Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Coup de gueule…

d'une Québécoise à propos de la polémique sur les cours d'Ethique et de Culture :

"On chiale sur la religion catholique mais c'est grâce à elle que nous avons nos institutions. Dans le temps, si les religieux et religieuses ne s'étaient pas occupés d'ouvrir des orphelinats, des hôpitaux, des écoles et des organismes de charité, les gens seraient morts de faim, les bébés auraient été abandonnés pour mourir dans la rue et on n'aurait pas eu l'éducation que nous avons eue. Mais non, on ne voit que ce qu'on veut voir, et on oublie toutes les bonnes choses qui se sont passées grâce à l'Église qui, je sais très bien, n'était pas et n'est toujours pas parfaite. C'est bien plus facile de juger, mais pour ce qui est des reconnaissances, on repassera.

(…) Le cours d'Éthique et de Culture religieuse est un ramassis de toutes sortes de croyances que nos enfants auront à ingurgiter pendant onze ans et je dois laisser faire ce lavage de cerveau à ma fille. Non merci ! (…)

Pourquoi ai-je besoin d'une exemption pour retirer ma fille d'un cours qui porte atteinte à ma culture et à ma foi ? Parce que le gouvernement a décidé à ma place que ma fille doit connaître les autres croyances. Dans ma religion, on apprend qu'il n'y a qu'un seul Dieu qui agit en tout. Ce cours est donc incompatible avec ce que j'enseigne à ma fille et cela brime sa liberté de croyance et de conscience, ainsi que mon autorité parentale face à ma fille. Pourquoi est-ce que je laisserais ma jeune fille se faire bourrer le crâne par d'autres croyances que la mienne? Pour le mieux-vivre ensemble? Pour moi, le mieux-vivre ensemble commence par le respect de soi puis le respect de l'autre. Si on ne se respecte pas dans notre propre culture, on ne peut pas respecter les autres.

(…) Moi, je pense que trop c'est trop et qu'il est le temps que le gens sortent de leur léthargie et de leurs maisons pour faire valoir leurs droits de liberté religieuse en matière d'éducation à l'école."

Partager cet article

9 commentaires

  1. Et en plus sans la religion catholique ce magnifique texte et ce formidable cri du coeur n’auraient sans doute pas pu être écrits en français.
    Bravo à Jeannelle Cantin de Farnham (Québéc) pour son courage et sa détermination. Elle a 100% raison et elle nous montre l’exemple

  2. Que des vérités! et pourquoi ne pas l’envoyer à José Luis Rdez. Zapatero?

  3. Ouaho, chapeau bas, rien à ajouter…

  4. et si on parlait de notre “Education Nationale marxiste” qui lave le cerveau de nos enfants depuis tant d’années et pendant toute leur scolarité ??
    observez bien que Sarko n’a rien changé à cette tragique (je pèse mes mots ! ) situation.

  5. En Espagne aussi, beaucoup de parents d’élèves se battent avec une admirable détermination, ce sont les “objecteurs” à “l’éducation pour la citoyenneté” mise en place par le gouvernement Zapatero.
    Un conseil: consulter les sites http://www.objetores.org/ et http://www.hazteoir.org/
    (version fr existe)
    C’est vrai que nous paraissons en France bien timides devant ces parents de conviction au Québec, en Espagne, et sans doute ailleurs.
    Et pourtant d’une manière peut-être plus cachée, les programmes scolaires français ne vont pas dans le sens des valeurs de l’Eglise Catholique.
    Ils nous montrent l’exemple.

  6. On écrit québéCoise et ceux interessés par cette polémique devrait consulter http://pouruneecolelibre.blogspot.com
    Merci

  7. un jour, j’ai accepté avec beaucoup de conviction de donner des cours de religion aux primaires. En Alsace, une heure obligatoire par semaine en raison du concordat. Vous verriez les parcours….à pleurer !!

  8. à consulter un très bon site de nos amis de la “belle province”:
    http://www.quebecoislibre.org

  9. Compliments à cette mère de famille.
    Le mot “léthargie” qu’elle a employé est très juste. Nous ne sommes pas méchants, nous voulons que nos enfants soient bien éduqués, mais nous ne faisons rien pour réagir car nous sommes tombés en léthargie depuis tellement longtemps que nous ne savons même plus quand cela nous est arrivé.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services