Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Immigration

De la déchéance de la nationalité à la redéfinition du code de la nationalité

A l'occasion de l'installation du nouveau préfet de l'Isère, aujourd'hui à Grenoble, Nicolas Sarkozy a déclaré :

"Il ne faut pas que nous hésitions à réévaluer les motifs pouvant donner lieu à la déchéance de la nationalité française. La nationalité française doit pouvoir être retirée à toute personne d'origine étrangère qui aurait volontairement porté atteinte à la vie d'un policier, d'un gendarme ou de toute personne dépositaire de l'autorité publique."

De même, M. Sarkozy veut que l'acquisition de la nationalité à l'âge de 18 ans pour un mineur délinquant né en France de deux parents étrangers ne soit plus un droit.

Auparavant, Bruno Gollnisch a écrit une lettre ouverte, co-signée par les conseillers régionaux FN de l'Isère et remise en main propre par ces derniers à Nicolas Sarkozy à 13H15 ce jour à Grenoble. Extrait :

"Il faut obtenir l’union dans les valeurs de la nationalité Française de tous ceux qui le souhaitent et renvoyer d’où ils viennent ceux qui la contestent. Cela implique une redéfinition du code de la nationalité française qui, doit s’hériter ou à défaut se mériter. On apprend tous les jours, par les faits divers, que des prédateurs divers, des prostituées, des personnes sans foi ni loi l’ont obtenue facilement ; et notre droit est ainsi fait que les formalités sont souvent beaucoup plus difficiles pour les gens honnêtes et parfaitement intégrés ! […] Il faut rendre impossible le cumul des nationalités. […] L’auteur du braquage dont la mort a été le prétexte de ces émeutes était un multirécidiviste déjà condamné trois fois en cour d’assises pour vol à main armée. Comment a-t-il obtenu la nationalité française ? Comment l’a-t-il gardée, puisqu’il était très vraisemblablement pourvu d’une double nationalité ? Pourquoi n’en a-t-il pas été déchu ? Il faut expulser sans faiblesse les délinquants étrangers. Hélas, Monsieur le Président de la République, vous-même avez lutté contre ces expulsions au nom de l’abolition de la prétendue double peine." [Texte intégral]

Partager cet article

12 commentaires

  1. J’aime le son du Kärcher,
    Le soir, à Tremblay-aux-Bois.
    J’aime le son du Härcher,
    Mais, hélas! je ne l’entends pas.
    La “racaile”, elle ne l’aime pas,
    Le son du Kärcher à Tremblay-aux-Bois.
    La “racaille”, elle ne l’aime pas
    Mais elle sait qu’elle ne l’entendra pas.

  2. Oh! c’est ça qui va faire peur aux caïds et à leurs gangs qui ne rèvent que d’en découdre…On les prend vraiment pour des kalachnigauds…!

  3. Je ne vois rien que de très pondéré, de très raisonnable, et, somme toute, de très centriste dans la lettre de Bruno Gollnisch.
    Comment se fait-il que ce monsieur soit censé être à l’esstrem’drouâte ?

  4. La délinquance c’est mal, la commettre chez des gens chez qui l’on s’est invité c’est deux fois mal. Pourquoi à une double délinquance ne pas appliquer ladite “double peine” ?

  5. Sarko : je te le dis.. Tout çà , c’est du “bla-bla” . Il n’y a qu’une chose à faire, et UNE seule : faire appliquer la Loi . Que la Justice soit une Justice vraie au service de la Nation . Point .

  6. Les jeunes avec Gollnisch ont été bien inspiré de publier cette lettre. Il font vraiment du bon travail.

  7. On ne peut empêcher le cumul des nationalités. En effet, certains pays ne reconnaissent pas l’abandon de leur nationalité.

  8. L’étranger qui est au milieu de toi s’élevera plus haut que toi, mais toi, tu tomberas de plus en plus bas.C’est lui qui t’annexera, et tu ne pourras l’annexer; c’est lui qui sera à la tete, et toi à la queue.
    Deutéronome 28 V.43 à 45
    Sans commentaire !

  9. Il est évident que M. Gollnisch a raison. Nous assistons à nouveau au bla bla bla de M. Sarkozy qui vient d’ouvrir la campagne pour 2012 en renouant avec ses éternelles promesses….

  10. Il est frappant de constater la différence radicale entre le discours de Sarkozy hier, reprenant une des propositions du Front National (mais sans en détailler aucun des moyens d’action, donc en restant dans le domaine de l’intention abstraite), et l’application réelle et concrète de sa politique qui a réduit de 10 000 les effectifs de police et gendarmerie depuis 2007.
    Sans compter les 5000 effectifs de policiers enlevés lorsqu’il était ministricule de l’Intérieur entre 2002 et 2007.
    La réalité de Sarkozy, ce sont les policiers de la BAC eux-mêmes, sensés protéger les citoyens, qui sont obligés de se planquer et d’être protéger par d’autres policiers! Jean-Marie LE PEN a parlé avec force raison de “capitulation” de l’Etat sarkozyste et on en est effectivement bien là.
    La vacuité de Sarkozy apparait dans toute sa splendeur; y aura-t-il encore des gogos à s’y laisser prendre?
    Il y a fort à parier que non. Vivement MARINE Présidente en 2012.

  11. Nul besoin d’être grand clerc pour établir un lien entre les récidives et la prison-Club Med’, à en juger par cet extrait d’un dialogue entre voyous, enregistré dans la rue:
    “Li plison, çi bien! Quand y’en a des meufs (lire: des femmes), çi tri bien! Mi li peine di mort, ji veux pas! Ji veux pas! ”

  12. Chiche monsieur le président ! Appliquez le programme du front national. Ce pourquoi vous avez été élu.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services