Culture de mort : l'administration Obama se casse les dents à l'ONU

Lu sur C-Fam :

"L’administration Obama déclarait cette semaine aux militants de
l’avortement qu’elle ne pourrait plus faire pression en faveur des
« droits sexuels » lors des négociations sur les financements de l’Onu

du printemps prochain. Sa raison : les revers majeurs subis à l’issue du combat pour les droits reproductifs lors du haut sommet de l’Onu de Rio sur le développement durable.

L’opposition est «  vivace et bien organisée », expliquait Beth
Schlachter, la conseillère en politique démographique du ministère
français des affaires étrangères à une rencontre du Wilson Center sur
les objectifs de la politique démographique et des droits reproductifs.
Mme Schlachter a débuté la discussion en rassurant son public sur la
position de l’administration Obama : celle-ci soutient la cause de la
santé sexuelle et reproductive (SSR)  et des droits reproductifs (DR),
et reconnaît le besoin d’établir un lien entre ceux-ci et le concept de
« dynamique démographique », présenté dans le cadre de la politique de
développement pour la période post 2015. […]"