Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Conséquences juridiques de la dénaturation du mariage

De Mélina Douchy-Oudot, Professeur à l’Université du Sud Toulon-Var :

« Concrètement, la reconnaissance du mariage gay supposerait de la part du législateur la reconnaissance des principes suivants :

  • Le mariage, acte fondateur de la famille, ne suppose pas la différence sexuée, l’union d’un homme et d’une femme ; il y a famille par l’union de deux hommes ou de deux femmes ;
  • La filiation n’est pas paternelle et maternelle, la parenté n’est pas fondée sur la génération ; un enfant peut avoir deux pères ou deux mères ; la parenté est fondée sur le projet parental – volonté d’avoir l’enfant- quel qu’en soit le mode d’acquisition ;
  • L’assistance médicale à la procréation peut prendre la forme d’une gestation pour autrui ou d’une maternité pour autrui afin que des personnes de même sexe puissent, au moyen d’un tiers, concevoir un enfant ; elle peut aussi être le fait d’une personne seule ;
  • L’adoption est autorisée par les personnes de même sexe. 

Où l’on voit que la victime de tout ceci est l’enfant. Et après ils osent nous parler de discrimination ou d’homophobie.

Partager cet article