Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise / Valeurs chrétiennes : Culture / Valeurs chrétiennes : Education / Valeurs chrétiennes : Famille

Connaissez-vous le serviteur de Dieu Carlo Acutis ?

Connaissez-vous le serviteur de Dieu Carlo Acutis ?

C’est l’excellente “minute avec Marie” qui nous le fait découvrir cette semaine. Nous reproduisons la note.

Carlo Acutis (1991-2006) naît dans une famille aisée et non pratiquante de Milan (Italie) et décède à l’âge de 15 ans. Il avait, dès sa première communion, décidé d’être toujours uni à Jésus (« le but de ma vie »). Tout en vivant une jeunesse ordinaire, il met ses dons en informatique au service de l’évangélisation, lançant un site sur les miracles eucharistiques, puis collaborant à celui du Vatican.

Il meurt en quelques jours d’une leucémie foudroyante, non sans avoir ramené la plupart de ses proches à une foi vivante. La dévotion pour ce jeune si attachant, véritable phénomène en Italie, se répand aujourd’hui en France et dans le monde entier.  Déclaré vénérable par le pape François, ce jeune italien suscite un engouement de plus en plus fort du Brésil à l’Australie.

Mais qu’a donc sa vie de si pertinente pour nous être proposée en modèle ?  Carlo Acutis a su grandir et rester attaché au Christ en étant confronté à des défis qui nous sont communs pour la plupart : l’expansion d’un monde connecté, le témoignage de sa foi dans une société déchristianisée, la solitude liée à son état de fils unique, mais également les questions des amitiés, des passions, de la relation avec ses parents pendant l’adolescence ou encore de la maladie et de la mort.

Chacun de ses voyages fait grandir Carlo dans la foi, explique le père Will Conquer qui poursuit : En février 2005, il fait son premier pèlerinage à Lourdes. En 2006, il repart, cette fois-ci, direction Fatima. Parmi tous les trésors qu’il rapporte de Fatima, il apprend à méditer les mystères de la vie du Christ au travers de la prière du chapelet. Avec Marie, il suit Jésus dans toute sa vie. Carlo apprend par cœur la prière du chapelet, mais pour lui, il ne suffit pas de la répéter de façon mécanique. Le plus important c’est l’intimité avec Jésus.

L’été, le tout jeune Carlo passe ses vacances au bord de la mer, à Centola, au sud de Naples. Après avoir passé l’après-midi à la plage, rapporte Will Conquer, il rejoint les femmes pieuses qui prient le chapelet. Sa présence les questionne. Pendant la messe, les commérages s’arrêtent pour respecter le silence de Carlo et son recueillement. Sa bonté est désintéressée et la gratuité de son sourire fait du bien à ceux qui l’entourent.

Son principal héritage est donc un site Internet dédié aux miracles eucharistiques, très complet, avec cartes géographiques, illustrations d’époque, photos, videos, musées virtuels, documents de présentation téléchargeables, le tout à découvrir en suivant ce lien.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services