Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Chérie, j’ai rétréci la droite !

V

Voici, la version compilée du total droites+centre au premier tour des régionales de 1986 à 2010, en millions de voix (plus parlant que les % ou le nombre de régions si on s'intéresse à ce que font vraiment les électeurs). Le Modem est indiqué en 2010 pour mémoire. En gros, la droite est passée de 15 millions à moins de 8 millions d'électeurs (à titre de comparaison, le total des électeurs de gauche passe de 12 millions en 1986 à 10,4 en 2010). Légende :

  • bleu marine = FN
  • bleu clair = UDF+RPR puis UMP
  • bleu moyen = DVD+divers "EXD" (CPNT non inclus)
  • orange = Modem

Merci à HV

Partager cet article

10 commentaires

  1. Oui, enfin la gauche également s’est réduite. Car la cause première de la perte en voix en faveur de la droite (et en faveur de la gauche) est due à la très forte progression de l’abstention entre 1986 et 2010.

  2. @ scat: je compte un total gauche de 12 millions en 1986, 10,4 en 2010. La progression de l’absention, oui, mais elle marque le profond découragement de ce qui était jadis le “peuple de droite”.

  3. Oui mais il y a l’abstention. Même pas 1 électeur sur 2 se déplace… Je pense en effet que la droite et en baisse mais tout de même, ne s’agissant plus de partis de valeurs, il est difficile de dire que la France a le cœur à gauche. Par exemple, beaucoup de gens qui votent EXTRÊME GAUCHE ou GAUCHE ne sont que des protestataires, pas des gens “de gauche”. Pareil pour le FN : les électeurs ne sont pas forcément des nationalistes catholiques, etc… mais tout simplement des chômeurs, des gens qui souffrent…
    [Ce que montre ce graphique c’est que l’absention est surtout de droite. MJ]

  4. C’est aussi une des conséquences des modes d’éducation laxiste qui fabriquent de futurs assistés exigeant d’un État “maternel” uniquement des gratifications.
    Comme l’a si bien dit Michel Schneider (Politicien et psychologue): « Nous sommes passés d’une “société du commandement”, à une “société maternelle du consentement et du contentement » …« Le citoyen infantilisé estime que quelque chose lui est dû. Quoi ? Pourquoi ? Par qui ? Il ne sait pas trop, mais il le réclame à tout hasard à Big Mother. »
    Cette société ne peut évidemment qu’être aux antipodes des exigences personnelles – “à gauche” donc, là où l’on se prétend responsable, mais jamais coupable.

  5. @ Scat
    J’allais vous faire la même réponse que HV, car j’avais fait ce calcul mardi dernier pour la gauche sans remonter jusqu’en 86, mais cela colle.
    Et oui, le peuple de droite s’épuise :
    -politiquement, car les gvts de droite parlementaire gouvernent à gauche et déçoivent, ostracisent une partie de leur camp d’une manière suicidaire pour toute la droite par l’interdit sur des alliances avec la droite nationale, et se soumettent à l’eurofédéralisme contre les referendum qui réclament le contraire.
    – mais aussi démographiquement, car le peuple français livré à l’étranger, disparait lentement mais surement, avec un tsunami immigré lent, mais qui deviendra bientôt irréversible, gonflant le vote de gauche, ce que la droite nationale et catholique ne voit pas assez : sinon elle cesserait ses querelles absurdes et ses pinaillages infantiles pour voir l’urgence.
    @ HV
    Il faudrait ajouter une troisième courbe : celle du nombre d’immigrés, naturalisés et autres. Elle coïncide certainement avec la montée de la gauche.

  6. ne pensez vous pas que l’ouverture(?) a gauche de notre cher et tendre president y soit pour quelque chose?
    et LA PEUR pour certains de voter FN?

  7. L’école, la télévision (les téléfilms, les reportages, les “émissions culturelles” ou non, les journalistes, les people (j’abhorre, mais on leur demande leur avis sur tout, et ils le donnent !)les média, les partis de gouvernement, les prêtres et les catéchistes : tous formatent les esprits et les mentalités à gauche. Ie : déresponsabilisation, étatisation, tabula rasa, mythologie du progrès, suppression des attaches historiques et des identités, révisionnisme historique, etc.
    Comment s’étonner de la disparition des électeurs de droite ? Et encore, compter l’UDF et l’UMP à droite : ça fait un moment que ce n’est plus vrai.

  8. @Tonio: vous mettez le doigt sur les limites des termes de “droite” et “gauche”. L’UMP est peut-etre de “droite” comme les Mencheviks étaient de “droite” face aux Bolsheviks; il n’est pas pour autant conservateur, mais essentiellement social-démocrate.
    Il reste que l’électorat conservateur, le “peuple de droite”, existait jadis et était habituellement majoritaire. Qu’est-il devenu en 25 ans ? Est-il mort, remplacé par des générations modelées aux idées de gauche et des électeurs importés ? A-t-il apostasié, a force de matraquage, et rejoint le camp d’ “en face” ? Existe-t-il encore, attendant une offre politique dans laquelle il se reconnaitrait ?

  9. Depuis que je suis en age de voter j’ai toujours voté pour le RPR, l’UDF ou l’UMP.
    Demain je ne pense voter “blanc”. Je ne veux pas apporter ma voix a l’UMP qui n’agit plus comme un parti de droite (voir l’ouverture, les affaires de La Defense, Miterrand, etc, etc, etc …). Je ne pourrai évidemment pas voter pour le PS …
    Et je sais que je ne suis pas le seul dans ce cas.
    L’alternative FN ? Non merci, leur politique n’est pas credible.

  10. A Mike:
    “leur politique n’est pas crédible”
    Vous avez des preuves?
    parce que justement les idées FN ont fait la preuve de leur efficacité, étant appliquées majoritairement dans la plupart des pays du monde…(comme la politique familiale, les droits de douane, la politique fiscale, etc etc)

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services