Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Condamné pour avoir installé une crèche de Noël

Condamné pour avoir installé une crèche de Noël

L’Etat a attaqué en justice peu avant Noël la Mairie de Beaucaire pour avoir installé une crèche provençale de Noël.

Le juge des référés Laurent Marcovici de la Cour Administrative d’Appel de Marseille a rendu sa décision condamnant la ville à 5000 euros par jour à compter de cette semaine et jusqu’au démontage de la crèche.

Le Maire de Beaucaire s’exprime en vidéo et annonce saisir le Conseil d’Etat et attaquer parallèlement l’Etat pour discrimination.

 

Partager cet article

12 commentaires

  1. Bravo monsieur le maire!

  2. C’est vrai que les guignols du gouvernement n’ont pas autre chose à faire que de s’occuper d’une crèche à Beaucaire, c’est vrai aussi que les juges plus pourris les uns que les autres n’ont rien à juger de plus qu’une crèche. La naissance de Jésus est vraiment un problème pour ces frères la gratouille. ILs ne s’en remettent pas. Ils feraient bien de réfléchir à ce qui va se passer quand ils vont passer l’arme à gauche. Pauvre d’eux

  3. Et pendant ce temps les même n’arrivent pas à faire fermer les mosquées salafistes. Honte à eux !

    • Normal, nos traitres du gouvernement ne parlent pas l arabe, ceux d’en face, pas trop bien le français , donc ils ne peuvent pas comprendre les problématiques les uns des autres, ce n est pas simple , sourire . Enfin je ne sais s il faut en rire ou en pleurer.

  4. Cette république est notre ennemi

  5. Vu que tout vas bien et qu’il n’y rien à faire on comprend que l’État désœuvré s’occupe d’une crèche…

  6. Normal, la « justice » administrative est aux mains de la F.M…

  7. PFFF!
    Quand Beaucaire n’aura plus un maire fasciste islampophobe homophobe lesbophobe transphobe antimacroniste d’extrême-droite, on fêtera l’Iftar à la mairie et ce seront enfin les valeurs de la République qui brilleront.

  8. L’Etat et la justice n’ont rien de mieux à faire que de s’attaquer à une crèche.
    S’en prendre aux raclures ? Non
    Prendre des mesures pour que les terroristes sortant de prison ne puissent plus nuire ? Non.
    Réfléchir au devenir des milliers de petits commerçants empêchés d’ouvrir leur boutique pour cause de condémie et qui vont grossir les rangs des chômeurs ? Non.
    La liste est longue de tout ce à quoi un Etat normalement constitué devrait donner la priorité. Mais il semble plus facile de s’attaquer à la crèche que de nettoyer les écuries d’Augias?

  9. Ahurissant ! Dans la situation présente, où l’Etat montre chaque jour ou presque combien il est champion en défaillances de toute sorte, il ne trouve rien de mieux à faire que s’en prendre à une tradition qui existe depuis des lustres dans beaucoup de villes et de villages de Provence, où à ma connaissance, Beaucaire se situe ! Et pourquoi, en plus, à cette seule crêche ? Discrimination invraisemblable ! On ne peut qu’encourager M. le Maire dans ses démarches.

Publier une réponse