9 réflexions au sujet de « Chronique de la violence ordinaire »

  1. Exupéry

    L’eau monte derrière le barrage et il cèdera.
    Plus nous aurons retardé les mesures légales et nécessaires, plus la catastrophe sera grande. Il est déjà plus que tard.
    Cela aussi relève de la culture de mort.
    Nous organisons notre propre destruction avec comme anesthésiques et hallucinatoires: ladite “libération” des moeurs sexuelles, les pseudovaleurs laïques type “tolérance à la différence” et comme souci de substitution les périls écologiques dûment amplifiés.
    L’opération a été bien ficelée !

  2. AncillaDomini

    “La mise en place de peines plancher”
    Il fut un temps où un outrage aux représentants de l’autorité publique était intolérable, à cause de nature même de leur représentation…
    C’est presque une circonstance atténuante aujourd’hui : les CRS n’encadrent pas les manifestations pour éviter les débordements, ils sont là pour “provoquer” les manifestants, c’est bien connu !
    De même, la police ne patrouille pas dans les rues ni ne fait de contrôle d’identité pour assurer la sécurité, mais pour “provoquer” les habitants, c’est tellement évident !
    Trêve de plaisanteries : l’agression dont ont été victimes ces policiers n’est que la conséquence triste, mais logique, de la désacralisation de l’autorité publique. S’il est normal d’invectiver des élus ou de bombarder les CRS de cocktails molotov, s’il est normal pour les élus de se conduire comme de vulgaires people ou de laisser passer les insultes (“la liberté d’expression, vous comprenez”), comment veut-on que quiconque ait un respect pour l’autorité ?
    La dérive de plus en plus violente dénoncée par les syndicats de policiers n’est pas sortie comme un lapin de son chapeau : après avoir donné un doigt, on s’aperçoit que certains ont pris le bras.
    Alors, des peines plancher : oui, mais pas seulement. Un petit peu plus de tenue de la part de certains élus ne fera pas de mal non plus. Et la fermeté face à la violence scolaire serait un minimum.
    Le respect de l’autorité, c’est le respect de toute l’autorité. Quand on ne respecte pas certains représentants, on ne respecte pas les autres non plus. C’est un état d’esprit. C’est une question d’éducation.

  3. Robert

    2 commentaires en citant l’article:
    “…ne doivent leur survie qu’au passage d’une voiture de la brigade anti-criminalité (Bac) qui a mis en fuite les brutes”
    Ouf, on respire! Tout fini bien alors!… mais les criminels sont toujours en liberté et ne seront pas inquiétés! On comprend bien que l’efficacité de la police pour protéger les personnes est minable.
    “Dans un communiqué, Alliance (second syndicat de gardiens de la paix) […] souhaite le retrait de la nationalité française et l’expulsion de ces individus qui parfois ne savent et souvent ne veulent être Français”
    ENFIN !!!!!! nous, Français, on en veut pas de cette racaille. qu’elle parte, qu’on la renvoie chez elle!

  4. AncillaDomini

    Euh… Voui. Sûrement. Sauf qu’officiellement, elle est française depuis 2 ou 3 générations, la racaille en question, mon cher Robert…
    Enfin, c’est une idée. Les Athéniens dont on nous rebat les oreilles avec leur démocratie pratiquaient bien le bannissement… Seulement, honnêtement, je ne vois pas qui en voudra ! 😀
    Sinon, la prison, c’est bien aussi en théorie. Finalement, si on faisait respecter les lois, on obtiendrait peut-être l’effet pour lequel elles ont été votées.
    Je vais peut-être dire une bêtise, mais il me semble que les lois sont les mêmes pour tout le monde. Enfin il me semble.
    Hmm ? Qu’entends-je ? “Facho” ? Ben voyons. C’est vrai que c’est l’argument suprême, ça.

  5. trahoir

    Ne nous enflammons pas !
    La dernière fois qu’il y a eu ce genre d’histoire à Bobigny on a su par la suite qu’il y avait une histoire de policiers ripoux incarcérés et un policier armé et équipé un samedi soir de repos, tué avec son arme de service (de l’anti – professionalisme ?!).
    Prenons donc de la distance !
    De plus, ces fonctionnaires sont peut être issus de la diversité et se feraient un affront de notre soutien (Nous aiment t ils, nous les sales cathos-fachos, plus que les racailles et gauchos ?).
    Enfin ils ont tout un réseau de soutien syndical, administratif, humain, médical au sein de leur institution ! Un réseau tellement puissant qu’on ne saura jamais rien des volets de dysfontionnnement administratif policier des affaires de Toulouse (les 3 !), Outreau ou encore Carpentras, pour faire court !
    Laissons donc ces gens à leur histoire et contentons nous de constater que du haut en bas de leur institution, leur adhésion à l’air du temps est très importante ! Trop !?

  6. Serge

    Ancilla Domini déclare qu’ils ont la nationalité Française depuis 2 ou 3 générations . N’ont-ils pas plutôt et pour la grande majorité la double nationalité puisque les pays d’origine ne considèrent que la nationalité de ceux-ci ?
    Auquel cas il est effectivement très facile de leur retirer la nationalité Française dont ils ne se montrent pas dignes et de les expulser !
    Il faut nettoyer la France par les moyens légaux avant que cela ne se fasse dans une violence qui sera terrible et dont tous nos politiques depuis le Général qui avait averti seront responsables !
    De bien funestes jours en prévision ……..

Laisser un commentaire