Communiqué pro-avortement : le MRJC va se justifier devant la CEF le 29 janvier

Pnnpnzhezg3pbjocwru1_400x400-2Une rencontre est prévue lundi 29 janvier au siège de la conférence épiscopale, afin notamment que le MRJC s’explique sur son communiqué hostile et calomnieux à la Marche pour la vie et son militantisme pro-avortement, pour le moins incongru pour un mouvement d'Eglise reconnu, surtout à l'heure de la révision des lois bioéthiques.

Il reste à savoir si sa subvention astronomique de 550 000€ sera rediscutée.

Mgr Jacques Habert, chargé du « monde rural » à la CEF, interroge :

« Ce communiqué ne s’imposait pas. Pourquoi cette sorte de plaidoyer pour l’IVG, alors qu’aujourd’hui il y a 200.000 avortement par an ? On ne voit pas en quoi le “droit à l’avortement” serait menacé ». « Il faut vraiment distinguer le fond et la forme. Sur la forme, Dieu merci, l’Église est plurielle : il y a des formes d’apostolat, de présence au monde et d’être chrétiens. Mais ensuite, il y a le fond : la Révélation, le magistère. Ce ne sont pas des questions accessoires. Si tout le monde pense ce qu’il veut et dit ce qu’il veut, sur tout et son contraire, il n’y a plus de communion. Or, un mouvement d’Église doit être en communion avec la pensée de l’Église. »

Cette affaire pose la question de la destination du denier de l'Eglise. Les fidèles pourraient-ils savoir à qui est redistribué leur argent et pourront-ils à l'avenir demander à flécher leurs dons, de façon à refuser le financement d'associations contraires à leurs convictions ? 

Laisser un commentaire