Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Débat politique autour du nom des rues

Robert Ménard a récemment décicé de baptiser une rue de Béziers du nom du commadnat Hélie Denis de Saint Marc, décision tout à fait légitime et qu'il serait aujourd'hui ridicule de contester, comme l'explique le communiqué du SIEL:

"Les bien pensants s’en offusquent déjà. Et oui, il a osé ! Oser quoi : honorer un officier français, déporté de Buchenwald et grand-croix de la Légion d’honneur ! (…) Or, quand on est officier français et catholique, la parole donnée a un sens ! Et le commandant Denoix de Saint Marc le démontrera lorsque pendant ces jours tragiques d’avril 1961, il entraînera ses hommes du mythique 1er REP dans ce baroud d’honneur. Il est des défaites dans l’honneur qui valent mieux que des victoires dans la honte.  Alors merci au maire de Béziers d’honorer une certaine idée de l’Homme et de la France (…)"

Le 17 décembre, le conseil municipal de Villejuif (Val-de-Marne) a décidé de débaptiser le parvis Georges-Marchais. Nous n'allons pas nous en plaindre :
 
"Fini l’ancien secrétaire général du Parti communiste, député de la circonscription pendant vingt-quatre ans. Place au cancérologue et résistant, chercheur à l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif, décédé dans la ville en 2010. La nouvelle majorité du maire Franck Le Bohellec (UMP), élue lors des municipales en mars grâce à une alliance entre l’UMP, l’UDI, des socialistes dissidents et des écologistes en rupture avec EELV, a décidé de défaire le travail de ses prédécesseurs communistes"
 
En revanche, Bernard Lugan raille le politiquement correct poussé à l'extrême de Patrick Ollier, député-maire UMP de Rueil-Malmaison et compagnon de la très chiraquienne Michelle Aliot-Marie qui vient de baptiser une place du nom de Nelson Mandela :
 
"Jadis, dans la "banlieue rouge", les maires communistes donnaient aux rues le nom de Gagarine, de Karl Marx, de Robespierre ou encore de Maurice Thorez. Aujourd'hui, dans la banlieue chic, les maires UMP baptisent des places du nom de Nelson Mandela. Les premiers avaient l'excuse de la croyance dans des lendemains qui allaient chanter quand les seconds sont simplement en génuflexion devant le conformisme médiatico-idéologique le plus niais.
Le 8 novembre 2014, Monsieur Patrick Ollier, député-maire UMP de la bourgeoise Rueil-Malmaison a ainsi bien mérité de la pensée unique (…) Au delà du minuscule calcul visant à grappiller quelques voix d'électeurs issus du "grand remplacement", une telle décision prise par un conseil municipal de "droite" en dit long sur le naufrage intellectuel d'un courant politique sans colonne vertébrale, sans points de repère et peut-être encore plus affligeant, sans mémoire. Aussi, afin de "rafraîchir" celle de Monsieur le député-maire, je reproduis ici le communiqué que j'ai publié le  21 décembre 2013 sur le blog de l'Afrique réelle" 

Partager cet article

3 commentaires

  1. c’est très bien Monsieur Ménard, mais il y a dans votre ville la rue Crouzat, ce fou sanguinaire qui a balayé l’anjou avec sa colonne infernale en janvier 1794, mettant le feu aux fermes qu’ils trouvaient sur leur passage pour déloger vieillards,femmes et enfants pour ensuite les aligner pour mieux les massacrer, ce qui s’est passé à la ferme de la sorinière à chemillé. Je suis une descendante de cet enfant que ce bon monsieur crouzat a laissé pour mort à la sorinière.

  2. Mais bien sûr que Robert Menard a raison. Il y en a assez de ces gens ,libres penseurs , qui ont honte de mettre en exergue ce qui est bon, ce qui est grand, ce qui est noble, ce qui est beau ce qui est courageux.
    Ces politiques qui flattent le politiquement correct et se complaisent dans la facilité et ont peur de leur prope peur sont tous à fuir,sans état d’âme.

  3. Très bien monsieur Robert Ménard.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]