Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

Condamnés pour avoir occupés pacifiquement un toit pour dénoncer l’immigration

Condamnés pour avoir occupés pacifiquement un toit pour dénoncer l’immigration

La cour d’appel de Paris a confirmé mardi la condamnation de 19 militants du mouvement Génération Identitaire à des peines d’un à trois mois de prison avec sursis pour avoir occupé en 2019 le toit de la caisse d’allocations familiales de Seine-Saint-Denis.

Le 29 mars 2019, des militants avaient escaladé l’immeuble de la CAF à Bobigny puis avaient déployé une banderole sur le toit où était inscrit le slogan:

“De l’argent pour les Français. Pas pour les étrangers!”.

Après plusieurs heures sur le toit, les militants avaient été délogés par la police. L’établissement avait dû être fermé temporairement au public.

Renvoyés pour entrave à la liberté de travail, les militants ont été condamnés en première instance pour violation de domicile par le tribunal de Bobigny en mars 2020.

Lors de l’audience d’appel, les débats ont tourné autour de la caractérisation ou non de cette infraction de violation de domicile.

Il serait souhaitable que les squatteurs, les vrais, soient aussi condamnés…

Partager cet article

3 commentaires

  1. pour la République anti française , un patriote français est une bête immonde ;

    la même République qui exigeait d’ arrêter les “migrants ” allemands en 1914 et 1940
    et fusillait ceux qui pactisaient avec eux.

  2. La chanson de Guy Béart est plus que jamais d’actualité ! ” Le premier qui dit la vérité , il doit être exécuté ” Nous y sommes !…….

  3. la statue a les yeux bandés, le déni de réalité!!!

Publier une réponse