Coucou Jean-Marc Ayrault

Le
14 août, pour montrer que même en vacances à Sarzeau (56) on
ne lâche rien, des militants ont décidé d’aller en famille marquer leur attachement à la famille en se rendant à proximité de la
maison de vacances du chef du
gouvernement.

Cette
maison est dans le lieu-dit Bois d’Anic sur la commune de Sarzeau, est
agrémentée d’une piscine et surtout gardée par les gendarmes 24h/24,
7j/7 tant par des factionnaires (au moins 3 en permanence) et des rondes
incessantes sur les
voies et chemins environnants. On aperçoit sur la photo le véhicule qui
interdit l’accès au chemin permettant l’accès à cette résidence
secondaire.

Equipés de drapeaux et sweat, ils se sont arrêtés auprès du panneau, prenant quelques photos avant de repartir. Alors
qu'ils montaient en voiture, ils voient débouler à vive allure une voiture de gendarmes qui bloque le
passage. Deux gendarmes très tendus et agressifs entreprennent un
contrôle d’identité des
majeurs mais se contentent d’une seule carte d’identité (pour 5) et de
déclarations orales. Quant au contrôle il consiste pour l’essentiel,
outre les menaces, à relever des noms et dates de naissance, un numéro
de plaque d‘immatriculation. Pas
d’explication sinon le droit de contrôler sur la voie publique.

Comme
la discussion dure et que les militons se plaignent de l’agressivité des deux
fonctionnaires, l’un appelle en renfort un supérieur qui participe à la
garde de la maison de vacances. Comme ce n’est pas bien loin (moins de
200m) il arrive
rapidement et calme ses subordonnés. Aux explications sur la photo souvenir, il sourit et les autorise à
repartir.

A