Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Communiqué de Catholiques en campagne : la fin d’un cycle électoral national

Reçu par mail cet appel à rester mobilisé (site) :

"Avec la fin du deuxième tour des élections législatives, la France sort de près d’un an de campagne électorale cumulée ! Le grand rendez-vous quinquennal des citoyens français est terminé. Un cycle politique national se clôt. Pour ceux qui réduisent la politique à l’élection, prochain épisode en 2017 !

 Une victoire relative du socialisme et du marxisme

Cette fois, le gagnant de la tournée électorale est le socialisme. Vainqueur pour partie par défaut, eu égard par exemple au niveau de l’abstention lors des élections législatives. Mais aussi quand on sait ce qu’a pesé le rejet de la personnalité de Nicolas Sarkozy et de son entourage lors des élections présidentielles.

Le sujet d’inquiétude à présent, c’est que le socialisme a tendance à prendre ses opinions, voire à forger ses convictions, chez ses partenaires politiques marxistes de diverses obédiences. De plus, avec lui, le conformisme, la pensée unique, le politiquement correct, le libéralisme philosophique, l’« idéologisme » au-delà de tout sens du réel, l’athéisme d’Etat, le sectarisme anti-catholique, la lutte artificielle des classes retrouveront une nouvelle vigueur.

 Prochain combat politique : une vigilance permanente contre le nouveau pouvoir

Voilà pourquoi pour nous, il ne saurait être question de pause, de vacances, encore moins de démobilisation. Une vigilance active et une riposte adaptée s’imposent pour faire barrage aux projets les plus extrémistes de cette nouvelle majorité politique, s’il lui prenait l’envie d’être fidèle à ses promesses sur ces points : renforcement de l’étatisation de l’éducation et donc déresponsabilisation des parents, « mariage » homosexuel (une contradiction dans les termes pour tout homme sensé) et adoption d’enfant par ces « couples », euthanasie, coups de pouce divers à la politique mortifère contre les enfants à naître, faveurs au profit du communautarisme musulman, instrumentalisation électoraliste des votants issus de l’immigration. Liste hélas non exhaustive et susceptible d’ajouts dans les cinq ans à venir.

 En attendant les élections de 2014, le combat continue autour des points non négociables

Tout militant lucide sait que le combat politique est permanent, que les élections n’en sont que des jalons.

C’est la raison pour laquelle le collectif « Catholiques en campagne » reste en éveil constant.

C’est la raison pour laquelle il est mobilisable en permanence sur des campagnes inter-élections.

C’est la raison pour laquelle il rappelle que 2017 se prépare aujourd’hui et demain, que les élections locales préparent et font les résultats des élections nationales.

C’est la raison pour laquelle, fort de la dynamique issues des récentes élections et dans l’optique des élections municipales, territoriales et européennes de 2014, il invite fortement les Catholiques à s’unir localement pour créer ou investir des regroupements politiques locaux qui, par capillarité, fragiliseront la concentration actuelle des pouvoirs nationaux et locaux autour d’une même idéologie.

C’est enfin la raison pour laquelle il donne rendez-vous à tout un chacun dès maintenant, notamment pour protéger l’enfance en promouvant la famille naturelle aux côtés d’autres formations.

Partager cet article

3 commentaires

  1. Sarkozy aussi est socialiste

  2. Ne pas oublier qu’après le flux, le reflux: après la vague rose, la crise aidera à mettre en évidence l’utopie des lendemains qui chantent, mais il faut préparer un chœur adverse pour chanter d’autres paroles. Ce n’est pas le moment de s’endormir: un bon gargarisme au vin blanc aide à mieux chanter!

  3. Bel exemple de langue de bois : analyser les élections et les ”dynamiques issues” des desdites élections sans citer le FN, ni l’échec des candidats indépendants Pro Vie, ni même la situation d ela Droite Populaire, c’est assez particulier.
    Les regroupements locaux sans animation coordonnée ne donneront pas grand-chose ensuite au niveau national de 2017, sans parler qu’il va y avoir des régionales-territoriales et des européennes : Catholiques en Campagne semble parfois un peu hors de la réalité institutionnelle française.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]