Critiquer les positions d'un candidat ce n'est pas faire la pub des autres

Civitas explique sa vidéo sur François Hollande :

H"Cette campagne ne vise nullement à servir un parti ou un candidat. Elle ne s'en prend pas non plus à un candidat en raison de son appartenance politique. Il s'agit de s'en prendre à un candidat parce qu'il présente clairement à travers son projet global une série de mesures qui révèlent indubitablement son intention, s'il est élu, de faire appliquer diverses lois iniques (mariage homosexuel, adoption d'enfants par les homosexuels, euthanasie) et de surenchérir dans le fondamentalisme laïque (inscription dans la Constitution de la séparation de l'Eglise et de l'Etat, intention présentée par François Hollande au Grand-Orient avant d'être annoncée au Bourget).

En lançant une campagne anti-Hollande, Civitas ne cherche pas à entrer dans la politique partisane mais à rappeler dans le débat public des principes essentiels (le mariage basé sur l'union d'un homme et d'une femme, la vie comme appartenant au Créateur, la doctrine catholique comme source d'inspiration pour diriger un Etat avec le souci du Bien Commun). […]

Mais l'électorat catholique peut être l'arbitre de cette élection. Selon différents sondages, 22 à 25% de catholiques se disaient prêts à voter Hollande. Réduire considérablement sa marge d'électeurs catholiques équivaudrait à lui faire perdre l'élection. Non par anti-socialisme primaire mais par sanction vis-à-vis de ses intentions évoquées plus haut."