Contre l'avortement légalisé : concorde des moyens, unicité du but (3/3)

Conscience droite et éveillée

Le réveil des consciences fut cette année un des points clés du dossier de presse du collectif. Qu'elles restent en effet éveillées tout au long de cette année qui verra deux échéances électorales qui permettront d'agir en conscience sans avoir perdu de vue l'objectif du combat pro-vie.

"Tous les hommes de bonne volonté doivent s'employer, spécialement dans leur milieu professionnel comme dans l'exercice de leurs droits civiques, à ce que soient réformées les lois civiles moralement inacceptables et modifiées les pratiques illicites" (Congrégation pour la doctrine de la foi; Donum vitae;  1987).

Car, c'est bien de la conscience de chacun, éclairée et clairvoyante, et non de fumeux calculs électoralistes, que dépend in fine l'avenir de notre société :

"C'est au plus intime de la conscience morale que s'accomplit l'éclipse du sens de Dieu et du sens de l'homme, avec toutes ses nombreuses et funestes conséquences sur la vie. C'est avant tout la conscience de chaque personne qui est en cause, car dans son unité intérieure et avec son caractère unique, elle se trouve seule face à Dieu.

Mais, en un sens, la « conscience morale » de la société est également en cause: elle est en quelque sorte responsable, non seulement parce qu'elle tolère ou favorise des comportements contraires à la vie, mais aussi parce qu'elle alimente la « culture de mort », allant jusqu'à créer et affermir de véritables « structures de péché » contre la vie.

La conscience morale, individuelle et sociale, est aujourd'hui exposée, ne serait-ce qu'à cause de l'influence envahissante de nombreux moyens de communication sociale, à un danger très grave et mortel, celui de la confusion entre le bien et le malen ce qui concerne justement le droit fondamental à la vie" (Bienheureux Jean-Paul II;Evangelium Vitae; 1995).

Rendez-vous nous est donc donné le 20 janvier 2013, à la 9ème Marche pour la Vie, pour témoigner publiquement que tous les modes d'action du combat pro-vie concourent au même but, l'arrêt de l'avortement légalisé qui signifie l'accueil dans l'amour de tout enfant (cf note de la CEF pour les élections 2012). Un vrai programme en somme :

"C'est une sollicitude personnelle, mais aussi sociale, que nous devons tous développer, en faisant du respect inconditionnel de la vie humaine le fondement d'une société renouvelée"(Bienheureux Jean-Paul II; Evangelium Vitae; 1995).

Laisser un commentaire