Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Décès de Valéry Giscard d’Estaing, le président de l’avortement et du regroupement familial

Décès de Valéry Giscard d’Estaing, le président de l’avortement et du regroupement familial

L’ancien président de la République Valéry Giscard d’Estaing est mort à l’âge de 94 ans.

S’il avait récemment exprimé quelques regrets sur le regroupement familial, instauré en 1976, il n’a, à ma connaissance, jamais formulé de regret sur la loi concernant l’avortement (ni même sur son évolution) instaurée en 1975 :

«L’idée en soi était juste et généreuse (…) Mais elle a été mal appliquée, et j’ai eu le tort de ne pas plus surveiller l’application ; j’en ai donc la responsabilité (…) Nous visions le noyau familial tel que nous le connaissons et nous avons vu arriver des noyaux familiaux totalement différents.»

C’est également lui qui a fragilisé l’institution familiale, cellule de base de la société, avec la loi du 11 juillet 1975 instaurant le divorce « par consentement mutuel » ou « pour rupture de la vie commune ».

Il fut également le rédacteur de la Constitution européenne, adoptée au mépris des peuples sous l’appellation « Traité de Lisbonne », consacrant l’hégémonie de l’Union européenne sur la souveraineté des nations.

Il a en quelque sorte présidé au grand remplacement : celui de la jeunesse française par une jeunesse immigrée et celui de la souveraineté nationale par des structures supranationales.

Que Dieu ait son âme.

Partager cet article

34 commentaires

  1. Bon débarras.
    Ce sinistre personnage a été un des plus toxiques et nuisibles des 50 dernières années, pour la France et l’Europe.

  2. Titre lapidaire (comme dirait mon imam !)
    Ici au moins, on ne pratique pas la langue de bois.

  3. C’est lui qui a ouvert la boîte de Pandore en laissant s’échapper le mauvais génie sur la société française avec sa « société libérale avancée » … quelle puanteur !

  4. Et il va avoir droit à un enterrement en grande pompe avec 10 évêques, lui le pécheur public, alors que tant de fidèles n’ont droit qu’à une misérable petite cérémonie expédiée à la sauvette par une laïque-en-mission-d’église ceinte d’un écharpe en Tergal mauve…

  5. Un dernier point, il était autant que je me rappelle fermement opposé au rappel des racines chrétiennes de l’Europe dans la constitution européenne qui est pourtant une réalité historique difficilement discutable.

  6. Confinement oblige, les obsèques se dérouleront dans l’intimité familiale, épargnant ainsi aux Français un spectacle de canonisation républicaine des plus immondes.
    Ne lésinons pas sur nos prières pour l’âme de ce sinistre personnage qui vient de comparaître devant son divin Créateur dont l’accueil a dû être des plus froids.

  7. Rectification :

    Non VGE n’est pas mort du Covid19 mais « avec la Covid19 » selon la formule en usage aujourd’hui. Il faut demander aux grands médias qui prétendent lutter contre des « Fake News » de ne pas propager des fausses nouvelles !

    En effet, l’ancien Président avait 94 ans (ce qui est un bel âge pour un monsieur) et avait été hospitalisé à plusieurs reprises pour des problèmes cardiaques et respiratoires.

    Je comprends maintenant d’où viennent les statistiques rocambolesques de la France !

    • Evidemment qu’il n’est pas mort de la covid, mais de vieillesse…. Quand on est vieux on meurt, c’est normal. Peut importe qu’il est dans son corps des coronavirus, des rhinovirus et autres virus…. comme tout le monde. D’ailleurs tout le monde porte des virus covid maintenant, puisque le virus est dans la société depuis 1 an. Ce n’est pas ça qui a tué Giscard, c’est sa vieillesse

      On n’a pas testé Daniel Hamiche ? Eh bien heureusement car on l’aurait catalogué « décès covid » si on l’avait testé, alors qu’il est mort d’un cancer.

  8. VGE ? C’est :
    Divorce par consentement mutuel,
    Ouverture de la boîte de Pandore concernant l’avortement,
    Regroupement familial (immigration),
    Route vers l’abandon de la monnaie souveraine basée sur l’or,
    Renforcement de la construction européenne,
    Diamants de Bokassa

  9. .
    Mt 5 – 44
    Eh bien ! moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent,
    .
    Prions pour la Miséricorde Divine sur VGE

  10. On aura peut-être (probablement) droit à un macron surfant à mort sur le progressisme de vge : encenser l’avortement, l’europe, et donc implicitement ou explicitement tacler les fachos et blablabla…
    Et peut-être parlera-t-il aussi à la première personne, le petit garçon, tant il aime se mettre en avant… Souvenons-nous de ces hommages où il dit qu’il n’oubliera pas et non « Nous n’oublierons pas »…

  11. Et qui plus est, adultère notoire. Lui aussi.

  12. La France lui « doit » aussi la suppression de la censure cinématographique (prélude au déferlement de la pornographie) sous la houlette de son premier ministre de la « Cul-ture », Michel Guy…

  13. Il ne faut pas oublier LE crime de VGE, l’avortement (10 millions d’enfants assassinés depuis 45 ans) et sa corollaire (le regroupement familial pour remplacer les petits Français qui ne naissent pas)…
    On peut prier pour lui, mais il va devoir rendre des comptes devant 10 millions de témoins à charge…

  14. Monsieur le président , le purgatoire risque d’être très très très long
    vous ne nous avez pas écouté alors il va falloir réparer
    nos prières vous accompagnent

  15. Je trouve ce « déchainement » bien dur pour ce pauvre Giscard : RIP.
    Pour moi c’est un nain par rapport à ses successeurs.
    La « catastrophe nationale » c’est, à mon humble avis, Mitterrand et toute la suite dont on ne sort pas.
    Giscard a de lourdes responsabilités certes, mais il a eu « la planche savonnée » par Chirac (que beaucoup portent aux nues, on se demande pourquoi : il a été, toujours à mon humble avis, pire que Giscard, sauf pour le refus d’entrée en guerre contre l’Irak) : en tant que 1er Ministre, en tant qu’opposant ensuite et finalement pour Mitterrand contre Giscard en 81 ; Giscard a dû subir le 1er choc pétrolier qui a été terrible sans que l’on s’en rende vraiment compte : il ne s’en est pas trop mal tiré, même s’il a laissé faire des erreurs, telles l’exagération des aides en tout genre dont on ne sort pas (je me souviens que certains étaient tellement bien indemnisés qu’ils gagnaient plus au chômage qu’en travaillant).
    Pour les lois « scélérates » que l’on nomme maintenant « sociétales », c’est malheureusement exact qu’il a ouvert la boîte de Pandore. Cependant, force est de reconnaître que c’est partout pareil : c’est une ambiance de mondialistes contre laquelle je mets au défi quiconque de résister.
    Pour le regroupement familial, plus qu’une erreur, « une faute », je me souviens que les AFC de l’époque étaient bien embêtées : sur le fond, expliquaient-ils, c’est difficile d’aller contre…
    Bref, ne lui trouver que des défauts, et le conspuer comme il est « bon ton » de le faire, me semble très exagéré. Je pense que s’il avait été réélu en 81 cela aurait été préférable et que l’on aurait – peut-être, car rien n’est sûr évidemment – évité la catastrophe économique dans laquelle on s’enfonce depuis l’arrivée de Mitterrand : on avait alors un système reposant sur une volonté centriste de bonne tenue économique avec le contre-poids de la gauche. Avec la gauche au pouvoir depuis 1981 (car Chirac était de gauche et Sarkozy n’a fait qu’appeler auprès de lui des gens de gauche, soi-disant par ouverture d’esprit. On a vu le résultat, à tel point que l’UMP de l’époque lui rappelait qu’il y avait aussi des gens intelligents à droite !), tout est dans le « même sac » et dans le même sens sans réel contre-pouvoir.
    Tout cela démontre qu’il est très difficile, en France, de gouverner au Centre : au lieu de rassembler la majorité des français, ce qui paraitrait logique, on se met tout le monde à dos. Bizarre quand même, mais, comme j’aime à le dire, les français sont ingouvernables. J’ai peur que cela finisse par changer quand le « Grand Remplacement » aura fait son œuvre : il faudrait peut-être y songer au lieu de se battre entre nous.

    • « c’est une ambiance de mondialistes contre laquelle je mets au défi quiconque de résister ». Que fait le groupe de Visegräd et particulièrement Orban ? Il a dégagé son compatriote Soros et bataille tous azimuts contre les mondialistes, contre l’avortement et les turpitudes sociétales. Que fait Trump ? Son ultime bataille contre le hold-up électoral n’est pas encore perdue. Son combat anti-Système est des plus symboliques et peut avoir valeur d’exemple pour d’autres pays tentés par cette résistance.
      Il vaut mieux des soldats de cette trempe que des louis-philippards libéraux à la Giscard qui ont ouvert tous les portes de la décadence dans notre pays, portes par lesquelles se sont engouffrés tous ses successeurs malfaisants.

    • Vous avez sans doute raison mais quand un incendie commence, les plus responsables de sa propagation sont toujours les premiers à ne pas l’avoir combattu. Hélas VGE n’est pas le premier et il a soufflé sur des flammes déjà bien alimentées plutôt que d’en appeler aux pompiers. Ses successeurs ont fait pire; ça n’excuse rien.
      Si son purgatoire était de déblayer les décombres il en aurait pour longtemps ! mais, quant à nous, attendons notre secours de Dieu, Seul Juge, et de la Sainte Vierge Marie, Reine de France.. c’est sans doute la seule façon de rendre les français gouvernables.

  16. Encore une preuve que ce terrible virus peut abattre en plein vol le jeune homme le plus sémillant ! Allez, dans la charrette les pieds au chaud avec Chirac et Mitterrand qui t’attendent. L’ennui c’est que tu sera accompagné d’une nuée de bambins non nés…ça risque d’être fort désagréable (et pour longtemps)

  17. IVG comme VGE et TGV ou comment camoufler un massacre sous un sigle incolore et moderne.
    Giscard symbolise l’intelligence au service de la décadence et du retour à la barbarie.
    Avec l’avortement, le pire n’est pas le nombre de victimes – environ dix millions depuis la loi Veil-Giscard – mais le fait de décréter progrès et bien, un mal absolu, de pervertir plusieurs générations qui sont maintenant persuadées que tuer un enfant dans le ventre de sa mère, c’est bien.
    Certes, Giscard n’a pas l’exclusivité du raz de marée de cette culture de mort, mais en France, c’est lui et Madame Veil qui en sont les symboles indélébiles.

  18. Merci, tout est dit avec ça.

  19. Effectivement depuis qu’il est mort, tous se réjouissent de cet homme de progrès, ils a sorti la France des ténèbres dans lesquelles elle se vautrait. Ils appellent cela le progrès: le vote à 18 ans l’avortement, etc… Avec mon épouse nous en parlions souvent: Jusqu’à Giscard nous étions heureux, nous n’avions rien mais nous nous contentions de si peu. Les gens étaient joyeux, il y avait une certaine ambiance de bonheur et là avec l’arrivée de ce monsieur, les français commencèrent à devenir tristes et ça n’a pas fait en s’améliorant.et aujourd’hui avec le progrès si cher à micron, où est la joie dans cette dictature?

  20. Les français sont ingouvernables, oui ! Mais la France est gouvernable sans la boîte à outil … sans truelle et sans compas…

  21. Et la fin de l’obligation pour les femmes de demander l’autorisation de leur mari pour ouvri un compte en banque on en parle ???
    La ruine des familles !!! 🙂

    • Pouvoir ouvrir un compte bancaire sans l’autorisation de son mari était un caprice de bourgeoises.
      Dans le peuple, le mari touchait sa paye en liquide chaque semaine et rentrait dare-dare à la maison la remettre à sa femme, qui tenait les cordons de la bourse.

  22. Décret n°76-383 du 29 avril 1976 RELATIF AUX CONDITIONS D’ENTREE ET DE SEJOUR EN FRANCE DES MEMBRES DES FAMILLES DES ETRANGERS AUTORISES A RESIDER EN FRANCE. – Légifrance

    https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000000855572/1976-05-02/

    Merci à VGE qui a laissé Chirac organiser la destruction de la France par un simple décret.
    Et ce qui est intéressant, c’est le suivi des abrogations successives des abrogations précédentes.
    Et quand on voit ce qui en rest aujourd’hui, on ne peut que constater que l’horreur continue malgré tout :
    https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000000855572/2020-12-02/

Publier une réponse