Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

« Contre la République raciste et coloniale »

Insultes à domicile sur les murs de Paris. Les Français attendent la virulente réaction de celui qui doit se sentir blessé au plus profond de lui-même par de tels propos puisqu’il a publiquement dit un grand soir de mai 2007 :

"J’éprouve depuis mon plus jeune âge la fierté indicible d’appartenir à
une grande, à une vieille, à une belle nation, la France. J’aime la
France comme on aime un être cher qui m’a tout donné, maintenant, c’est
à mon tour de rendre à la France ce que la France m’a donné
".

Lahire (via e-deo)

Partager cet article

1 commentaire

  1. J’avais entendu sur RC que Sarkozy aurait dit à Villiers n’avoir que faire de la France ; plus tard, j’ai vu sur Wikipédia ces propos attribués à notre cher Président bien aimé se réclamant sans cesse de De Gaulle et du patriotisme : « Tu as de la chance, Philippe, toi tu aimes la France, son histoire, ses paysages. Moi, tout cela me laisse froid. Je ne m’intéresse qu’à l’avenir… »
    Mais enfin, point n’est besoin, pour qui aime un minimum notre chère vieille France, d’avoir entendu ou lu ceci ; chacun peut voir ce qu’a fait NS de la Nation depuis son arrivée : passage en force du traité, le marché de dupe otanien (la France réintègre le commandement intégré en échange d’avantages non pas pour elle mais pour l’Europe qui devrait se renforcer ; et il nous présente ça comme une victoire pour la France !), Union méditerranéenne, proposition de gouvernement économique de l’Europe, etc., etc.

Publier une réponse