Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Liban

De la guerre juste

Les débats passionnés que l’on suit dans les commentaires des posts sur Israël m’obligent à recadrer la problématique initiale.
Dans les faits, chacun sait ce qu’il se passe au Liban depuis 48 heures.
J’ai reporté les faits en deux posts, soulignant dans le premier, la disproportion de l’attaque israëlienne par rapport au mal fait par les membres du Hezbollah et donnant dans un second, lecture du communiqué du Saint Siège qui condamne la violation ponctuelle du droit international par Israël.

Il n’est nullement question ici pour l’instant de débattre du bien-fondé de l’action d’Israël, de l’origine du conflit, de la motivation de tel ou tel pays, etc… Si la situation était simple et la solution logique, d’autres l’auraient trouvée avant nous, se chargeraient de l’analyser et de la mettre en oeuvre.
Il s’agit seulement de passer cette actualité brute (Israël attaque le Liban) au crible de la notion de guerre juste inscrite dans la doctrine de l’Eglise et dont je rappelle les quatre conditions nécessaires pour justifer une guerre :

  • Que le dommage infligé par l’agresseur à la nation ou à la
    communauté des nations soit durable, grave et certain.
  • Que tous les autres moyens d’y mettre fin se soient révélés
    impraticables ou inefficaces.
  • Que soient réunies les conditions sérieuses de succès.
  • Que l’emploi des armes n’entraîne pas des maux et des désordres
    plus
    graves que le mal à éliminer.

Ces premiers éléments se suffisent en eux-même pour porter un regard fondé sur la Vérité sur l’événement de ces 48 heures et non, je me répète, sur les motivations ou les intentions des uns et des autres.

Pour plus de réflexion, je propose ce résumé assez bien réalisé pour mieux saisir tout cet aspect délicat de la doctrine.

Lahire

PS : j’ai fermé les commentaires sur les autres posts (je commençais à avoir le tournis!). Ils restent évidemment ouverts sur celui-ci.

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

23 commentaires

  1. Merci de nous avoir rappelé ici la doctrine de l’Eglise sur la guerre dans sa notion de guerre juste.
    Dans un ordre de sujet assez proche (en particulier sur la position de JMLP sur l’avortement) je conseille fortement la lecture du lumineux (et facile) FONDEMENTS DE LA CITE de Jean Ousset

  2. un très grand merci au SB pour son honnêteté intellectuelle.
    Soyez aussi remerciés de nous rappeler si clairement la Doctrine Sociale de l’Eglise.
    C’est absolument indispensable, car de nombreux catholiques ne la connaissent pas ou ne savent pas très bien à quelles sources se renseigner. (le risque de subjectivité existe, et il n’est pas évident de lire toutes les encycliques parues sur un sujet donné)
    Je me permets de souligner à l’attention de certains liseurs (pas le webmestre, qui connaît les positions de l’Eglise, lui) que les Juifs restent “nos frères aînés dans la Foi et que le Seigneur leur a parlé en premier” et que nous ne devons pas les “mettre dans le même sac ” que les adeptes d’autres religions…
    et que par conséquent, l’antisémitisme n’est pas une attitude digne d’un catholique.

  3. @ Sixtine
    Soyez mille fois remercié(e) pour votre dernier paragraphe. Cela fait chaud au coeur.
    P.S. : Connaissez-vous le très beau livre sur ce thème de Mgr LUSTIGER : “La Promesse” ?

  4. @ Carthage suite à son post publié dans la note (actuellement fermée) ayant trait à la condamnation par le Saint-Siège de l’attaque contre le liban.
    Certes : “Le texte du 3ème message (de Notre-Dame de Fatima) a (aurait semble-t-il) déjà été présenté”, mais à quel prix ?
    Les versions ne sont en aucune manière unanimes quant au contenu du message. Depuis la transmission de ce dernier par Lucie à L’Eveque Leira jusqu’à la publication officielle en l’an 2000, de nombreuses versions contradictoires ont été révélées au niveau des instances de l’église.
    Permettez-moi donc de jouer la carte du doute quant à la véracité de la publication d’une partie ou de la totalité du message véritable de Notre-Dame de Fatima.

  5. Je ne suis pas fine politologue mais à choisir entre nos aïeux dans la foi, sur une terre qui est légitimement la leur et dont ils ont été chassés et les représentants terroristes d’une pseudo religion qui recherche l’extinction de la leur… et de la mienne, mon coeur balance pas mal d’un côté… Maintenant, le moyen de la guerre est-il le bon? Je crois que l’exaspération d’Israël est à la hauteur du cynisme et du mensonge permanent de son adversaire!

  6. En revue, les quatre conditions nécessaires :
    1- Que le dommage … soit durable, grave et certain.
    Indépendamment des moyens déployés par l’aggresseur Hezbollah/Hamas, il est évident que si l’aggressé est cette idée sioniste d’un état pour-Juifs-seulement assis à la place de la Palestine, le dommage sera toujours durable, grave et certain. Le fondement de l’entité sioniste est et sera toujours vulnérable.
    Est-ce lui qui est attaqué ?
    Du point de vue militaire immédiat, cependant, ‘l’état’ ‘d’Israël’, l’appareil d’état (sous perfusion permanente depuis 1917) n’est pas gravement menacé. Je considère néamoins que le premier critère est rempli.
    2- Que tous les autres moyens d’y mettre fin se soient révélés impraticables ou inefficaces.
    Etablir un seul état démocratique et laïc sur tout le territoire de la Palestine historique, avec un homme-une voix, les mêmes droits pour tous, est un autre moyen d’y mettre fin tout à fait praticable – l’immense majorité des HABITANTS seraient rapidement pour, si la question avait LE DROIT d’être posée voire même évoquée. (la constitution actuellement en vogue d”Israël’ – elle n’est pas encore ‘terminée’, pas définitive, officielemnt -, l’interdit.)
    Et n’a pas été tentée.
    Je vous conseille l’Association pour Un Etat Démocratique en Israël/Palestine, constituée à Lausannes en 2003 : http://www.one-democratic-state.org/ . Un état laïc et démocratique, ‘standart’ donc, – ce qui n’exclut en rien des rêgles propres adaptées au pays réel, surtout pas!, comme la solidarité et le devoir de défense des Juifs de part le monde, la liberté d’organiser des vies publiques locales selon certains précepts ou philosophies religieux ‘très palestiniens’, le rôle mondial de Jerusalem à préserver etc. – n’a rien d’une lubie et n’est absolument pas ce qu’on constate actuellement, depuis que l’entité sioniste a été ‘jeté’ là certainement. Un simple pays ‘standard’, nation indépendente, état laïque et neutre, qui accepte et accueille ses ‘immigrés’ (les Juifs, donc, surtout) choisis ‘très palestiniennement’, et qui accepte et rapatrie ses déportés (les Palestiniens de 1948, donc.) Qui inscrive les ‘droits aux retours’ dans ses tables, pour tous les ‘Palestiniens’ qui souhaitent s’enraciner dans ce pays et y vivre en bons voisinages. Qui les choisisse souverainement, selon ses particularismes ‘israéliens’ (=’très palestiniens’), et selon quelques principes minimaux d’une démocratie laïque… Une identité assumée d”Israël’, qui s’impose la solidarité et la défense des Juifs (qui le souhaitent..) de part le monde, qui assume la subordination de l’état franc-mac aux respects des religions du livre en leur terres, un exemple à méditer… Pas une entité qui confisque, et même sacage, des terres (LA terre) par les armes et le terrorisme, avant que d’aller les refiler aux juifs-seulement.
    Cette solution, évidente, si évidente, n’a pas été tenté. Ni même envisagée. Le deuxième critère n’est pas rempli.
    3- Que soient réunies les conditions sérieuses de succès.
    Aucune chance. Même un génocide ne ferait pas cesser les roquettes. Le sionisme nie la terre et ses habitants, ‘palestiniens’ forcément comme issus des siècles vivants, des siècles ‘de terre et de travail des hommes’, nie le pays réel, fait de certaines racines, de certaines terres, de certains peuples, de certains croyants-communiants. L’attaque sur le Liban, couplée à la ‘liquidation du gettho de Gaza’ (700 000 emmurés), n’a aucune chance de faire cesser les hostilités contre les éradicateurs d’un pays complet, plein.
    Les HABITANTS de Palestine/Israël s’en rendent bien compte. Les Juifs enracinés ayant renoncé au sionisme sont l’avenir de ce pays. Le Christ y prendra, naturellement, toute sa place. Il y aura des ‘zones prolétariennes’, c’est dire musulmanes, voilà tout…
    4-Que l’emploi des armes n’entraîne pas des maux et des désordres plus graves que le mal à éliminer.
    Les maux et les désordres plus graves sont certains. Ces maux seront surtout immédiats pour les pays limitrophes de cette usurpation qui s’appelle ‘Israël’ (usurpation aux yeux des 3 religions), mais le critère de l’Eglise ne spécifie pas, justement, ‘pour quel camp’ le mal et le désordre sont à considérer. C’est ‘en tout’, trivialement dit.
    Inutile de phraser davantage pour établir ce non-respect du quatrième critère, la destruction des puisances voisines qui, forcement, s’opposent à l’extension du projet sioniste, semblant être une constante dans l’histoire d”Israël’.
    ceci étant dit…
    /////////////////////////////////
    en réponse à rabassa particulièrement:
    “L’unique pays ou les chrétiens ont une population en hausse est Israel”
    Evidemment puisqu’on est en Palestine ! Et n’oublions pas que le milion de ‘Juifs’ russes importé en 91, refuse toujours de jouer le jeu sioniste, et de plus en plus se tourne vers l’église orthodoxe… Cela fait une population chrétienne en hausse, forcément. Nous sommes en Palestine, il ne faut qd mme pas s’étonner ! Notons qu’en Algérie, aujourd’hui, la population chrétienne est en hausse (en pourcentage et en chiffres bruts)… là bas aussi.
    “Le sionisme est une chance pour le christianisme,.. ”
    Oh que non ! et je ne parle que ‘sur place’, bien sûr… (on pourra lire ‘Notre Dame des Douleurs’, du proffond Israël Shamir, ex-Juif converti à l’Orthodoxie, interdit de publication en France, là http://www.israelshamir.net/French/ourlady.shtml)
    “..l’islam englobe chrétiens et juifs dans le même mépris. Des porcs et des singes voila ce que nous representons pour les musulmans du Hezbollah. Ce n’est pas nous qui désignons l’ennemi, c’est lui qui nous désigne.”
    Voilà qui est bien vrai. N’oublions jamais d’ajouter que :
    Le judaïsme englobe chrétiens et musulmans, et autres, dans le même mépris. Des porcs et des singes voila ce que nous representons pour les Juifs du Talmud. Ce n’est pas nous qui désignons l’ennemi, c’est lui qui nous désigne.

  7. je persiste et signe : l’antisémitisme n’est pas une attitude catholique.

  8. Bien évidemment m.Sixtine.
    “…les Juifs restent “nos frères aînés dans la Foi et que le Seigneur leur a parlé en premier”… ”
    Et le Seigneur leur à envoyé le Christ, pour eux, et pour toute la multitude, c’est très important.
    Tout dépend alors de ce qui est entendu par ‘les Juifs’ : pour moi, le judaïsme a cessé toute raison d’être à la seconde de la Résurection, et d’une certaine manière, c’est à dire selon la vérité catholique, il “n’y a plus de Juifs.” Ceux à qui le Seigneur a parlé en premier, sont devenus chrétiens… avec les autres…
    (Pour moi Dieu a ‘choisi la méthode familiale’, avec Abraham et son peuple, après d’autres tentatives, pour amener ‘ses’ hommes, l’humanité, à lui. Méthode somme toute ‘de survie’ et bien sûr ‘de gestation’, de croisance, qui a fait et toujours fera ses preuves. Méthode ‘abandonnée’, dépassée, avec le Christ en croix. Suis-je dans l’erreur ?)
    C’est en ce sens que j’entends ces paroles du Vatican: les Juifs historiques.
    Les Juifs de l’ère chrétienne, que j’appelle ‘Juifs talmudiques’, existent bien entendu, et ils prient Dieu bien sûr, tant bien que mal, comme les Musulmans. J’admet que j’ai alors tendance à mettre ces deux derniers – post JC tous les deux – dans le même sac religieux… avec probablement certains Protestants, quand bien mêm leur religions respectives sont distinctes; et je ‘change de sac’ nettement avec Orthodoxes et Coptes. Et bien sûr Catholiques. Suis-je dans l’erreur ?
    Les Juifs d’aujourd’hui existent, c’est sûr, et ils maintiennent certains standards de vie (en particulier familiale) qui sont plus que bienvenus.
    Il va sans dire que l’antisémitisme, qui est racisme, n’a pas sa place dans une pensée catholique.
    (Mon point de vue consiste à dire que le racisme existe et peu même être bénéfique s’il est bien mené, mais chez les carottes, chez les poulets. Notre statut d’homme qui est appelé à Dieu, “à l’image de Dieu”, ‘maison de Dieu’ même; c.a.d pouvant ‘L’héberger’, Le nourrir, Le ‘comprendre’ et Le protêger, interdit toute veleïté de racisme envers tout humain.)
    Reconnaissons que le Christ a ‘été étudié pour’, spécialement adapté à l’homme et son esprit, à ses prières, pour l’amener à Lui.

  9. A propos de racisme donc, je me résume :
    Ce n’est pas tant que ‘ça n’existe pas’, car nous sommes aussi (issus) du monde animal, c’est que c’est un ‘tabou’, de part notre condition d’homme plein, même imparfait. C’est un interdit religieux, tout simplement.

  10. Le Vatican dénonce l'”immobilisme” de l’ONU au Proche Orient
    Le quotidien du Vatican, l’Osservatore Romano, a dénoncé samedi l'”immobilisme” de l’Onu au Proche-Orient et déploré “la mort du droit”.
    “L’Onu réduite à l’immobilisme alors que le Liban brûle”, titre le journal, en expliquant que “la dynamique des veto croisés, propre au Conseil de sécurité, empêche l’adoption de mesures concrètes de soutien à la légalité internationale”.
    Les Etats-Unis ont opposé vendredi leur veto à une résolution appelant à la fin de l’opération militaire israélienne dans la bande de Gaza, lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’Onu.
    “Les Nations Unies sont encore une fois réduites à l’immobilisme alors que le Liban brûle sous les attaques d’Israël et que l’Hezbollah continue d’attaquer militaires et civils au-delà de la frontière” libanaise, écrit le quotidien du Vatican.
    “La réunion du Conseil de sécurité, convoquée d’urgence pour discuter de la grave crise au Proche Orient, s’est achevée sans prise de position importante”, poursuit le journal.
    “Le principal organe décisionnel de la communauté internationale est donc de nouveau spectateur face à la mort du droit, violé par les deux parties, Israël et le Hezbollah, conclu l’Osservatore Romano.
    Vendredi, le pape Benoît XVI avaient appelé à prier pour la fin de la violence au Proche Orient et son secrétaire d’Etat sortant, le cardinal Angelo Sodano, avait dénoncé “l’attaque” lancée par Israël contre le Liban, une “nation libre et souveraine”.
    http://www.la-croix.com/afp.static/pages/060715144245.stnzyhg4.htm

  11. Eh bien moi je ne trouve pas que la réponse d’Israel soit disproportionné.
    Merci Agnés pour votre commentaire.
    Seulement, aprés des décennies à entendre sans cesse des messages génocidaires à leurs endroits de la part du monde arabe et musulman, les Israéliens sont en droit de faire comprendre CLAIREMENT que le “plus jamais ça” (Shoah) n’est pas une vaine expression.
    Les enragés de tous bords s’amusent depuis trop longtemps à défier le monde libre. Israel va leur faire bien comprendre que cette attitude à un prix.
    Maintenant, je respecte la doctrine de l’église et votre foi.
    J’ai personnellement tendance à la trouver parfois un peu “angélique”, mais cet avis ne concerne que moi et j’éprouve une admiration profonde pour le courage que l’église à su montrer dans l’analyse et la corrections de ses propres errements.
    Ma propre foi, par contre, est différente.
    Dans l’hypotèse de ce conflit, elle peut se résumer à cette phrase:
    “Si ton ennemi se prépare à t’assassiner, lève toi et va le tuer au plus tôt”.
    Talmud de Babylone, Kiddouchin 16a
    Ne perdons pas espoir.
    Shalom ou braha al olam
    Paix et bénédiction sur le monde.

  12. Le premier ministre libanais exhorte Israël à cesser les pilonnages et la destruction du Liban
    publié le samedi 15 juillet 2006
    Le premier ministre libanais, Fouad Siniora, a exhorté samedi Israël à cesser les pilonnages et la destruction du Liban. En même temps, il a déclaré le Liban une “zone sinistrée” et a sollicité une assistance internationale auprès de l’ONU, rapporte Reuters depuis Beyrouth.
    “Nous exhortons à un cessez-le-feu immédiat avec la médiation de l’Organisation des Nations Unies”, a déclaré lors d’une conférence de presse dans la capitale du Liban Fouad Siniora.
    http://www.armees.com/Le-premier-ministre-libanais-exhorte-Israel-a,4880.html

  13. @ Amos
    “Si ton ennemi se prépare à t’assassiner, lève toi et va le tuer au plus tôt”.
    Je soutiens Israël dans son combat pour sa survie mais vous comprendrez que je ne peux pas accepter cette phrase qui est à l’extrême opposé du message évangélique.

  14. @ Agnes
    “Vous êtes nos frères préférés et, d’une certaine manière, on pourrait dire nos frères aînés.”
    voila la phrase exacte de JP2
    d’une certaine manière, on pourrait dire…
    cette tournure ne montre-t-elle pas une certaine hésitation et beaucoup de prudence dans l’emploi de cette expression ?
    en effet le role du frère ainé n’est-il pas de guider l’autre… ce qui n’est pas le role des juifs vis a vis des catholiques…

  15. @ Agnès
    Je comprends et respecte tout à fait les distances que vous prenez avec cette phrase.
    Sachez simplement que celle-ci, strictement encadrée, n’est que la version juive de la notion de légitime défense.

  16. @ Miles Christi
    “en effet le role du frère ainé n’est-il pas de guider l’autre… ce qui n’est pas le role des juifs vis a vis des catholiques…”
    Je comprends un peu votre réticence. Ce n’est pas le lieu ici pour des discussions théologiques approfondies, mais vous savez qu’il y a un “mystère” du rôle du peuple juif dans le salut. Il y a beaucoup à dire et à réfléchir là-dessus.

  17. Preuve du chantage continuel et du conditionnement des consciences : certains commencent à dénoncer un antisémitisme sur ce blog !
    […] Ils peuvent aujourd’hui commettre les pires exactions, les plus dramatiques massacres … si on ne leur donne pas notre bénédiction, on est un antisémite donc … (suivez mon regard) …un monstrueux nazi .. CQFD !
    Non, il y a eu des millions de martyrs juifs il y a 50 ans …et aujourd’hui des centaines de milliers martyrs libanais et palestiniens. Et les criminels ne sont plus les mêmes !

  18. Certains on évoqué la haine islamique qui veut éradiquer tous les infidèles …
    “Les juifs sont la semence de Dieu, les autres ne sont que la semence du bétail” Talmud.
    Qu’en penser …

  19. @ Jul
    Lorsque l’on fait des citations du Talmud, c’est mieux de citer le traité et le passage exact.
    En ce qui me concerne, à part “bagatelle pour un massacre” de Céline(p.255, ed. Denoël), je ne vois pas.
    Mais je suis certain que vous allez m’apporter la réponse, n’est-ce pas…
    Tiens, je vous je vous mets au défi de citer vos sources.

  20. @ Agnés
    Losrque j’ai écris: “Maintenant, je respecte la doctrine de l’église et votre foi.
    J’ai personnellement tendance à la trouver parfois un peu “angélique”, mais cet avis ne concerne que moi […].
    Il faut rajouter après le qualificatif “angélique”, les termes “dans sa pratique contemporaine” pour saisir le sens précis de ma pensée lors de son énnonciation déficiente.
    Je ne me serai jamais permis, ni n’ai pensé une seconde qualifier de la sorte votre foi et votre doctrine.
    Amicalement.

  21. resistant, bien vu.

  22. à Amos et à Greg
    Les citations à tord et à travers ‘du Talmud’ sont une maladie de ce genre de débats. Les versions changent, les contextes des phrases peuvent être importants et sujets à ‘études’, bien sûr, certains ‘rapporteurs’ sont d’autres part non fiables et il y a le non écrit, et il y a les livres eux mêmes à quoi l’ont ‘intêgre’ plus ou moins les écrits de rabbins divers, ‘compléments’, ‘commentaires’ de diverses époques etc.
    Pour ma part je me garde bien de tirer une phrase ‘en aveugle’, et j’ai déjà remarqué que seuls sont authorisés à en parler ceux qui connaissent bien…
    Néanmoins puisqu’on demande une référence j’ai trouvé ceci :
    “« Sa (du non-Juif) semence est considérée comme de la semence du bétail » (Tosephta, complément au talmud Ketoubot, 3, b). « Lorsque ses serviteurs ou ses servantes [décèdent], on n’adresse pas de condoléances Á ceux qui leur survivent, mais il faut lui [au maître juif] dire :” Que Dieu compense le dommage subi”, exactement comme on dit Á un homme dont le boeuf ou l’âne viennent de crever » (Iore de’a, 377-1).”
    Je ne puis juger de la pertinance de tout cela. (c’est extrait d’une assez longue diatribe, fournie, là http://www.russia-talk.com/rf/obrashchenie-fr.htm )
    Tout n’a pas été tenté, en Palestine/Israël, pour éviter cette guerre du jour.
    Jour qui nous incite à la prière, et à la communion.

  23. Je coupe le débat qui dérive totalement. Au lieu d’unir les catholiques autour d’un point commun qui est la doctrine de l’Eglise, la grande majorité des commentaires donnent lieu à des déchirements et des prises de positions aussi insupportables que belliqueuses. Sans parler du hors sujet par rapport au sujet du post.
    Pour ce genre d’échanges, il existe des forums, ce que n’est pas le Salon Beige.
    Je ferme donc l’accès au commentaire avant d’y faire, sur ces critères (Hors-sujet et manque de charité) un gros ménage dans la journée.

Les commentaires sont fermés pour cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services