Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / L'Eglise : Vie de l'Eglise

Chrétienne enlevée, torturée, violée et tuée par des Hindouistes

De l'agence Fides :

Pin "Il s’agit d’un meurtre ciblé contre la communauté chrétienne en Orissa : Banita Pradhan, jeune chrétienne de 17 ans a été violée et tuée. Selon les chrétiens, les responsables de l’homicide sont les groupes extrémiste hindous qui continuent à s’acharner impunément sur les minorités chrétiennes présentes au sein de l’Etat.
Le corps de Banita Pradhan, qui était étudiante, a été retrouvé hier, 15 mai, par la police dans les environs de G Udayagiri, dans le district de Kandhamal, théâtre des violences antichrétiennes de 2008. Il présentait des blessures et des signes de coups alors que le visage était défiguré. La jeune fille avait disparu le 9 mai et sa famille était très inquiète. Selon le père de la victime, les suspects tombent sur le militant extrémiste hindou Dinesh Naik et sur d’autres militants qui ont d’abord violé la jeune fille avant de la tuer.
« Il existe un grand sentiment de peur parmi la population. Le massacre des chrétiens se poursuit lentement mais sûrement. Ce qui est terrifiant, c’est que la violence de masse pourrait se répéter. Aujourd’hui nous prions et nous invoquons la protection de Dieu. Nous demandons une enquête sérieuse à la police, qui a fait des promesses verbales dont on n’a pas encore vu de conséquences concrètes » explique à Fides Asit Mohanty, délégué régional du « Global Council of Indian Christians » (GCIC) en Orissa, organisation non gouvernementale active dans le domaine de la défense des droits des chrétiens.
Selon le GCIC, derrière le meurtre se trouvent les mêmes groupes fondamentalistes hindous déjà responsables des pogroms de 2008 mais il faut une enquête pour le prouver et punir les coupables : « Si la police et les autorités civiles ne s’impliquent pas – pour des motifs bien connus de collusions avec les extrémistes – cet homicide demeurera lui aussi impuni » remarque Mahanty dans le cadre de l’entretien accordé à Fides".

Partager cet article

3 commentaires

  1. Je suis ahuri de lire cette nouvelle : dans l’article il est question d’extrémistes hindous, mais le titre en grand accuse les bouddhistes !!! Celui qui parcourt retient surtout le titre…
    Pourquoi cette attaque injuste contre les
    Bouddhistes qui n’y sont pour rien ?
    Je suis dégoûté par cette calomnie !!!
    [C’est une coquille rectifiée. Merci. Lahire]

  2. “S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi.”

  3. “Le disciple n’est pas au-dessus du Maître” Le Christ.

Publier une réponse