Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

D’Austerlitz à Kolwezi

Nicolas Sarkozy a estimé hier dans ses voeux aux armées :

"J’aime beaucoup les Anglais, mais il n’y a pas de raison qu’ils célèbrent Trafalgar et que nous, on ne célèbre pas Austerlitz. Dire ça, ce n’est offenser absolument personne".

En 2005, la France n’avait pas célébré le bicentenaire de la grande victoire de Napoléon sur la coalition anglo-austro-russe le 2 décembre 1805. Michèle Alliot-Marie avait assisté seule à la reconstitution de la bataille dans la ville d’Austerlitz, en République tchèque. La même année, la Grande-Bretagne avait commémoré en grande pompe sa victoire de Trafalgar.

"Un pays qui a des souvenirs, une histoire, cette histoire est utile, il faut la respecter, en parler, il ne faut pas en avoir honte, y compris quand c’est Austerlitz. Cela me fait plaisir, on est quelques-uns à penser ça."

Dans son discours, le chef de l’Etat a également souhaité que le 30e anniversaire de l’opération de Kolwezi, dans l’ex-Zaïre, célébré cette année, "soit l’occasion de rendre hommage aux militaires français qui participent aux opérations extérieures".

Michel Janva

Partager cet article