Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Clairvoyance et réalisme

Les Manants du roi proposent de regarder la réalité en face :

Reba "« On » a gagné !!! Nous vous concédons que dans le pire des cas nous n’avons pas perdu. Qu’on se le dise… Tel est une fois de plus le gai refrain post électoral. Et l’écho de reprendre en martelant qu’il ne s’agissait là que d’une élection frisant la pacotille ! Il convient de vous en persuader : le « gagnant » des « gagnants » ne peut prétendre qu’à un pouvoir de séduction crédité de 15% – dans le meilleurs des cas- auprès du corps électoral ! Gloire à ce régime… (…)

Vous avez aimé Monsieur Marchais ? Vous aimerez Monsieur Mélenchon…

«Vous devez tous vous désister en faveur de celui qui est arrivé en tête», «c'est ou ça ou la guerre civile, ou les élections démocratiques tranquilles et fermes ou alors on se met des gifles» (…)

Un régime qui engrange succès après succès. Il s’agit là du troisième record d’abstention à une élection locale ! Les « accros » de l’urne électorale pourraient-ils se consoler en regardant par-dessus leur épaule et se réjouir auprès de la Bougresse Europe ?
Lors des élections européennes de 2009 l’urne électorale n’avait attiré que 40,50% du corps électoral.  D’élection en élection l’urne devient funéraire…

Les politiciens s’en inquiètent-ils véritablement ? Foin des déclarations d’intention… Tant qu’ils survivent à quoi bon ? Souci premier : « Sur-vi-vre » !
Et donc, intriguer, supputer, élaborer, combiner, nouer… Quoi ? Une recette miracle pour tirer ce corps électoral malade de torpeur, de désillusions ? En pleurer de rire !
Un seul souci : trouver la parade, la stratégie, le « coup », bas comme il se doit, pour quoi ?
Pour « Sur-vi-vre »!
Tous les Diafoirus au chevet du grand corps malade – le corps électoral – s’inquiètent-ils sincèrement de l’état du Patient ?
En pleurer de rire !
« Sur-vi-vre » ! Sauver le « Parti », ses prébendes et ses petits avantages…"

Je coupe ici : la suite est délectable, et même l'article entier, sans parler du choix des photos. On sourit, admet une triste vérité même si elle présentée avec humour et finalement on déplore une France qui va a malo. Mais que tout cela est vrai!

Partager cet article

Publier une réponse