Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / Communisme / Pays : International / Religions : L'Islam

Chrétiens persécutés : “Noël, fête de la joie, peut avoir un goût de larmes”

Islam 2Le Figaro magazine de ce week-end consacre un dossier aux chrétiens face à l'islam. Extraits de l'introduction signée par Jean-Marie Guénois et Jean Sévillia : 

"Noël, fête de la joie, peut avoir pour certains un goût de larmes: de par le monde, 200 millions de fidèles du Christ ne sont pas entièrement libres de manifester leur foi.

Ce rejet, parfois violent, voire mortel, revêt souvent la forme banalisée d'un ostracisme ordinaire. Mais ce visage insidieux de l'intolérance tue, lui aussi, à petit feu, comme le montre la saignée dont sont victimes les chrétiens de Terre Sainte. Jean-Paul II et Benoît XVI ont souvent exprimé leur préoccupation à ce sujet. A son tour, le pape François ne cesse d'alerter sur la menace qui plane sur le berceau historique du christianisme. Lundi dernier, sur son compte Twitter, le souverain pontife lançait le message suivant: «Ne nous résignons pas à penser à un Moyen-Orient sans les chrétiens. Prions chaque jour pour la paix!» (…)

Islam

En opérant la synthèse des informations fournies par l'Aide à l'Eglise en détresse et par Portes ouvertes, il ressort que 75 % des cas de persécution religieuse dans le monde concernent les chrétiens, dont la situation se détériore gravement en de nombreux endroits. Le Mali, le Cameroun, la République centrafricaine, l'Ethiopie ou la Syrie, non signalés sur notre carte de 2010, figurent ainsi sur notre atlas 2013, tandis que certains pays sont montés d'un cran dans le danger pour les chrétiens, passant en zone rouge, notamment le Nigeria, la Libye, l'Egypte, le Soudan, l'Irak, le Pakistan ou l'Inde. Les victimes, en l'occurrence, appartiennent aux différentes confessions chrétiennes. C'est ce que le pape François, dans une interview recueillie le 15 décembre par le quotidien italien La Stampa, appelait «l'œcuménisme du sang»: «Dans certains pays, on tue les chrétiens parce qu'ils portent une croix ou possèdent une Bible, et on ne leur demande pas avant de les tuer s'ils sont anglicans, luthériens, catholiques ou orthodoxes.»

En Chine, en Corée du Nord, au Vietnam, c'est toujours au nom du matérialisme athée, qui reste la doctrine officielle du parti communiste au pouvoir, que la religion chrétienne est poursuivie. Mais la source principale de l'antichristianisme, du point de vue du nombre de pays touchés et du taux de progression du phénomène, provient, comme le prouve notre carte, de l'Islam politique ou du fondamentalisme musulman. Attention, pour autant, à ne pas verser dans la caricature de l'opposition entre l'Occident chrétien-alors que l'Occident, précisément, n'est souvent plus chrétien et l'Islam, dès lors que la religion musulmane s'étend, du Maghreb à l'Indonésie, sur des Etats et des aires culturelles différents, dont les intérêts ne convergent pas forcément. Mais un trait commun caractérise les Etats à majorité islamique: à de rares exceptions près, dans ces pays, ce sont uniquement ceux qui professent la religion dominante qui disposent des droits complets de la citoyenneté. Les habitants qui appartiennent aux confessions minoritaires sont au mieux tolérés, au pire regardés comme un danger pour la cohésion sociale, et comme tels, deviennent vite suspects.

Le 27 novembre dernier, à Paris, l'AED organisait un colloque sur le thème: «Nouvelles guerres froides, incidences sur les chrétiens». Analysant trois axes de tension-la relation Russie-Etats-Unis, la relation Chine-Etats-Unis, la relation Arabie saoudite-Iran -, les intervenants soulignaient que la fin du monde unipolaire dominé par les États-Unis, fin marquée par le grand retour de la Russie sur la scène internationale, modifiait la donne pour les chrétiens, comme on l'a vu en Syrie: dans ce pays, le conflit civil qui oppose les sunnites aux chiites reflète l'antagonisme entre l'Arabie saoudite et l'Iran, un affrontement dans lequel la Russie joue son jeu.

Au Moyen-Orient, où les religions ont toujours été mêlées, beaucoup de chrétiens regrettent de voir se dégrader l'équilibre de la coexistence. A cet égard, l'Eglise catholique sait qu'elle dispose d'une autorité que ni les protestants ni les orthodoxes ne détiennent -bien que la crise syrienne ait vu le patriarche de Moscou prendre position -, parce qu'elle s'exprime d'une seule voix qui se situe à Rome. Mais si le pape tonne pour défendre les chrétiens persécutés, l'effet est à double tranchant. En dénonçant, le souverain pontife met en lumière, mais il expose tout autant à des représailles, qui peuvent localement se révéler encore plus violentes.

Benoît XVI a payé cher ce prix de la vérité avec l'islam. De ce point de vue, son pontificat est une triste parabole des limites de l'exercice, mais l'Eglise catholique sait la force de la persévérance. François, son successeur, en a tiré la leçon, mais il ne peut pas non plus se taire. En neuf mois de pontificat, son discours s'est d'ailleurs charpenté. D'une main franchement tendue, au début, vers l'islam, le pape actuel est passé à des mots plus exigeants: du monde musulman, il attend-dans la ligne de Benoît XVI, qui avait organisé un synode pour le Moyen-Orient, à cette fin, en 2010-la «réciprocité» pour la liberté religieuse. Aux yeux du Saint-Siège, les chrétiens établis dans des pays à majorité musulmane doivent ainsi bénéficier de la liberté dont profitent les musulmans installés en Occident… (…)

Dans un livre où il met en exergue «vingt raisons d'espérer» (3), Marc Fromager, le directeur de l'AED en France, évoque une autre réalité sur laquelle règne un lourd silence: les conversions de musulmans au christianisme. «Un cheikh s'alarmait récemment, observe-t-il, du fait qu'en Afrique, il y avait six millions de musulmans qui se convertissaient au christianisme chaque année». Comme quoi, rien n'est jamais écrit d'avance."

Partager cet article

11 commentaires

  1. “…En Chine, en Corée du Nord, au Vietnam, c’est toujours au nom du matérialisme athée, qui reste la doctrine officielle du parti communiste au pouvoir, que la religion chrétienne est poursuivie…”
    Les Chinois sont bouddhistes et n’ont que faire de l’entrance forcenée de la chrétienté sous toutes ses formes.
    D’autre part, pourriez-vous exhiber un seul chrétien exécuté par les Chinois, je parle, bien sûr après les temps de Mao.
    A l’inverse, les chrétiens écorchés vifs, découpés en morceaux, lapidés, décapités sont monnaies courantes partout où l’islam s’installe.
    Enfin, encore une fois, la Chine c’est 27 fois la France avec 1 milliard 300 millions d’habitants; et s’ils vivent sous une dictature communiste en grande partie vidée de sa substance originale, il n’en demeure pas moins que leurs lois propres sont mises en pratique, la moindre des choses étant de les respecter – ce qui n’est pas le cas chez nous, peu s’en faut – et que vouloir instaurer une ” démocratie chez eux est d’une totale aberration.
    Enfin, 7% de taux de croissance, dans quelle “démocratie” voit-on ce nombre ?
    [Le sujet n’est pas l’introduction de la démocratie en Chine mais la persécution des chrétiens, qui n’ont pas le droit d’y pratiquer leur religion. La Chine n’admet qu’une Eglise officielle qu’elle contrôle, obligeant certains chrétiens à prier dans des caves, à subir contrôles, emprisonnements ou surveillance à domicile. C’est en tout cas ce qui ressort du rapport de l’AED.
    L.T.]

  2. Puisque la France ne figure pas sur cette carte, on ne peut pas penser que l’AED exagère dans ce rapport.

  3. Et l’Europe n’est pas coloriée sur la carte ??????

  4. Ils ont oublié de colorier la France en orange.

  5. “D’une main franchement tendue, au début, vers l’islam, le pape actuel est passé à des mots plus exigeants”:
    Ce n’est pas vraiment ce que donne comme impression les phrases qui traitent du sujet dans l’exhortation “Evangelii Gaudium”!
    Enfin il faut sans doute penser que c’est pour éviter que le orange et le rose deviennent toujours plus rouge.

  6. Vivent HOLLANDE et FABIUS qui soutiennent les rebelles, islamistes pour la plupart !
    en exprimant mon dégoût et ma honte d’appartenir à un pays dont les ‘dirigeants’ encouragent et soutiennent de tels ASSASSINS !
    On ne pourra pas dire que l’on ne savait pas ! […]
    Attention, des images dures à supporter. Comment des êtres humains peuvent ils être aussi bestiaux ? […]
    Si vous êtes sensible, je vous conseille de ne pas regarder .
    http://francaisdefrance.wordpress.com/2013/08/27/syrie-voici-le-vrai-visage-des-rebelles-en-syrie/

  7. MESSAGE DE PAUL WESTON, DÉPUTÉ BRITANNIQUE COURAGEUX
    il ne pratique pas le politiquement correct, la langue de bois.
    Ce résistant est un visionnaire. Mais il ne faut pas être grand clerc
    pour ne pas l’approuver.
    http://www.youtube.com/watch?v=MTF6qbz2LAU&feature=player_embedded

  8. Pourtant un prêtre a parlé de l’Islam dernièrement sur RCF ; il a parlé de la sourate de la table ….
    Ma sœur vient de lire le roman de Saint Louis écrit par Philippe de Villiers . P.de V. se réfère à des documents bien précis qui ne montrent pas une religion d’amour comme certains le prétendent. Il est vrai que Satan s’habille souvent en ange de lumière pour mieux tromper les naïfs que nous sommes.

  9. “Comme quoi, rien n’est jamais écrit d’avance.”
    Une réponse directe au “mekthoub” coranique ! Et une raison de rester – ou revenir – dans l’espérance…

  10. Cette carte se passe de commentaire !
    A quand l’islam religion de paix et d’amour ?
    Allah étant l’autre nom de Belzebuth, rien d’étonnant !

  11. En dénonçant, le souverain pontife met en lumière, mais il expose tout autant à des représailles, qui peuvent localement se révéler encore plus violentes.

    Souvenons-nous de la dernière guerre mondiale, le pape Pie XII a dû marcher sur des œufs pour qu’il n’y ait pas de répression envers les chrétiens et cela lui a été reproché par la suite sans que ceux qui l’accusait réfléchissent plus que ça !
    – C.C. de wiki : Il condamne parallèlement l’agression de la Finlande par l’Union soviétique le 26 décembre 1939. Le gouvernement d’occupation allemand en Pologne prétexte ces déclarations jugées anti-allemande pour durcir la répression: en Pologne, les Nazis tuent 2 350 prêtres et religieux et en envoient davantage en camps de concentration. Ainsi, le baraquement des prêtres à Dachau en reçut 2600.
    OUI ! La réciprocité religieuse DOIT être la norme, pas l’exception comme actuellement. […]
    NON, M.de Pontcallec, il ne faut pas avoir honte de NOTRE France mais des gouvernants !
    Le pape prend tout doucement conscience de la réalité du monde en dehors de l’Amérique du sud, là est le hic.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services