Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Idéologie du genre

Chronique des cinglés

Chronique des cinglés

Vous souvenez-vous de ce monsieur, qui se prenait pour une dame, et qui voulait être reconnu comme la mère de son enfant, conçu naturellement avec sa femme ?

La cour d’appel de Montpellier a répondu « non, mais » ce mercredi en reconnaissant le statut de « parent biologique ». Sic.

  • Ils se sont mariés en 1999. De cette union sont nés deux enfants, en 2000 et 2004.
  • En 2009, le mari, faisant état d’un syndrome transsexuel, a saisi le tribunal de grande instance de Montpellier pour une demande de changement de sexe; demande accordée en 2011. Sans opération chirurgicale.
  • En 2014, le troisième enfant du couple vient au monde.
  • L’enfant a été déclarée à l’état civil par sa mère, et son père demande la transcription, sur l’acte de naissance de l’enfant, de la reconnaissance de maternité. Demande refusée par l’officier de l’état civil sur ordre du procureur de la République.
  • Puisqu’il n’y a plus d’homme, il n’y a plus de raison d’avoir de père ; et puisque les deux sont parents biologiques de l’enfant,  le couple refuse d’avoir recours à l’adoption par la conjointe qui n’a pas porté l’enfant. Les deux femmes demandaient donc à être reconnues mères biologiques du nouveau-né.
  • Après trois semaines de délibération supplémentaires pour cette affaire, la cour a reconnu ce mercredi 14 novembre, la pleine autorité parentale du père et établi judiciairement la filiation de la petite dernière à l’égard de ses deux parents biologiques.
  • Il apparaîtra donc sur l’acte de naissance de sa fille comme “parent biologique”. 

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

6 commentaires

  1. Chercher l’erreur :
    Il semble que l’erreur vienne du fait que l’état civil le reconnaisse femme sans que les éléments objectifs qu’il le soit ne soient réunis (à ce stade, il a engendré avec une femme, donc il est incontestablement un homme)
    La logique juridique est polluée par des considérations idéologiques ou sentimentales alors qu’elle devrait être confrontée au réel : tout le raisonnement est ensuite vicié…

  2. Un tordu qui revendique, la République qui s’aplatit, et voilà la nouvelle morale.

  3. Non seulement ce Monsieur n’est pas soigné comme il le devrait, mais ses délires sont pris en compte par la justice qui traite ce “problème” au frais du contribuable !
    C’est scandaleux !
    Que les magistrats ne viennent pas dire ensuite qu’ils sont débordés pour traiter les affaires normales.

  4. Le désir d’être à la une des journaux à n’importe quel prix!
    Encouragé par les médias, les marcolovierfogiels de toute sorte

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Allons-nous laisser la culture de mort triompher ?

JAMAIS

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique