Civilisation supérieure ? Encore faut-il reconnaître ses racines

Lu sur Itinerarium, à propos de la déclaration de Claude Guéant sur l'ingalité des civilisations :

"Lorsqu’on regarde ce qui a été fait sur le  travail le dimanche, l’éthique personelle et collective, le sens du bien commun, voir l’inscription des racines chrétiennes dans  la Constitution européenne, il est évident que le quinquennat qui s’est écoulé ne semble pas avoir défendu concrètement ce qu’il défend dans le discours. C’est là toute l’ambiguïté avec laquelle jouent les extrêmes : “ils parlent, mais nous on agit”. À moins que les actes ne rejoignent un jour le discours. Nous n’en serions que plus ravis."

5 réflexions au sujet de « Civilisation supérieure ? Encore faut-il reconnaître ses racines »

  1. l'anarcho

    L’UMP croit que les électeurs du FN sont xénophobe alors qu’ils veulent seulement limiter l’immigration massive subie depuis des décennies de laisser faire… C’est pourquoi les propos de monsieur Guéant ne laisse personne dupe…

  2. bébert

    dire que la civilisation occidentale est “supérieure ” est indigne, ou bassement électoral (reprendra-t’on aussi le concept hitlérien de “race”supérieure?)
    Que cette civilisation soit la nôtre, que nous y soyons attachés et que nous devions la défendre, c’est évident
    qu’elle ait donné de grandes choses sur le plan culturel, et technique, l’est également mais cette “Civilisation” a aussi laisser passer des horreurs,depuis les soi-disant “Lumières” jusqu’aux excès du XX eme sicècle
    Il eût mieux valu parler de Chrétienté:oui la religion chrétienne est supérieure aux autres parce qu’elle apporte la Charité, la Compassion, la Rédemption et le sens de l’Homme en tant qu’individu, conscience et être humain

  3. CALVEZ

    Il est intéressant de se souvenir de ce que Saint Pie X écrivait dans sa lettre sur le Sillon :”La civilisation n’est plus à inventer : elle a été, elle est, c’est la civilisation chrétienne, c’est la cité catholique. Il ne s’agit que de l’instaurer et de la restaurer sans cesse sur ses fondements naturels et divins”.

Laisser un commentaire