Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Connaissez-vous Didier Morville ?

Joeystarr C’est le vrai nom de Joey Starr. Mais là où ça se complique, c’est que c’est aussi celui de son homonyme. Or ce dernier a reçu pendant 2 ans des amendes, pour des excès de vitesse et autres infractions au code de la route, qu’il n’avait pas commis. La combine a été découverte en 2003, mais a duré jusqu’en 2005 : c’est en fait le rappeur qui faisait payer ses amendes routières à ce paisible Nancéien portant le même nom que lui. L’ancien chanteur de NTM, engagé à l’extrême gauche, ami d’Olivier Besancenot, utilisait pour cela un faux permis de conduire. Il a été mis en examen en mars 2005 pour "usurpation d’identité et pour faux et usage de faux" et a reconnu les faits. Avec ce faux permis, il a pu commettre des excès de vitesse, ou encore circuler dans les couloirs de bus au volant de grosses cylindrées. Les faits n’ont été révélés que samedi, après une audience à la Cour d’appel de Nancy.

Michel Janva

Partager cet article

4 commentaires

  1. Et après il donne des leçons…

  2. Joey STARR, c’est cet humaniste des médias, ce “poète”, comme le qualifiait récemment L’Express, qui appelle les jeunes des banlieues à s’inscrire pour voter : cette histoire le résume assez bien. Tout est faux semblant, paillette, amour de l’argent, mépris et haine dans ce personnage fabriqué. Son collectif s’appelle “Devoirs de mémoires” : n’ayant pas d’identité, il vole celle d’un autre.

  3. La sanction doit être exemplaire!
    Au niveau de la réputation de ce gentleman!
    Sans compter les dommages et intérêts à verser à sa victime.
    Usage de faux papiers,
    Usurpation d’identité,
    Excès de vitesse, grande vitesse peut-être !
    Tout ça emmènerait un citoyen normal direct en garde à vue et ensuite en préventive.
    Aujourd’hui, il n’est que mis en examen.
    Nous pouvons déjà penser que l’instruction durera « un certain temps » !
    Chiche qu’ils finiront par décréter un non-lieu !
    Dommage, je ne suis pas d’extrême gauche, je ne suis pas noir, je ne chante pas de chansons anti-flics, et je n’ai pratiquement plus de points sur mon permis de conduire.
    Sûr, je suis très dangereux pour la société, plus que Joey Tare !

  4. Ah, la “générosité” de ce rappeur milliardaire, qui donne des leçons de morale à tout le monde, qui se croit au-desus des lois ( il faut dire que l’impunité relative dont jouissent les gens comme lui l’y encourage!) et qui fait tranquillement payer ses délits par un brave innocent sans se soucier de savoir si ses frasques ne vont pas mettre cet homme sur la paille… On attend avec impatience le jugement… sans illusion toutefois.

Publier une réponse