Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Darmanin dissout encore un groupe de droite, tandis que les émeutes se poursuivent

Darmanin dissout encore un groupe de droite, tandis que les émeutes se poursuivent

En octobre, le Salon beige écrivait :

Emeutes à Alençon…, Darmanin engage une procédure de dissolution de l’Alvarium

Et, de fait, RIEN n’a changé à Alençon… sauf que cela ne fait pas le 20H.

Mercredi 5 janvier, le groupuscule de droite les Zouaves Paris a été dissous en conseil des ministres. Et à Alençon, c’est encore l’émeute.

Les deux faits n’ont rien à voir, mais ils montrent que Darmanin préfère dissoudre des groupes qui ne brûlent pas de voiture plutôt que de s’en prendre aux racailles qui pourrissent la vie des Français au quotidien et s’en prennent aux forces de l’ordre. Faible avec les forts, fort avec les faibles :

Un peu plus de deux mois après les dernières violences urbaines qui ont émaillé le quartier, fin octobre 2021, les CRS sont de retour ce jeudi 6 janvier 2022 dans Perseigne à Alençon. La raison ? Des heurts entre des jeunes du quartier et la Police, cette nuit de mercredi 5 à jeudi 6 janvier 2022, rythmées par des tirs de mortiers en direction des véhicules de Police et certains, en direction, des policiers.

Quelques heures plus tôt, vers 23 h mercredi 5 janvier, dans ce quartier de Perseigne à Alençon, un jeune homme avait été interpellé pour des faits de détention de stupéfiants. Il a été placé en garde à vue « pour détention de stupéfiants et provocation à la rébellion » et sera présenté au Parquet, vendredi 7 janvier. Ce jeune majeur est connu des services de Police pour des faits de trafic de stupéfiants.

Partager cet article

1 commentaire

  1. Le problème avec LREM c’est qu’ils pèsent tous 20kg tout mouillé. Il faut donc qu’ils bombent le torse, mais il ne faut pas prendre de coups aux risques de satellisation (façon Obélix). Conséquence, fort avec les faibles et faibles avec les forts.

Publier une réponse