Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

De Mélenchon à Estrosi, le danger c’est “l’extrême-droite”

Tweet remarqué de Jean-Luc Mélenchon hier :

Vous croyez qu'il fait une blague ? Non, c'est la ligne du parti, comme le montre cette déclaration d'un député France Insoumise :

Enfin, pas seulement de son parti, comme en témoigne ce tweet de Christian Estrosi :

A Paris, 20 000 personnes ont défilé dans le cortège syndical (14 500 hors cortège dont 1 200 «Black Blocs»), selon la préfecture de police, et 55 000 selon la CGT. 276 personnes ont été interpellées et 102 d'entre elles étaient en garde à vue mardi soir.

Voici les bandes d'extrême-droite :

DcHUxmfX4AArD3U

P8FA2U_K

Partager cet article

15 commentaires

  1. Ils doivent être enfermés dans une idéologie très puissante pour voir du noir en bleu.
    Prions pour leur délivrance.

  2. ils ont vraiment des reflexes de Pavlov ; ils n’ont aucune objectivité et en tout cas aucune honneteté intellectuelle.

  3. La vitesse s’accélère, le mur approche… Ce qui me fait enrager, c’est que les gros poissons qui ont organisé et ou laissé faire tout ces désordres (et pas seulement celui de cette année) vont une fois de plus s’en tirer, et que sont des pauvres lampistes qui vont trinquer !

  4. Arretons de donner des lettres de noblesse à ces fils à papa socialistes ou bobos de gauche. On utilise le terme “black blocs” pour ne pas dire “ultra gauche” car la violence ne saurait etre de gauche. On vient encore d’en avoir la preuve du contraire. Leur idéologie faite de paresse et de violence, ça ne vous rappelle pas une certaine secte faite de soit-disant amour et tolérance ?

  5. Mélenchon la pire des raclures et Estrosi, un imbécile fieffé qui n’en n’est pas à son coup d’essai, c’est avec des tarés de ce style qu’on va directement à la guerre civile. Ils ont raison d’accuser la droite, c’est l’extrême gauche qui leur tombera dessus. Pauvres types et dire qu’il y a des cons pour élire des décérébrés qui n’ont ni foi ni loi

  6. Ils ont raison ! La fascisme d’aujourd’hui ce sont bien les anars, black-blocks et autres zadistes…

  7. Calomniez, calomniez il en restera toujours quelque chose.
    La moyenne des français est tellement bête que beaucoup croient à ces sornettes. C’est le but recherché par ces malfaisants : comme cela marche, sauf “chez nous”, pourquoi se priveraient-ils ?
    De plus, si on les traîne en justice pour mensonge et calomnie, “on” leur trouvera toutes les excuses pour ne pas les condamner, alors…

  8. quand je pense que on nous parle d’alliance des droites c’est à mourir de rire ; il est où Estrosi !
    La véritable alliance est celle des Français entre eux pas celle des baltringues de la politique

  9. Plusieurs d’entre nous en ont fait l’expérience, i est impossible à un individu de droite de manifester au milieu des manifestations de gauche ; on se fait éjecter même si on est d’accord avec eux sur le motif de la manifestation.
    Qui peut croire que l’extrême droite pourrait se mêler à un défilé cgt ?????

  10. Melenchon a un culot monstre quand il accuse les “bandes d’extrême droite” alors que les casseurs sont en réalité ses amis.
    Quant à cette carpette d’Estrosi, il est bien représentatif des politiciens de la défunte UMP : surtout ne rien dire qui fâche la gauche…

  11. A gb : c’est exactement ce que je me suis dit. Le mot gauche n’est pas sorti de la bouche de journaleux, alors si c’était la droite…ou mieux, l’extrême droite… Ils se seraient régalés…

  12. un syndicat policier dénonce «des failles» et des ordres donnés tardivement :
    «Les consignes, pour la plupart du temps, étaient d’intervenir rapidement dès lors qu’il y aurait des mouvements. Là, le problème c’est que l’ordre n’est pas venu tout de suite. Il a fallu attendre le feu du McDonald’s pour que l’on commence à avoir des consignes», déplore le syndicaliste interrogé par France Info. Des individus cagoulés ont en effet saccagé un restaurant McDonald’s près du pont d’Austerlitz.
    «Les “black blocs” avaient déjà annoncé depuis longtemps qu’ils voulaient entrer en confrontation avec les forces de l’ordre», explique-t-il, rappelant en outre que la stratégie de gestion des débordements ce 1er mai a été décidée par la préfecture de Paris, et non par les CRS.
    «Ce que l’on tient aussi à dénoncer, c’est que le préfet de police avait annoncé qu’il y aurait des débordements. On repère des gens qui commencent à se cagouler, ils avaient tout le matériel dans leurs sacs à dos, et il n’y a pas eu de contrôle en amont, le problème est là !», ajoute David Michaux.
    https://francais.rt.com/france/50294-violences-1er-mai-syndicat-policier-denonce-failles-ordres-donnes-tardivement

  13. Estrosi, en italien, ça signifie “est trop sot” ?

  14. Il n’y a pas que Mélanchon et Estrosi, Pour Yves Tréhar sur une chaîne de télé hier soir, “il y avait aussi des individus d’extrême droite” …

  15. ils recommencent “le roi est nu”
    mais aujourd’hui le populo n’est plus ce qu’il était, il a des yeux et un bout de cervelle!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services