Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

De Notre-Dame de Paris à Notre-Dame de France

De Notre-Dame de Paris à Notre-Dame de France

Un lecteur nous propose cette réflexion :

Le Lundi Saint, 15 avril 2019, à Paris, nous avons tous regardé les flammes montant de la cathédrale Notre-Dame, admirant le travail des pompiers et des autres intervenants, et espérant que l’incendie ne se conclurait pas par un tas de ruines de 10 mètres de haut. Vers minuit nous apprîmes, soulagés, que la cathédrale était ravagée mais sauvée. Deo gratias

Dès Mardi Saint matin, bien des précisions sur ce qui est sauvé et ce qui est détruit nous sont parvenues, avec photos de l’intérieur à l’appui. Cela nous permet de VOIR la main de Dieu, par les signes qu’Il nous permet de constater et dont nous pouvons saisir le message providentiel.

Bilan

Les principales œuvres d’expression de la foi sont intactes : la façade, les rosaces, tous les vitraux des XIII et XIV, les statues, les reliques, celles de la couronne d’épines en particulier, enfin l’autel, la Croix centrale, quasi lumineuse sur les photos.

Ce matin ce témoignage de siècles de foi nous apparaît dégagé et purifié, distingué de l’entreprise touristique financièrement juteuse.
La flèche en s’effondrant a ouvert la voûte. La lumière du ciel tombe sur la croix rendue ainsi lumineuse sur toutes les photos : dès le porche, on ne voit qu’elle. Quel message en cette semaine sainte : « la Croix, c’est la Sagesse » nous enseigne St Louis Marie Grignion de Montfort.
Le coq de la flèche, porteur de reliques, gît dans les décombres, au sol. S’il est, on s’en rappelle en cette semaine sainte, le signe choisi par le Christ pour que Pierre prenne conscience de son triple reniement, c’est parce que son chant annonce, après ces ténèbres, la venue de la lumière du soleil qui rend la vie. Ce matin ici le coq chante.

Voûte trouée

Et ce trou dans la voûte nous rappelle aussitôt l’Eglise de l’Ascension à Jérusalem, sur le mont des Oliviers, contruite par les Croisés après 1150, donc contemporaine de Notre-Dame de Paris : église octogonale, de plan centré, dont la coupole était ouverte vers le ciel, à l’air libre, pour signifier l’Ascension. Cette ouverture fut fermée d’une coupole en 1198 quand l’Eglise fut transformée en mosquée.
Le trou de la voûte à Paris, en ce Mardi Saint, d’une part éclaire la Croix qui illumine la semaine sainte, mais de plus en apportant la lumière verticale exprime d’autre part la  Résurrection de Pâques, la lumière du Ciel qui vainct les ténèbres, la mort vaincue par la Mort de l’Homme-Dieu, et, enfin, après 40 jours l’Ascension du Christ.
Le jour de l’incendie en ce début de Semaine Sainte et son résultat expriment un message très fort. Il faut retrouver l’essentiel.

Notre-Dame de France

J’ajoute un autre regard. Si dans les commentaires, pendant l’incendie, on nous a assommés de Victor Hugo dont le roman se déroule dans le décor de la façade, du sacre de l’empereur, bref du XIXè siècle, on a évoqué aussi la flèche de Viollet-le-Duc et des faits politiques importants du XXè siècle .

Il est clair que Notre-Dame à Paris est au cœur de la France et que ce qui la concerne ne concerne pas seulement Paris : c’est en réalité Notre-Dame de France, et l’occasion se présente de la nommer ainsi. Le vocable ND de Paris n’est pas erroné, bien sûr ; il est aujourd’hui insuffisant. Paris capitale abrite Notre-Dame de France.

Notre-Dame en son Asssomption

Le trou de la voûte, s’il évoque l’Ascension du Christ, évoque aussi, dans une cathédrale mariale, l’Assomption de Marie. Et alors la plénitude de signification apparaît quand on sait que Notre-Dame dans son Assomption est depuis le XVIIè siècle la Patronne Principale de la France. Si la fête de la nation est célébrée le 14 juillet, la fête de la France est, depuis près de 400 ans, le 15 août.
Marie, première au Ciel après son Fils, est fille aînée de l’église du Ciel. C’est en ce vocable qu’elle fut choisie comme patronne principale de la France « fille ainée de l’Eglise ».

Chantier international : significatif de l’essentiel

Le chantier international qui va assurément réparer les dégâts de l’actuelle Notre-Dame à Paris privée de ses 15 millions de visiteurs annuels ne doit pas se réduire à tout remettre en place, comme avant.
Il doit bâtir, à Paris, Notre-Dame de France, donnant ainsi aux Français et au monde, la reprise de conscience du sens de l’histoire de la France dans le monde, et de son rôle, de sa mission, au XXIè siècle.
La collaboration internationale doit s’exercer pour bâtir en pleine vérité, et non dans un but seulement touristique, ou commercial, ou culturel, ou politique. La cagnotte catholique servira, notre archevêque de Paris l’a dit clairement, à la rénovation de l’essentiel. Merci Monseigneur.

Conclusion

Le sens providentiel de cet incendie, en son temps et en son lieu, nous incitent tous à nous réveiller dans la joie d’un passé merveilleux qui nous a apporté tant de dons que nous devons transmettre aujourd’hui et demain, dans un monde matérialisé et déboussolé, dans l’immense progrès de son savoir.
Fonder à Paris Notre-Dame de France, cathédrale consacrée en conséquence à Notre-Dame en son Assomption, laquelle est la patronne principale de la France depuis 400 ans, ce n’est pas un choix, c’est une prise de conscience.
Le coup de feu de Dieu est surprenant : c’est bon signe ! Ca réveille !
Qu’importe le moyen employé, accidentel ou volontaire. Ce qui compte, c’est de nous réveiller, de nous lever et de regarder la croix, la lumière du ciel où le Christ et sa mère nous précèdent et veillent sur nous.

Mardi-Saint 16 avril 2019,
Jean-Charles de Coligny

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

5 commentaires

  1. Le morceau de voute du trou beant a totalement concasse l’autel des messes installe a cet endroit pour dire celebrer le rite anglican de l’Eveque Kramer qui la restructura en rite commemoratif de la Cene et non du Saint Sacrifice redempteur renouvele de facon non sanglante sur l’Autel rite impose sectairement apres Vatican Ii par les eveques. De France aux pays fracophones
    Il semblerait que le Seigneur vienne de donner Un Avis disons percutant.
    Le maitre autel multicentenaire lui, celui ou furent célébrée tous les jours , la messe inchangee depuis le 3e siecle, avec Jesus au Tabernacle a ete totalement épargné.

    Quand a l’allegorie sur le trou indiquant le doigt de Notre Dame de l’Assomption, on peut aussi penser que Marie ne peut plus retenir le bras de Son fils (confer La Salette) et ne pouvant plus rien se retire de Son Royaume apostat nous laissant a nos propres forces pour affronter l’avenir noir qui se profile..

    A nous d’en tirer leçon de cette chute de la voute a cet endroit precis et peut etre du depart de la Vierge impuissante a ramener ses enfants a Dieu.
    De toutes les facons si Le Seigneur a laisse se derouler cet incendie effrayant que ce soit un incendie volontaire ou un accident, C’ est un appel du Ciel a nous convertir a Dieu et a repousser la Creature c’est a dire les tentations terrestres qui satisfont notre moi-memes dans ses desirs bas et terrestres.
    Si nous ne faisons pas la prohetie de Marie Julie Jaheny sur les “mahomet” se realisera et Attila le fleau de Dieu fera figure de bambin a côté du nouveau a qui Dieu donnera permission de nous éprouver.
    Alors arretons de chercher des peits ou gands signes, rebatissons Notre Dame a l’identique et revenons a la Maison de Notre Pere du Ciel en retrouvant des comportements d’enfants obeissant avec amour aux 12 demandes de leur Pere du Ciel. Et en les imposant de nouveau dans les lois fondamentales de la France. Car si Elles incluent les droits de l’Homme le contraire n’est pas vrai et c’est pour cela que Notre France est malade de ses institutions actuelles apostates.

  2. MERCI pour ce texte magnifique !

  3. La Vierge Marie n’abandonne jamais son peuple, JAMAIS ! et ce texte, encore une fois magnifique, et surtout plein d’espérance, vient à point pour nous montrer, par des “signes” très forts, l’Amour de Dieu pour les pauvres chrétiens que nous sommes !

  4. Bonne idée que de vouloir la baptiser Notre-Dame de France. Elle appartient à tous les Français, qu’ils soient de Dunkerque ou de Perpignan, de Brest ou de Strasbourg.
    Mais au fait, son vrai nom est Notre-Dame de Paris ou tout simplement Notre-Dame. Paris n’indiquant que sa situation géographique comme d’autres cathédrales telles N.D. de Strasbourg, de Laon etc etc … Vous me direz que le sujet n’est pas capital, certes. Mais bon, N.D. de France ne me déplait pas.

  5. Merci pour ce texte magnifique au risque de répéter. S’il pouvait être diffusé et lu par certains de ceux qui ont en charge nos Âmes.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Allons-nous laisser la culture de mort triompher ?

JAMAIS

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique