituelles à choisir, ou le rythme à suivre, tout cela est bien complexe à réaliser seul. Alors, pour organiser tout cela, Jeanne confie alors à son confesseur, le franciscain Gabriel-Maria, la rédaction de la règle de l’Annonciade. L’idée est claire : il faudra chercher Dieu en imitant la Vierge et ses dix vertus évoquées dans la Bible. La règle est approuvée officiellement par le pape en 1517 et hop, c’est parti !

L’église du monastère de Thiais, aujourd’hui – Divine Box

Qui dit Histoire, dit guerres !

Malgré une forte croissance de l’ordre en France et au sein de l’Europe, l’ordre (qui n’est évidemment pas seul dans ce cas) doit faire face à deux nombreuses guerres. Pour ne citer que les plus désastreuses pour les sœurs : les guerres de Religion au XVIe siècle, la guerre de Trente Ans au XVIIe siècle, et bien sûr la Révolution ! À cette période, plus de mille « annonciades » seront dispersées entre l’exil, la prison et même la guillotine. Triste sort…

Des hauts et des bas…

En effet, après la Révolution, deux anciennes sœurs font revenir l’ordre en France. Par la même occasion, elles fondent une communauté et ouvrent un pensionnat. Mais à peine un siècle plus tard, en 1904, les lois anticléricales les poussent à l’exil. Pas étonnant, de nombreux monastères sont concernés !

Mais restons positifs, car tout est bien qui finit bien : les sœurs rentrent en France en 1922 et s’installent à Thiais, en région parisienne, en 1926. On y est, enfin ! À partir de cette date, tant sur le plan humain, avec une croissance démographique forte, que sur le plan spirituel, le monastère s’étend et s’agrandit de plus en plus. À partir des années 1970, les annonciades de Thiais peuvent alors envoyer plusieurs groupes de soeurs pour créer des fondations : en Normandie, dans les Alpes-de-Haute-Provence, près de Bourges, à Menton, ou encore en Pologne en 2009. Wielki ! (ça veut dire génial en polonais)

La communauté au réfectoire – © Monastère de Thiais

Aujourd’hui, à Thiais…

On compte trente-deux annonciades du monastère de Thiais aujourd’hui. Leur quotidien oscille entre les cinq offices de 7h à 21h et le travail manuel.  Elles font en des merveilles en terme d’artisanat monastique :  dans leur biscuiterie, leur confiturerie, leur carterie et même leur hôtellerie pour accueillir bien sûr les pèlerins ou retraitants de passage. Chouette programme ! Alors, dès la crise du covid terminée, peut-être irez-vous leur faire un petit coucou sur place ?

Une soeur annonciade qui pèse des biscuits dans leur biscuiterie à Thiais – © Monastère de Thiais

Un habit bien particulier !

La tenue des soeurs annonciades est reconnaissable entre mille ! Chaque couleur a une signification précise :

  • Le gris rappelle la pauvreté et la pénitence
  • le scapulaire rouge évoque la passion du Christ
  • le manteau blanc est signe de pureté
  • la médaille représente la Vierge à l’enfant
  • la corde à dix nœuds rappelle les dix vertus de la Vierge.

Bref, tout un programme ! Mais le mieux est encore de voir ce magnifique habit en vrai au monastère de Thiais…

Habit d’une annonciade du Monastère de Thiais – Divine Box

Et pour découvrir leurs produits ?

Sur place à la boutique près du monastère bien sûr : Monastère de Thiais, 91 Rue du Pavé de Grignon, 94320 Thiais

Ou sinon, si le covid ou l’éloignement géographique vous empêche de vous déplacer, vous pouvez cliquer ici pour acheter en ligne les biscuits et crackers du monastère de Thiais. Sinon, vous pouvez aussi cliquer ici pour en savoir plus sur le monastère de Thiais et notamment les constructions/chantiers en cours (car il y en a beaucoup…!)

Partager cet article