Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Closer censure un article ambigu consacré à Macron et Mathieu Gallet

L'article, consultable sur l'en cache de Google, disait ceci :

"[…] Jean-Claude Luciani, l'ancien conseiller social d' Emmanuel Macron, qui a été recruté depuis septembre 2015 en tant que directeur délégué à la Stratégie sociale et aux Ressources humaines au sein de Radio France… Un groupe dirigé par Mathieu Gallet, surnommé "jeune et joli" par ses détracteurs et que l'on dit être un ami proche de l'ancien ministre de l'économie devenu candidat à l'élection présidentielle de mai prochain. C'est pour redresser les comptes de Radio France, toujours dans la tourmente financière – avec une perte de 13 millions d'euros uniquement pour l'année 2016, un montant astronomique même si c'est près de 900 000 euros de moins que l'année précédente – que son PDG Mathieu Gallet a décidé de prendre les choses en main en recrutant ce proche d' Emmanuel Macron.

L'an dernier, dans sa chronique sur Canal +, le journaliste politique Nicolas Domenach avait fait une étrange allusion sur la tendance "libérale en économie, libérale en matière de moeurs" de l'ancien ministre de l'Economie. Une petite phrase qui avait laissé les chroniqueurs qui étaient ce-jour là présents sur le plateau interloqués, jusqu'à ce qu' Ariel Wizman glisse quelques mots à sa consoeur sur la "tendance libérale" du ministre."

Si c’est une rumeur sans fondement, pourquoi ne pas la démentir fermement ?

Le député LR de l’Aube, Nicolas Dhuicq, déclare que le candidat Emmanuel Macron est

“quelqu’un qu’on appelle le chouchou ou le chéri des médias français”.

Des médias français détenus par “seulement quelques personnes comme tout le monde le sait”. Il cible ainsi Pierre Bergé,

“célèbre homme d’affaire, associé et amant de longue date d’Yves Saint Laurent”, “ouvertement homosexuel et défend le mariage pour tous” : “il y a un très riche lobby gay qui le soutient. Cela veut tout dire”.

Partager cet article