Contraception : la pilule tue

Et après ça, on veut nous vendre (c'est le mot juste, vu le juteux marché qu'elles représentent) que les pilules relèvent de la question de la santé :

Py"Les pilules Yaz et Yasmin ont représenté 1,5 milliard de dollars de ventes dans le monde pour Bayer en 2010.

De son côté l'Agence européenne des médicaments a conclu en 2011 que ces contraceptifs oraux représentaient un risque accru de phlébite, une inflammation d'une veine, et que le l'avertissement devrait être mis à jour pour en tenir compte.

L'agence relevait aussi que le risque général de formation de caillot lié à toute méthode de contraception demeurait faible, ne justifiant pas une recommandation aux femmes de cesser de prendre des pilules contenant de la drospirénone.

Ces nouvelles pilules sont l'objet de plusieurs actions en justice dont une visant la pilule Yaz de Beyer engagée plus tôt cette année par les parents d'une jeune Américaine décédée à la suite d'un caillot sanguin.

Deux études publiées en 2011 dans le British Medical Journal ont conclu que les pilules Yaz et Yasmin triplaient et doublaient respectivement le danger de caillots graves comparativement à la génération précédente de contraceptifs oraux".

Une réflexion au sujet de « Contraception : la pilule tue »

  1. senex

    Ce n’est pas tellement d’éducation sexuelle dont on besoin les jeunes… et aussi les moins jeunes.Internet est la source d’informations très précises sur la “mécanique” de la sexualité,les branchements et autres positions etc..Ce qui manque totalement dans ce type d’information, c’est la tendresse, la part d’intelligence et d’amour qui fait de la sexualité une chose vraiment humaine.Sans compter que l’aspect procréatif y est totalement exclu, de même que les problèmes sanitaires.MST etc Matière à reflexion

Laisser un commentaire