Bannière Salon Beige

Partager cet article

Religions : L'Islam

Danemark : après les dessins la vidéo

Le chef de la diplomatie danoise Per Stig Moeller a assuré à son homologue iranien Kamal Kharrazi que le Danemark prenait ses distances avec une vidéo réalisée raillant le prophète Mahomet. Il a rejeté la faute sur l’extrême droite. Evidemment : c’est celle-ci qui est violente, pas les musulmans…

La vidéo pésentait le prophète Mahomet comme un chameau buveur de bière et un terroriste ivre attaquant Copenhague. Des extraits de ce film, montrés vendredi à la télévision danoise, ont suscité l’indignation dans le monde musulman et mardi, une majorité de députés du parlement iranien ont demandé la rupture des relations économiques avec le Danemark.

Le ministre danois des Affaires étrangères a également demandé à son homologue iranien "de s’assurer que la sécurité autour de l’ambassade danoise à Téhéran était assez bonne pour éviter la répétition de violence et de dégâts infligés à la mission diplomatique lors de la première crise (des caricatures) de Mahomet".

Michel Janva

Partager cet article

2 commentaires

  1. tout le problème qui se pose est la liberté d’expression
    les caricaturistes font de la provocation
    car à quoi bon choquer les sentiments religieux?
    de l’autre côté, les islamistes tentent de faire voter en Occident des lois contre le blasphème (anti-Mahomet)
    il est essentiel de défendre la liberté d’expression
    c’est un principe qui ne doit subir aucune restriction d’aucune sorte

  2. Je ne suis pas musulman.
    Je n’aime pas l’islam.
    Je ne supporte pas de voir mon pays envahi.
    Je ne supporte pas de voir des imposteurs à la tête de mon pays.
    Je ne supporte pas de voir les traîtres pactiser avec le coran.
    Mais quelle utilité de provoquer à plaisirs des gens extrémistes et d’une violence inouïe.
    Je crains que certain s’amuse à allumer la mèche de la bombe qui va nous péter à la gueule.
    Le coupable n’est pas seulement celui qui commet un acte de violence, celui qui le provoque est bien plus coupable aux yeux de Dieu.

Publier une réponse