Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Culture de mort : ces sages femmes qui ne le sont plus vraiment

a la une d'un quotidien parisien gratuit :

Sf1

SF2

Partager cet article

5 commentaires

  1. Mort femmes ?

  2. Sages femmes ou femmes immorales. Une chose est sûre, elles sont devenues des bourreaux. Elles devraient postuler pour un poste en Arabie saoudite ou pourquoi pas dans l’Etat islamique (Daesh) qui distribue lui aussi des pilules permettant de tuer.
    Ces pilules viennent bien entendu de pays alliés à Daesh. Ainsi un prince saoudien fut arrêté avec près de deux tonnes de pilules de Captagon, une drogue à base d’amphétamine qui permet de tuer sans état d’âme, et une quantité de cocaïne rangées dans des caisses.”
    http://www.france24.com/fr/20151026-liban-prince-saoudien-arrete-saisie-record-drogue-captagon-cocaine-liban
    Il y eut aussi le chef d’état major des armées de Défense d’Israël arrêté avec 2 tonnes de captagon.
    http://gaelle.hautetfort.com/archive/2015/11/09/la-france-inculpe-le-chef-d-etat-major-des-armees-de-defense-5713635.html
    Le serment d’Hippocrate est un serment traditionnellement prêté par les médecins. Que dit-il, si on s’en tient à la dernière révision (2006) du Serment de Genève : “… je garderai le respect absolu de la vie humaine dès sa conception….”
    Bref, nos “femmes immorales” ou “sages femmes françaises” ne le respectent pas.

  3. Sages-femmes, ou Sales femelles ?

  4. Les avorteurs-tueurs commençaient à fatiguer et il fallait bien trouver une relève. C’est une femme, Marisol Touraine qui a donné aux sages-femmes la possibilité de participer au génocide des enfants dans le ventre de leur mère. Cette hystérie criminelle qui veut mouiller même les élèves infirmières et les étudiants en médecine en les obligeant à assister à des avortements chirurgicaux est hallucinante. Comme toutes les sages-femmes n’accepteront pas ce rôle de criminelles, je parie que le gouvernement va s’attaquer à l’objection de conscience du personnel de santé. Ou alors, il mettra en vente libre la RU486 pour que les femmes enceintes puissent s’auto-avorter “sans garantie du gouvernement”. Culture de mort universelle et obligatoire.

  5. Les médecins ne veulent plus pratiquer l’avortement, raison pour laquelle le gouvernement essaie d’embaucher les sages-femmes pour faire le sale boulot. Le gouvernement va au devant de déconvenues encore plus grandes que celles rencontrées auprès des médecins.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.