Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Comment fonctionne un gouvernant socialiste ?

Analyse de Michel Fauquier :

"Beaucoup s’étonnent à juste titre
de la monstrueuse mauvaise foi du gouvernement socialiste qui impose son
discours jusqu’à des grands médias supposés lui être opposés. Cette mauvaise
foi éclate de façon patente dans les comptes-rendus des dits grands médias qui
— à propos d’une manifestation que même la police la préfecture de police est
contrainte d’estimer à un niveau de plusieurs centaines de milliers de
personnes (chiffre réel aux alentours du million et demi) — titrent presque
exclusivement sur les « débordements » et les « violences »
qui auraient accompagné la manifestation. Or, en visionnant les vidéos de ces
dits médias, on voit bien un ou deux pères et mères de famille, et deux ou
trois « jeunes » (selon l’expression consacrée) chahutant un peu les
gendarmes mobiles ou les CRS qui n’ont même pas jugé utile de porter leurs
casques ou de baisser leurs visières
. On voit aussi des groupes déferlant vers
les Champs-élysées, mais pas une
vitrine brisée, pas une personne agressée, pas un bâtiment public pris
d’assaut.

Alors pourquoi cette
dramatisation ridicule ?

Tentons une explication
politique : nos « élites politiques » (selon l’expression consacrée)
ont été formées sur les bancs de Sc-Po/Paris puis de l’E.N.A., pour une part
écrasante. Que leur y a-t-on appris ? Dans le champ politique, on leur
donne en référence un certain nombre d’évènements marquants destinés à agir
comme des modèles. Ici, le modèle c’est le 6 février 1934. Comment
fonctionne-t-il ? C’est très simple : on leur a enseigné que, sous
des dehors bon-enfant (à l’époque les associations d’anciens combattants) les
organisateurs de la manifestation aurait été débordés par des éléments incontrôlés
(à l’époque les « ligues ») désirant s’en prendre à la République (à
l’époque l’Assemblée nationale), entrainant des heurts (à l’époque sanglants :
15/17 morts, tous parmi les manifestants, et 1500/2319 blessés dont quelques
centaines parmi les forces de l’ordre), mais permettant à la gauche de se
remobiliser de façon spectaculaire. En d’autres termes : la victoire du
Front populaire du printemps 1936 serait la fille de la manifestation de
l’hiver 1934 dans l’imaginaire de nos « élites politiques
socialistes. »

Appliquons le modèle au cas
actuel : il fallait donc démontrer que sous des dehors bon-enfant (les
familles) les organisateurs de la manifestation auraient été débordés par des
éléments incontrôlés désirant s’en prendre à la République (cette fois le
palais de l’élysée), entraînant
des heurts, le tout étant supposé permettre à la gauche de se remobiliser de
façon spectaculaire.

Tout à coup on comprend mieux le
scénario que le gouvernement a manifestement élaboré pour utiliser la manifestation
de ce dimanche 24 mars 2013 en vue d’essayer d’éviter le naufrage politique
qu’il a lui-même provoqué en recréant un « 6 février 1934 » censé
provoquer un nouveau « Front populaire »
 :

  1. On crée
    un sentiment de frustration en interdisant l’accès de la manifestation aux
    Champs-élysées ;
  2. On
    accuse les organisateurs d’avoir joué avec le feu en ayant demandé cet
    accès ;
  3. On
    estime la mobilisation à un niveau ridiculement bas (100 000
    personnes selon les RG !) ;
  4. La
    Préfecture de Police propose aux organisateurs un itinéraire de
    substitution sous-dimensionné sur la base de cette estimation
    ridicule ;
  5. La
    manifestation réelle déborde de toute part l’itinéraire de substitution, en
    espérant que cela crée du désordre et de la tension ;
  6. Les
    heurts éclatent si possible violents ;
  7. La
    gauche se mobilise et sauve le gouvernement en recréant un front
    populaire.

Mais voilà, les heurts n’ont pas
été violents, seuls des manifestants ont été blessés (par les forces de
l’ordre), et leur front populaire n’a ni travail, ni augmentation de salaire,
ni congés payés à offrir au peuple… seulement le mariage homosexuel !

Gageons que le gouvernement Hollande/Ayrault, qui se nourrit de mythes
politiques et qui gouverne par le mensonge, paiera très cher d’avoir livré son
destin aux groupuscules gays et lesbiens et à Mme Taubira… car, le jour des
élections, un million et demi de manifestants réduits au silence et caricaturés
feront nettement plus que quelques centaines de militants LGBT surmédiatisés et
présentés comme des victimes. Ce jour là, quand ils auront perdu le pouvoir,
coulé leur parti et envoyé au chômage leurs élus, il ne restera plus à
Messieurs Hollande et Ayrault et à Mme Taubira… qu’à aller donner des cours à
Sc-Po/Paris ou à l’E.N.A. !"

Partager cet article

19 commentaires

  1. voici une bonne analyse et c’est pourquoi il faut rester uni au lieu de perdre son temps!

  2. J’ai dit mon fait à nos journaleux qui veulent imposer leur loi LGBT :
    http://www.francetelevisions.fr/contact/ecrire.php
    http://www.rmc.fr/contacts/
    http://www.bfmtv.com/ (aller jusqu’en bas et cliquer sur ” Contacter la Rédaction Web”
    http://www.europe1.fr/Contacts/
    http://www.franceinter.fr/contact
    http://www.rtl.fr/contact
    http://www.acrimed.org/article662.html

  3. Pouvez-vous relayer cette vidéo qui compile des photos et vidéos sous une forme beaucoup plus virale ?
    Le tout se termine sur un hommage de Valls aux forces de police…
    http://rutube.ru/video/544b754d27213da634b8f75864e3f9ec/

  4. Très bien vu ! sauf le devenir de ces tristes personnages : non ! pas de recyclage à Sciences Po ou à l’ENA !!! DEHORS !!! en Guyane, en Chine ou au Qatar, mais pas en France !!! Jamais !!!!

  5. Faut-il comprendre qu’on n’a rien gagné sauf le droit de ne pas voter aux élections ?

  6. Cette analyse me parait tout à fait crédible, SAUF la fin. En effet si j’écoute mon penchant pessimiste, il me semble que l’on va tout simplement retomber dans l’alternance UMP-PS.
    Le PS a tellement fait n’importenawak que le bon peuple de droite rappelle l’UMP. L’UMP va redécevoir le bon peuple car ce n’est pas la droite des valeurs, mais la droite des pages saumon du figaro (c’est pas de moi), i.e. le CAC40 de la mondialisation, et ainsi de suite jusqu’à l’explosion… ou pas, si l’on envisage un remplacement de population.
    J’espère que j’ai tord…

  7. “L’histoire ne repasse pas les plats” (Louis-Ferdinand Céline).

  8. “il ne restera plus à Messieurs Hollande et Ayrault et à Mme Taubira… qu’à aller donner des cours à Sc-Po/Paris ou à l’E.N.A. !” Surtout pas, sinon on est reparti pour 40 ans de désinformation des jeunes..

  9. Nos maîtres de l’ENA et de l’ENM devraient intégrer que depuis 1945 en particulier, un certain nombre d’instruments juridiques ont vu le jour.
    Il est vrai que nos maîtres de l’ENA et de l’ENM ne parlent jamais JAMAIS des droits de l’homme qu’ils bafouent comme des tyrans qu’ils sont.

  10. Bravo !

  11. “leur front populaire n’a ni travail, ni augmentation de salaire, ni congés payés à offrir au peuple… seulement le mariage homosexuel !”
    Cette phrase est terrible pour les socialopes.

  12. Saquez leurs représentants en 2014.
    Je suis sûr que de nombreux candidats aux mairies ne mettront pas le symbole du PS sur leurs tracts pour ne pas se faire saquer par leur électorat.

  13. L’auteur a une excellente analyse mais je pense qu’il surestime la culture historique de nos dirigeants “socialistes” (en fait libéraux-libertaires soumis aux lobbys). Ayant fait Sciences Po, je peux témoigner qu’on n’y apprend plus l’histoire de France (personnellement, j’ai appris l’histoire du 6 février 1934 de façon caricaturale et mensongère en 3ème et en 1ère S et de façon approfondie, complexe et stimulante en hypokhâgne, mais je n’ai jamais re-entendu parler du 6 février 1934 à Sciences Po) mais la théorie du gender et la “vie de l’entreprise” dans les petites classes (1ère et 2ème année), combien de verres de bière un corps humain peut ingérer sans décéder en séjour d'”études” à l’étranger en 3ème année et ensuite des choses très variables selon le master (4ème et 5ème année) choisi : en Master “Journalisme” on y apprendra à mentir et à se soumettre à l’idéologie dominante ; en Master “Finances et Stratégie” on y apprendra les merveilles du libre-marché et du marketing et combien de verres de bière un corps humain entrainé peut ingérer sans décéder (on travaille pas beaucoup dans ce Master) ; en Master “Affaires Publiques” on apprendra du Droit Public et de l’Economie et des Finances Publiques et du Droit Européen et des Questions Internationales et combien de nuits blanches un corps humain peut supporter avant de décéder (on travaille beaucoup dans ce Master) ; etc.
    Enfin, ayant des camarades de promotion plus doués que moi qui ont réussi à intégrer l’ENA je peux témoigner qu’on n’y apprend pas non plus l’histoire de France (lisez les rapports de jury à l’entrée et à la sortie : d’année en année les jurys se lamentent que la culture historique des candidats et diplômés est déplorable) : on y apprend la comptabilité, la gestion de personnel et la meilleure manière de pantoufler dans une entreprise du CAC40 le plus vite possible après être sorti de l’ENA.
    Comment expliquer dès lors qu’un gouvernement rempli de brêles sans culture historique ait suivi un comportement qui semble si bien s’expliquer par l’histoire ? Aucune idée. La Providence peut être ou l’instinct politique.

  14. Thibaud (commentaire 26 mar 2013 16:26:57)rend compte de son expérience.
    Mais a-t-il pensé aux “cours parallèles” que dispensent syndicats, partis et autres “associations” (également aux frais de la princesse compte tenu des subventions qui assurent la survie -confortable- de ces structures)?

  15. J’ai contacté la manifpourtous pour demander de ne pas exclure du collectif Béatrice Bourges, car ce n’est pas le moment de se diviser mais de s’unir contre le gouvernement qui veut dénaturer le mariage et la famille. L’union fait la force, restons unis et combattons tous ensemble : c’est comme cela que l’on gagne les batailles. Les généraux le savent bien et le général Dary qui est notre chef à nous tous en a conscience.
    Si on refait encore une autre manifestation avec 2 ou 3 millions de personnes, le gouvernement sera contraint de nous entendre et de retirer ce projet inique. Le peuple français n’en veut pas et l’a exprimé dernièrement.

  16. Ces “brêles” qui essayent de gouverner la France vouent un culte au “peuple de 1789” qui s’est soi-disant débarrassé de la monarchie mai n’a que mépris pour le “peuple de 2013” qui ne demande pourtant pas leurs têtes ! Oui, masqué depuis longtemps, la gueuse montre enfin son vrai visage. Il est temps que la France renoue avec son histoire.

  17. Il est temps que la France renoue avec son histoire”.
    Sûrement pas avec un monarque crétin dont l’entretien de la famille coûterait encore plus cher aux contribuables que la République.

  18. @G
    1. D’où sortait vous qu’un monarque est un crétin ?
    2. Comment pouvez-vous prouver que “l’entretien d’une famille coûterait encore plus cher aux contribuables que la République” ?

  19. Il y a eu moins de crétins chez nos monarques que chez nos présidents. En 10 fois plus de temps. D’ailleurs, quelles pages de gloire la république a-t-elle écrites ? Aucune, si ce n’est la victoire a la Pyrrhus de 1918.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services