Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Contre Patrick Buisson, Christiane Taubira a-t-elle menti ?

Rebondissements dans l’affaire opposant Patrick Buisson à Christiane Taubira. Patrick Buisson a porté plainte contre le ministre de la Justice pour “prise illégale d’intérêt” en décembre 2012. Il lui reproche d’être “juge et partie” dans le contentieux qui l’oppose à l’association Anticor, partie civile dans l’affaire des sondages de l’Élysée : Christiane Taubira a siégé au comité de parrainage d’Anticor. Avocat de Patrick Buisson, Me Gilles-William Goldnadel explique à Valeurs Actuelles :

"La justice saisie a d’abord botté en touche, j’ai obtenu un arrêt de la chambre d’instruction qui a ordonné l’ouverture d’une information et j’ai demandé la convocation de la ministre. Silence de la juge, silence du parquet… Sans vouloir faire du mauvais esprit, d’autres affaires bien plus tardives ont été instruites avec plus de diligence : Bygmalion, par exemple.

Un rebondissement est cependant intervenu récemment… 

Il y a des petits miracles. Un membre fondateur d’Anticor m’a contacté en expliquant qu’il était ulcéré par la partialité politique de l’association. Il m’a proposé de me communiquer de nombreux courriels dont il était destinataire et m’a autorisé à les produire en justice. Ils sont accablants : les premiers montrent que des membres de l’association étaient très en colère que Mme Taubira n’ait pas démissionné du comité de parrainage lorsqu’elle est devenue ministre, plaçant ainsi l’association dans une position intenable ; les seconds montrent les connivences entre Anticor et la Place Vendôme, y compris lorsqu’il s’est agi d’accorder leurs violons.

Mais Anticor affirme que Christiane Taubira n’était plus dans son comité quand elle est devenue ministre… 

Ah oui ? Alors il faudra que l’association nous explique pourquoi, sur son site, communiqué en justice, elle se vantait fièrement de voir une ministre faire partie des membres de son comité…"

Par ailleurs, Christiane Taubira était candidate sur la liste divers gauche Walwari/Guyane Ecologie, en 11è position, à l’élection à la collectivité unique de Guyane (CTG) qui devait entériner la fusion de la région avec le département. La liste de Christiane Taubira a réalisé un score de 7,1 %.

Partager cet article