Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

De nouvelles archives en ligne sur les guerres de Vendée

Lu ici :

"Les archives départementales de la Vendée viennent de mettre en ligne plusieurs fonds exceptionnels et en grande partie numérisés, relatifs à cette période charnière. […]

En effet, trois nouveaux fonds viennent de trouver place sur le riche site des AD85, trois fonds distincts mais complémentaires, dont l'étude se limite à la géographie de la Vendée militaire (et non à tout l'Ouest). Le premier est la correspondance du ministère de la Guerre avec les armées mobilisées dans le conflit. Il s'agit de tous les échanges entre les ministères, les généraux, les autorités civiles, les administrateurs des départements, la Convention, le Comité de Salut Public, les représentants en mission, soit 17.000 vues. Toutes ces lettres vont de mars 1793 à mars 1796 et suivent le trajet des troupes. Partant de Paris, elles se rapprochent du théâtre de la guerre (Tours, Chinon), puis le contournent par le sud (Saint-Maixent, Niort, Luçon), l'ouest (Les Sables-d'Olonne), et le nord (Nantes, Angers), avant de pénétrer au coeur du pays insurgé.

Le second fond est celui des états de situation que ces mêmes armées ont adressées à leur ministère, c'est à dire les chiffres d'effectifs présents sur le terrain. Ces 500 états de situation (dont 100 numérisés pour l'instant) donnent un panorama très précis des forces armées républicaines mobilisées en Vendée. Enfin, le troisième fond, les états nominatifs des anciens insurgés vendéens se situe après la fin de la guerre de Vendée. Il a été dressé pour l'attribution de pensions sous la Restauration. Il livre un regard très intéressant (et nominatif) sur tous ceux estimant devoir recevoir une compensation de l'Etat pour leur engagement ou celui d'un proche, en faveur de la cause royaliste. Avec le retour des Bourbons, cette distribution des pensions est aussi une occasion unique pour bien des familles de retrouver la trace d'un proche, insurgé et disparu sans laisser de trace."

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services