Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Culture

Comment développer l’art de convaincre ?

1Vains scrupules peuvent nous empêcher de rejoindre même nos proches. Comment avoir l’art de convaincre ? Parler simplement, se méfier des cérébraux, travailler …

Jean Ousset dans son livre l’Action au chapitre III de la cinquième partie, « Notes pour l’action individuelle » (p. 247 à 264), propose 40 notes pour une action efficace à ce niveau d’action personnelle dont nous avons pu mesurer la pertinence ces derniers mois. A relire quand les  vacances nous donnent l’occasion de vraies rencontres. Extraits des notes 8 à 12 :

1. Des hommes décidés à agir

2. L’entente d’un petit nombre d’amis

3. Parlez de notre travail

4. Pas de fausse discrétion

5. Pas de fausse politesse

6. Cependant, la vérité n’est pas une matraque…

7. Le courage d’être vrais

8. Pas de vains scrupules

Grande est l’erreur qui consiste à croire que l’action individuelle dont nous parlons suppose une longue période de préparation solitaire et silencieuse.

« Je ne suis pas assez sûr de moi. Je vais d’abord étudier, me former… Ce n’est qu’après, quand je me sentirai assez fort, que je me lancerai dans l’action ».

Pareils scrupules prouvent une grande ignorance des exigences très variées de l’action. Qu’entendre par « être assez formé pour agir » ? Ne suffit-il pas, au début, d’être petitement formé pour pouvoir se donner à une petite action ? S’il s’agissait de prendre la tête d’un empire, on admettrait l’hésitation. Reste qu’on peut faire beaucoup de bien autour de soi en ignorant ce qui serait indispensable, en effet, si l’on devait porter sceptre et couronne.

On peut toujours dire ce que l’on sait. Sans plus.

Le brevet de champion cycliste n’a jamais été exigé pour pouvoir honnêtement enfourcher un vélo. Il est seulement recommandé de préférer d’abord quelques courses locales au « Tour de France ».

Entre le degré du disciple qui se lance et celui du professeur chevronné se situe le champ d’une action aux mille possibilités… parfaitement accessibles sans qu’il soit nécessaire d’être passé maitre ou champion. Il est donc faux et ruineux de croire l’étude solitaire préférable à la formation, personnelle certes, mais selon une méthode plus ouverte et déjà riche en contacts et dialogues.

9. L’art de convaincre 

Il ne suffit pas de parler, d’affirmer. Il faut convaincre. Il est bon, par conséquent, de s’appliquer à l’étude autant qu’à la pratique de cet art. Individuellement, nous ne saurions trop nous efforcer de montrer cette sérénité, cette aménité qui sont la marque d’une conviction tranquille parce que solide.

On se heurte le plus souvent à des esprits faux ou devenus débiles par manque de réflexion rigoureusement conduite. Les pires erreurs sont ainsi professées, sans conscience claire de leur malice. Raison de plus pour rester calme. Ces êtres, qui sont fréquemment des sensitifs, se ferment irrémédiablement à la première riposte un peu froide. En ce cas, s’emporter ne sert à rien. 

10. Parler simplement 

Il ne saurait être question d’imposer un style. Ce qui n’empêche pas de recommander partout, toujours, une extrême simplicité.

Etre le plus clair, le plus direct, le plus vivant. Jamais pédant. Jamais prétentieux. Un ton sentencieux, académique nuit trop souvent à la diffusion des meilleures idées.

Prendre soin pourtant de respecter et utiliser les mots importants et justes qu’aucun terme ne peut remplacer. Ils sont rares. Dieu merci. Hors le cas de ces formules majeures, la suite du discours doit être simple et familière. 

11. Se méfier des cérébraux 

Bien que certaines références philosophiques puissent être indispensables, ne pas croire que ce soit pour lancer nos amis dans l’étude des différents systèmes signalés. S’il est nécessaire de citer quelques philosophes, c’est uniquement pour faire sentir combien le rappel de données de base est important aujourd’hui. Non pour faire des savants. Comme le dit Gustave Thibon :

« Nous ne manquons pas de savants. Nous en avons même de plus en plus grâce à la multiplication des écoles ; nous manquons de sages.

« Qu’est-ce donc la sagesse ?

« C’est l’art de faire passer la théorie dans la pratique, de « trouver le joint » par où, dans chaque cas particulier, le savoir abstrait peut s’articuler à la réalité concrète, de prendre et d’exécuter les décisions exigées par des circonstances nouvelles et imprévues. Ce qui exige du « flair », de l’intuition, du bon sens et du courage – qualités qui ne s’apprennent dans aucune école, mais qui sont des dons de la nature et qui se développent par l’action et par l’expérience des choses et des hommes (…).

« Car la science n’est qu’un moyen. Si nous n’en faisons pas un instrument de l’action, elle reste aussi stérile que le trésor d’un avare ».

12. Travailler 

Cela dit, gardons-nous d’oublier qu’il n’existe pas de moyens faciles pour apprendre les choses difficiles. La seule méthode est de se mettre courageusement au travail.

Ne dites pas qu’il n’y a rien à faire dans votre coin. Cette formule indique qu’il y a plus à faire qu’ailleurs puisque tout y est à faire ! »

A suivre …la semaine prochaine…

Lire et télécharger dans son intégralité l’Action au chapitre III de la cinquième partie, « Notes pour l’action individuelle » dans l’Action de Jean Ousset. Pour rejoindre une initiative qui corresponde à vos « talents » contacter le service d’information d’Ichtus. Ce livre l’Action de Jean Ousset est un maître livre pour bien penser l’action en fonction du but poursuivi. Tout homme ou femme d’action le lira avec profit pour inspirer son engagement. Jean Ousset, fondateur d’Ichtus pour Former, Relier et Agir, est le premier en effet à avoir méthodiquement formalisé une doctrine de l'action culturelle, politique et sociale à la lumière de l'enseignement de l'Eglise pour, concrètement répondre au mal par le bien. A l'encontre des pratiques révolutionnaires et de la dialectique partisane, si l'amitié est le but de la politique, Jean Ousset nous montre comment pour agir en responsable, l'amitié en est aussi le chemin.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique