Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pro-vie

De la loi Veil à l’eugénisme : appel pour la Marche pour la vie (IV)

« L’eugénisme n’est pas aujourd’hui une menace, c’est un fait, une réalité inscrite au cœur même de la loi Veil révisée par la loi Aubry et au cœur de la loi bioéthique autorisant notamment les fécondations in vitro et les diagnostics prénatal et préimplantatoire.

C’est du reste ce que reconnaissait, le 12 juillet 2001, le professeur Bernard Debré dans une tribune du Monde, constatant que la pratique de l’eugénisme (singulièrement justifiée par l’arrêt Perruche) s’est officiellement établie depuis la loi sur « l’interruption volontaire de grossesse ». Cette transgression légale du cinquième commandement était porteuse de ce que Bernard Debré nomme maintenant un « arsenal eugénique » qui a commencé par la loi Aubry (assumant l’esprit de la loi Veil) pour aboutir à la prochaine loi bioéthique, en passant par les derniers arrêts de la Cour de cassation qui refuse un statut légal au fœtus sur le point de naître :

« Du début de la conception jusqu’à la naissance, l’embryon, le fœtus puis l’enfant sur le point de naître ne sont plus considérés que comme des choses sans véritable statut. Au nom de quoi, au nom de qui interdirait-on son élimination à n’importe quel stade de son évolution intra-utérine ? »,

osait encore demander Bernard Debré. Et le professeur Jacques Testart, dans le même quotidien du soir en date du 17 septembre 1992, constatait également :

« Nous assistons effectivement aujourd’hui à l’installation d’un nouvel eugénisme ; il s’agit d’un eugénisme démocratique, à la fois doux, mou et insidieux… ».

Extrait du Livre noir de la culture de mort, de Rémi Fontaine, p.100-101. Le livre sera proposé le 20 janvier.

Michel Janva

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services