Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Darmanin et Attal : ministrions totalitaires

Darmanin et Attal : ministrions totalitaires

De Guillaume de Thieulloy, Délégué général de l’AGRIF :

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a solennellement tancé Mgr de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims, qui défendait le secret de la confession, en affirmant : « Il n’y a rien de plus fort que les lois de la République dans notre pays, ça tient en une phrase et c’est très clair. » Et le sémillant ministricule a ajouté que le président de la république a demandé au ministre de l’Intérieur de convoquer Mgr de Moulins-Beaufort pour le sommer de s’expliquer.

Effectivement, c’est très clair. C’est très exactement la définition du totalitarisme ! Et c’est le signe d’une ahurissante régression dans la barbarie. Comment les anti-fascistes de pacotille qui font mine de nous gouverner ne le voient-ils pas ? Ignorent-ils donc que le « rien en dehors de l’Etat » ou le « rien au-dessus de l’Etat » fut le slogan commun du jacobinisme, du fascisme et du léninisme et qu’ils se trouvent ainsi en bien funeste compagnie ?

Le fait qu’il y ait des lois supérieures aux lois civiles n’est pas une invention de Mgr de Reims. Ce n’est même pas une invention du Christ. C’est le B-A BA de toute civilisation. Mais peut-être M. Attal pense-t-il que la république est du côté de Créon plutôt que d’Antigone ?

Pour nous, nous en restons à Antigone, à Socrate, au Christ et à tous ces héros et ces martyrs qui surent, au long de la longue et tragique histoire humaine, résister aux pouvoirs injustes – et face à des adversaires autrement plus redoutables que M. Attal ! – au nom de lois supérieures. Mais l’on imagine sans peine M. Attal, mis en appétit par sa pitoyable attaque contre le secret de la confession, exiger des médecins de dénoncer leurs patients, des enfants de révéler les conversations de leurs parents, ou des avocats de renchérir sur les procureurs contre leurs infortunés clients, comme aux riches heures de l’Union soviétique stalinienne. Il est vrai que la Macronie a les yeux de Chimène pour la Chine totalitaire. Pourquoi ne pas appliquer ses si « démocratiques » méthodes ?

L’AGRIF, qui a défendu maintes fois le droit naturel et la civilisation chrétienne et française devant les tribunaux, ne peut que rejeter tout aussi solennellement la barbarie de la secte au pouvoir.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services