Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Chronique d’un professeur dans un collège “non classé”

Extrait :

P "Je fais cours porte ouverte, comme d'habitude. Mais à présent, les élèves qui « zonent » dans le couloir pénètrent dans ma salle, m'interpellent, interpellent mes élèves de 5e : «Ouesch, t'es prof de quoi ? Et les bouffons ! Regardez y travaillent… ». Au bout d'1/2 heure, je décide de fermer ma porte. On me l'ouvrira 9 fois dans la 2e 1/2 heure…
 Dans la salle à côté, une élève de 12 ans répond à son professeur d'Histoire « Tu m'saoules, ta gueule !»… Elle sera renvoyée une journée."

Partager cet article

8 commentaires

  1. J’en ai une bonne ayant travaillé dans un collège où il y a une forte présence d’élèves d’origine étrangère (Nord de l’Europe et Vietnam ;)) : en 6e, ils apprenaient à conjuguer des verbes comme “manger” et… “avoir” au présent de l’indicatif… Je passe sur le cas de cet élève perdu face à l’imparfait…
    Et il y a une classe de 3e réservée à des élèves qui apprennent la conjugaison des auxiliaires. Et ils ne viennent pas juste d’arriver en France…
    Ah, il y avait également un exercice demandant de repérer le son-voyelle “é” dans une phrase et de l’entourer…
    Véridique !

  2. Voila pourquoi j’ai quitté l’enseignement et pourtant dans un Lycée privé “catho”. J’ai tenu 20 ans ! Je n’étais pas directement enseignant mais membre de la direction de l’établissement.

  3. Pendant ce temps on nous assenera les résultats “moyens”, “dans la moyenne” de la France au classement de Pisa !
    Et M. Chatel de dire qu’il ne “laissera pas dénigrer le système français de l’éducation” !!!
    Si quelqu’un qui a accès pouvait passer cet article dans les couloirs du Ministère ou sur le bureau de M.Chatel ? Et, par dessus le marché, dans les journeaux gratuits du métro ? Peut-être qu’ils publieraient ?
    Car ne comptons pas sur le “Monde” ni le “Figaro”, quoique si l’info leur parvenait, ce serait toujours ça de gagné.
    Ces infos ne peuvent plus rester seulement sur ce site, surtout que l’Education et la situation dans les écoles n’est pas une question de l’extrême droite ou du tradiland, cela nous concerne tous !!

  4. @ “teaparty” : tournez sept fois vos mains au-dessus du clavier avant de vous emballer, ce témoignage est issu d’un blog hébergé par… “Le Monde”, eh oui.
    Dans le lycée où j’enseigne, les seuls chrétiens sont des protestants (de diverses dénominations) africains et antillais. Proportion d’1/4 à 1/3, je dirais, face à 2/3 de musulmans (ou revendiqués tels…) et une petite part de non-croyants. Effectivement cela donne parfois lieu à des débordements verbaux, je n’en ai pas vu de physiques (pas encore ?). Ce qui permet de valoriser quelquefois un élève, pourtant musulman, mais qui a un peu plus de culture que ses petits camarades et fait remarquer à la classe que non, tous les Arabes ne sont pas musulmans et tous les musulmans ne sont pas arabes, par exemple…

  5. @AD
    “eh oui”, quoi ?
    Vous ne pouvez pas vous dominer : il faut que vous donniez des leçons ?
    Retournez vite à l’école. Et ramenez-nous des témoignages plus intéressants, parce que là, je ne vois pas où vous voulez en venir…

  6. L’article en lien est édifiant: comment exercer dans ces conditions le métier d’enseignant? Et pourtant, les profs essaient de tenir bon; qui leur en sait gré?
    Faire cours porte ouverte? Autrefois, cela ne se faisait que dans le cas où il n’y avait qu’un seul élève en présence du professeur.

  7. @ “Riri : voilà une réponse bien agressive…
    – “eh oui”, ce genre de témoignage arrive même à toucher la sphère lectrice du “Monde”. Peut-être un signe que les choses commencent à exaspérer au-delà du cercle de ceux qui s’alarment depuis longtemps.
    – je ne cherche nullement à donner des leçons. Je livrais simplement un témoignage, que vous jugez inintéressant, sur la situation que je connais de près et qui ressemble en partie à celle décrite. Mea culpa, en fait je commentais en même temps deux posts, celui ci-dessus et celui publié un peu après intitulé “Chronique d’un autre professeur…”.
    Cela dit je croyais que dans un salon la courtoisie était de mise. Visiblement c’était une erreur, au revoir.

  8. @AD
    Merci pour ces bonnes précisions. (C’est vrai mon message était trop agressif. Je file dans ma chambre.)

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]