Christan Vanneste, le caillou dans la chaussure de Nicolas Sarkozy

Hier sur TF1, Nicolas Sarkozy a désavoué Christian Vanneste :

"LF : La campagne sera bien sûr émaillée de nombreuses polémiques. Aujourd’hui, Christian Vanneste, un député UMP a nié le fait que les homosexuels français aient été déportés pendant la Seconde Guerre Mondiale. Est-ce que vous condamnez ces propos ?

NS : Oui. Mais je vais même vous dire, je vais aller plus loin. J’aimerais tellement que dans la vie politique à gauche comme à droite, on arrête avec ces propos blessants, qui n’amènent rien. J’ai donné ma position sur le mariage homosexuel et l’adoption par des couples homosexuels. Mais tout ce qui de près ou de loin peut paraitre comme de l’homophobie, je l’ai en horreur. Et par conséquent, on n’a rien à faire avec des personnes qui ne comprennent pas qu’au 21ème siècle ce type de propos ça tire tout le monde vers le bas."

Dans le JDD, Christian Vanneste revient sur ce lynchage :

"Ce débat est totalement disproportionné! Je ne conteste pas la déportation, je ne l’excuse pas et enfin je la condamne fermement. Je n’ai jamais nié la déportation des homosexuels. Je la nie pour ce qui est de la France en dehors des trois départements rattachés à l’Allemagne. La seule interrogation porte sur sept personnes arrêtées en France, mais il n’est même pas sûr qu’ils aient été déportés pour des raisons d’homosexualité. Maintenant, contrairement à ce que certains affirment, il n’y a pas eu de déportation organisée par Vichy ou les autorités allemandes en territoire occupé.

L’UMP a décidé d’engager une procédure d’exclusion contre vous et vous a retiré votre investiture pour les législatives…
J’en ai marre que les journalistes évoquent sans arrêt l’exclusion. Ça commence vraiment à être agaçant que ce ne soit pas un de ces cons (sic) de l’UMP qui ait daigné m’en parler! Ils n’ont même pas fait l’effort de venir me le dire. Je n’étais absolument pas au courant, c’est la presse qui me l’a appris! Quant aux législatives franchement, je n’en ai rien à foutre! De toute façon je ne suis pas certain d’y aller étant donner le climat qu’il y a dans ce parti.

Ça n’est pas la première fois que vous tenez des propos polémiques. Pourquoi l’UMP a décidé cette fois-ci de vous sanctionner?
La majorité politique ne connait pas le sujet alors, ils ont fait des réponses à la va-vite pour des raisons purement politiciennes. C’est le contexte électoral qui provoque cette réaction. L’UMP, en condamnant mes propos, souhaite compenser ceux de Nicolas Sarkozy tenus dans l’interview du Figaro magazine. Je comprends assez mal qu’on ait sorti des déclarations destinées à un site catholique, je ne me suis pas adressée à la France entière, j’ai développé des idées qui correspondaient aux attentes du public auquel je me suis adressé. Tout le monde a été trompé par l’organisation du battage médiatique.

Mercredi soir, Nicolas Sarkozy juge vos "propos blessants", estimant qu’ils "tirent tout le monde vers le bas"…
C’était imparable! Pour lui mes mots étaient un caillou dans une chaussure, il s’en est débarrassé, rien de surprenant. Mais je ne vois toujours pas en quoi mes propos sont blessants alors même qu’ils rappellent une vérité historique."

25 réflexions au sujet de « Christan Vanneste, le caillou dans la chaussure de Nicolas Sarkozy »

  1. Jean

    Christian Vanneste est un homme, dans le sens noble du terme : courageux, qui préfère se tenir debout et dire ce qu’il pense plutôt que de se rendre compte au soir de sa vie qu’il n’a vécu que pour ne pas être blâmé… Les autres sont des lâches, d’ignobles lâches, et bêtes en plus ! Et ce genre de personnes, on n’a pas envie de leur serrer la main.
    Le député-intellectuel (un vrai, pas un BHL !) ne sera peut-être plus représentant de la Nation… officiellement, car sa voix représente quand même le souci de vérité de beaucoup de nos compatriotes. J’aimerais le voir se présenter et mettre une raclée à l’ump, un peu à la Fromantin… mais quelle que soit sa décision, je lui suis reconnaissant d’avoir su garder la tête haute.
    Après Souchet, Vanneste… Besse en 2017 ?

  2. RL

    Je me demandais encore si je ne voterais pas Sarkozy au second tour pour défendre les chances d’éviter le mariage des homosexuels, mais cette histoire me dégoute définitivement de l’UMP. À quand le retour de la nouvelle droite ?

  3. JCM

    Cette phrase m’inquiète un peu : “je ne me suis pas adressée à la France entière, j’ai développé des idées qui correspondaient aux attentes du public”.
    Est-ce à dire que face à un autre public il dirait le contraire ? Je ne le crois pas, mais…
    Qu’en pensez-vous ?

  4. SD-Vintage

    @ maillefer
    Je ne le pense pas. Que l’on soit d’accord ou non avec lui, Christian Vanneste a toujours été structuré et constant dans ce qu’il a dit, que ce soit en matière d’éthique, ou quant à son adhésion à l’UMP.

  5. Le Morvan Pierre

    “Je comprends assez mal qu’on ait sorti des déclarations destinées à un site catholique, je ne me suis pas adressée à la France entière, j’ai développé des idées qui correspondaient aux attentes du public auquel je me suis adressé.”
    Heureusement que M. Vanneste ne s’est pas adressé à Tétu ou au Gay pied, il aurait pu développer des idées qui correspondaient aux attentes d’un autre public.

  6. TDK1

    Ce qui m’énerve dans cette polémique, c’est que les zomos ne représentent qu’une infime part de la population, que personne n’en n’a rien à faire de leurs problèmes d’ego communautaire, que les aboyeurs ne sont pas représentatifs de l’ensembles des homos, loin de là (personne n’a pensé à interviewé Renaud Camus sur le sujet????)et que leurs problèmes de nombril sont en train d’accaparer le débat politique de l’élection au moment où tout le système financier et économique s’écroule, tous les équilibres du pays se délitent, la conception même de la démocratie telle qu’établie par de Gaulle est remise en cause, la souveraineté de la France est mise à mal, les racines civilisationnelles sont contestées par ceux là même qui revendiquent l’honneur d’avoir à les défendre, un Français sur cinq en âge de travailler est au chômage ou en situation très précaire, un Français sur trois repousse ou reporte des soins qui lui seraient nécessaires…… et on nous gave avec les 65 ou 100 déportés homos d’il y a 70 ans!!!! De grâce, laissez nous avec ça et revenons aux vrais problèmes!

  7. Marek

    Je suis un peu comme RL : je me demandais s’il ne faudrait pas tout de même barrer la route à Hollande au 2ème tour. Sarkö, je suis sérieux, il faudra nous donner des gages concrets avant ce 2ème tour. Prends exemple sur la Hongrie, le pays de tes ancêtres paternels.

  8. titou82

    Lechat41 , je penses que tu n’utilises pas le même langage quand tu t’adresses à un cercle fermé avec lequel tu partages les mêmes opinions , qu’au grand publique ou tu dois être plus souple , avoir plus de tact , du fait des divergences d’opinions .
    Par exemple , je pense que certains historiens entre eux ne tiennent pas le même discours sur la shoah que avec le grand publique , pour de pas s’attirer les foudres des lobbys .

  9. Edwige

    Christian Vanneste viré de l’UMP cela montre bien aux cathos (qui seraient tentés de voter pour lui à la présidentielle) que Nicolas Sarkozy fera passer le mariage homosexuel et l’adoption par les gays et lesbiennes s’il est élu président.

  10. Michèle

    Je crois qu’il ne faut pas “pinailler” comme les chiens des media. Ce que j’ai compris des propos de Christian Vanneste, qui est constant dans ses prises de position, ce qui lui a couté et lui coute assez cher, c’est qu’il était en face d’ interlocuteurs auprès de qui il pouvait s’exprimer librement, compte tenu de la similitude de leurs convictions en la matière….librement, sinon sans risque, la preuve. Le risque est que nous devenions comme les chiens des media, toujours à flairer pour détecter de la crotte, toujours à chercher à prendre au piège, à la faveur d’une expression parfois maladroite…cela ne contribue pas à assainir l’atmosphère.

  11. maillefer

    @SD-Vintage
    Il s’agit là d’une exclusion de l’UMP.
    Il y a une grosse différence entre, d’une part, se fixer une ligne de conduite et tenter de s’y tenir tout en restant dans les limites établies par les siens, et d’autre part, d’être marginalisé par sa propre famille politique.
    Les liens que l’on croyait fermes se rompent soudainement : soit on se durcit , soit on s’adoucit. Il n’y a plus de juste milieu lorsque la relégation se profile à l’horizon.
    Vanneste emprunte un chemin, qu’il aille jusqu’au bout.

  12. JCM

    Rassurez-vous “François”, ma Foi ne se limite ni à la politique ni à suivre les cathos mous et gogos qui m’entourent. Heureusement sinon j’aurai fui l’Eglise depuis longtemps !
    Dans mon Église que j’aime encore j’ai tout subi et tout vu : l’humiliation avec l’affaire Maciel vécu de l’intérieur par un de mes fils, traité d’intégriste puis de sectaire dans mon diocèse, carrément viré de ma paroisse avec femme et enfants (de cœurs) car “schismatique” parce que j’approuve les positions de Mgr Athanasisus Schneider (entre autres), et bientot d’extremiste en politique par M. Pinte et son compère prêtre.
    Oui, vraiment, à vue humaine il n’y a plus rien qui me retient dans la Foi catholique… mais la Foi ne vient pas de l’homme !

  13. Jean L

    Si M. Vanneste est “viré” de l’UMP, je ne voterai pas pour leur candidat dans ma circonscription aux législatives.
    Où est l’homophobie dans ses propos? Le terme est d’ailleurs impropre pour qui connait un tout petit peu la signification de Philein et d’homo qui, seul, ne veut pas dire homosexuel car quid des homophonie,homonymie etc..

  14. claudel

    La rigueur de M.Vanneste contraste avec la lachete de ses ex-amis.Trois causes à celle-ci:
    -Une raison électorale:les homo ont une influence importante,malgré leur petit nombre
    -une diversion:les vrais problèmes et leurs solutions ne sont pas évoquées
    -une protection de certains fils homo de bonne famille contre l’opprobe…

Laisser un commentaire