Cinq nouveaux saints pour “une société désorientée” et en crise

Le Pape a procédé hier à cinq canonisations et a invité les fidèles à "libérer Dieu des prisons dans lesquelles les hommes l'ont enfermé". En chacun des nouveaux saints, il a évoqué un exemple pour "une société désorientée" et en crise :
  • Saint Archange Tadini :
"Il a pris pour cela de nombreuses initiatives concrètes et courageuses,
comme l'organisation de la 'Société ouvrière catholique de secours
mutuel (…)  Il nous rappelle que c'est seulement en cultivant une relation
constante et profonde avec le Seigneur, spécialement dans le sacrement
de l'Eucharistie, que nous pouvons être en mesure d'apporter le ferment
de l'Évangile dans les différentes activités du travail et dans tous
les domaines de notre société
".
  • Saint Bernard Tolomei :
"une vie consacrée à Dieu dans la prière et vécue au service du prochain
sous l'impulsion d'une charité prête également au sacrifice suprême".
  • Saint Nuno de Santa Maria :
"Le pape a présenté à toute l'Église cette « figure exemplaire »
justement par sa « vie de foi et de prière dans des contextes
apparemment peu favorables » à ce genre de vie, « preuve du fait que
dans n'importe quelle situation, même à caractère militaire et
belligérant, il est possible de mettre en pratique les valeurs et les
principes de la vie chrétienne
 ».
  • Sainte Gertrude Comensoli :
"Dans une société désorientée et souvent blessée comme la nôtre, à une
jeunesse comme celle de notre époque, à la recherche de valeurs et d'un
sens à donner à sa vie, sainte Gertrude indique comme solide point de
référence le Dieu qui s'est fait notre compagnon de route dans
l'Eucharistie
".
  • Sainte Catherine Volpicelli :
"qui s'efforça 'd'être du Christ pour conduire au Christ' ceux qu'elle
rencontrait dans la ville de Naples de la fin du XIXe siècle, à une
époque de crise spirituelle et sociale (…) il est indispensable, comme elle aimait le répéter, de libérer Dieu des prisons dans lesquelles les hommes l'ont enfermé  (…) [Sainte Catherine] le chemin exigeant d'une conversion qui change le coeur en profondeur,
et qui se traduise par des actions cohérentes avec l'Evangile (…) 
Il est ainsi possible de jeter les bases pour construire une société
ouverte à la justice et à la solidarité, en dépassant le déséquilibre
économique et culturel qui continue d'exister sur une grande partie de
notre planète
".

Le Saint-Père a invité "à 'courir' avec une joie plus grande vers le 'but' final, en vue du
'prix que Dieu nous appelle à recevoir, là-haut, dans le Christ Jésus".

Lahire

2 réflexions au sujet de « Cinq nouveaux saints pour “une société désorientée” et en crise »

Laisser un commentaire