Comité d'accueil ce matin pour Jean-Yves Le drian

Un comité d'accueil attendait à 9h le ministre J-Y Le
Drian
à St Maximin (Oise), ce matin, à l’occasion de sa visite du lycée professionnel public donation de Rothschild.

Une
soixantaine de manifestants (5 selon la police) ont accueilli le
ministre dans une ambiance joyeuse et musicale (accordéon, pibols,
sifflets et chants). Le ministre n’a pas jugé opportun de venir saluer les manifestants.

Y

16 réflexions au sujet de « Comité d'accueil ce matin pour Jean-Yves Le drian »

  1. Daniel Hamiche

    Bon sang, mais c’est bien sûr !
    La photo publiée ci-dessus règle définitivement le mystère impénétrable des calculs policiers sur les différentes Manif pour Tous.
    1. Thèse. La police compte 5 manifestants
    2. Antithèse. La photo me permet d’en distinguer 25 (sans doute y en avait-il d’autres non présents sur ce cliché, mais baste…).
    3. Synthèse. Comme 25 divisé par 5 nous font 5, il suffit de multiplier les chiffres policiers annoncés par 5 pour retrouver une évaluation vraisemblable du nombre des manifestants. Exemple : 300 000 annoncés, 1,5 million sur le terrain…
    Simplicité biblique.

  2. Bernard Mitjavile

    En tout cas, ces comités d’accueil font souffler un vent de démocratie en France. On se souvient comment un malheureux osant simplement crier dans la foule “Hollande, et tes promesses!” lors d’une visite du président à Dijon en mars, s’est fait brutalement éjecter par des policiers en civil comme sous un régime policier. Avec même quelques dizaines de personnes protestant courtoisement, ce genre d’éjection brutale n’est plus possible.

  3. Philippe

    Il faut donc multiplier par 5 les 300 000 manifestants du 24 mars (25/5) ?
    C’est bien ça, car on obtient bien 1 500 000 personnes !
    Au dessus d’un million, l’état prélève 75 % : avec la règle d’arrondis à la centaine de mille inférieure sur 1 500 000 il ne reste effectvement plus que 300 000 (375000 sans arrondir).
    Tout se tient, c’est parfaitement logique.

  4. c

    @chartreux
    Il y a avait, il y a quelques années, des accords entre ministères éducation nationale et défense (Marine Nationale en particulier)
    Des sections professionnelles plus axées vers des métiers où la marine (mais peut-être aussi les autres armées) avait des gros besoins mais où elle avait des difficultés à trouver des candidats (en bref les jeunes vont vers des sections généralistes et pas assez vers des métiers techniques touchant notamment la mécanique, l’électromécanique, l’électricité et développements informatiques associés), pour des engagements niveau équipage et officiers-mariniers (dont non officiers grand école d’ingénieurs).
    Le fait que la démographie soit presque négative et que 51% des naissances soient des filles qui n’ont pas forcément devenus adolescentes majoritairement les mêmes attirances professionnelles que les garçons n’arrangent pas le problème à résoudre.
    Mais c’est vrai que dans une France où les familles (un pape, un maman et des enfants)et en plus nombreuses, gênent, l’on ne risque pas de trouver des solutions pérennes.

  5. jo

    Les contribuables vont payer les frais d’avocat du sénateur Guérini des Bouches du Rhône !
    La droite a voté contre. A gauche, seuls Michel Pezet qui a pris la parole, Marie-Arlette Carlotti et Janine Ecochard se sont abstenus. Communistes, indépendants et la majorité des socialistes ont voté pour. Le rapport a été adopté, le contribuable paiera.
    http://www.contrepoints.org/2013/03/30/119920-affaire-guerini-le-contribuable-paiera-encore-la-defense

Laisser un commentaire