Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Culture de mort : Idéologie du genre / France : Politique en France

De l’avortement au genre : le Planning familial est de toutes les idéologies

Dans une tribune, le Planning familial répond aux candidats FN qui veulent lui couper les subventions. On y lit notamment :

"[…] Si l’accès à la contraception et le droit à l’avortement sont l'ADN du Planning familial, la lutte contre le sida et les infections sexuellement transmissibles, les violences faites aux femmes, les discriminations liées à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre, les politiques de pénalisation (prostitution, étrangers sans papier...) sont aussi ses combats d’une actualité hélas brûlante. Depuis quarante ans, les avancées des droits des femmes sont nombreuses. Beaucoup sont inscrites dans la loi, mais toutes sont loin d’être appliquées. Lutter pour les droits, et l’application de ces droits, ne suffit pas.

La démarche du Planning familial est politique, globale et transversale. Parler d’égalité, lutter contre les violences, ou pour une égalité salariale, n’ont de sens qu’à travers une approche globale. Impossible de lutter contre le sida sans parler de sexualité, et de parler de sexualité sans la situer dans le cadre de la problématique des rapports femmes-hommes. Impossible de construire une société d’égalité sans la laïcité, conçue comme outil d’émancipation et de vivre ensemble. Tous ces combats passent par l’éducation à la sexualité, à la citoyenneté, dès le plus jeune âge, et tout au long de la vie. Construire l’égalité, entre femmes et hommes comme entre citoyens et citoyennes de toutes origines et de toutes situations sociales, est le fil rouge de toutes nos actions."

Le Planning familial confirme donc être une association politisée.

Mais au fait, Valérie Pécresse a déclaré ne pas vouloir subventionner la théorie du genre et le Planning avoue faire la promotion du genre : Valérie Pécresse va-t-elle donc cesser de subventionner le Planning ?

Partager cet article

1 commentaire

  1. “Depuis quarante ans, les avancées des droits des femmes sont nombreuses.”
    Certes: en particulier le droit de vote, réclamé par les Catholiques depuis le milieu du XIXème siècle et catégoriquement refusé par la gauche…
    Et les droits des enfants? En particulier le droit à naître de l’enfant conçu?
    Le droit de vie ou de port sur un enfant était une prérogative des pères dans l’antiquité gréco-romaine; est-ce vraiment un progrès qu’il soit actuellement en passe d’être reconnu à la mère?
    Avant de considérer la “laïcité” comme un outil, il serait bon de préciser en quelle sens elle est entendue.
    Excellent dernier paragraphe: il faut faire pression sur Madame Pécresse pour qu’elle précise sa position: va-t-elle oui ou non supprimer les subventions au Planning Familial (qui peut probablement déjà bénéficier d’une subvention subsidiarisée si cette association est habilité à recevoir des dons “défiscalisables” pour les deux-tiers de leur montant).

Les commentaires sont fermés pour cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]