Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Chez les jeunes de l’UMP…

Au Campus de Seignosse (Landes), Frédéric Mitterand se taille un franc succès alors que l'ouverture vers Philippe de Villiers ne semble pas séduire…. 

Partager cet article

11 commentaires

  1. Cela prouve que l’UMP est clairement ancré à gauche.

  2. Pourtant il n’y a pas grande différence de moeurs…

  3. @ Sawyer, Parce que de Villiers serait de droite????
    Et Mitterrand de gauche?
    Non, ce sont justes 2 opportunistes tout comme les autres umpistes. Le bien commun, l’intérêt général ils ne connaissent pas seul compte leur train de vie et leurs petits avantages.

  4. L’antivillierisme systématique et omniprésent du Salon Beige devient plutôt pénible.
    Ne serait-il pas plus utile de s’attaquer aux vrais ennemis plutôt que de se perdre dans des disputes stériles entre tribus gauloises ??

  5. D’accord avec francois496 : je ne m’explique pas le « haro sur le baudet » (en l’occurrence P. de Villiers), systématique et fatalement destructeur de réflexion, sur le SB. La véritable haine engendrée par les articles est insupportable et stupide.

  6. L’anti-villierisme du salon beige n’est-il pas le reflet d’une certaine amertume? Le trajet de Villiers était prévisible depuis de longues années. Mais cela est-il important? ëtes-vous tellement attaché à cette république que vous perdiez votre temps à le critiquer. Cette république est pourrie, fondée sur le meurtre et le mensonge.

  7. @francois496
    C’est plutôt l’antivillierisme systématique de certains commentaires qui est exaspèrant.
    Il me semble que les auteurs du salon beige ne font que rapporter des faits et le cas échéant ne se privent pas de tapper sur le FN. Ce n’est qu’une question d’actualité
    UDP

  8. @francois496
    La trahison d’un supposé ami est toujours vecue très douloureusement. Clamer son amertume n’est qu’une thérapie pour la « digérer ».
    Pour autant,nous ne pouvons plus ignorer qu’aujourd’hui P2V est objectivement devenu notre ennemi et que nous n’avons aucune raison de le ménager.

  9. Merci François!

  10. « Les amis de nos ennemis sont nos ennemis… »
    Certains devraient méditer cette maxime pourtant très simple.
    Et à propos de la polémique Villiers, qui est l’ami? qui est l’ennemi?
    Le parti officiellement de « droite » en France (donc RPR, devenu UMP), n’est plus à droite depuis 20 ans (législature Chirac 1986-1988) avec leur allégeance aux franc-maçons, au lobby juif et au « politiquement correct » et leur refus de toutes les idées de vraie droite (défense de la vie, inversion des flux migratoires, réforme du code de la nationalité, patriotisme, peine de mort etc) Depuis cette époque il n’a cessé de s’ancrer un peu plus à gauche.
    La jeune génération UMP (les « jeunes pop ») est très clairement de gauche aujourd’hui… alors qu’il reste encore quelques traces de droiture chez les plus agés.
    Il n’y a chez les jeunes UMP plus RIEN de commun avec nos idées…!!
    Il n’est donc pas étonnant que Mitterand soit très bien reçu…

  11. @ Scat
    parce que la loi Veil c’était une politique de droite ?
    Parce que le gouvernement communiste de De Gaulle c’était une politique de droite ? La complicité avec le massacre d’Oran, c’était une politique de droite ?
    Mon bon ami, ça fait bien plus longtemps que la droite n’est plus à droite.

Publier une réponse