16 réflexions au sujet de « Chelles : des musulmans se sont invités au conseil municipal pour demander des explications au maire »

  1. tiber

    J’aime bien le terme “ils s’invitent”. Le journaliste aurait pu ajouter “courtoisement”, mais la photo montre bien qu’ils n’ont pas apporté les Baklawas.
    En fait, ils ne se sont pas “invités” pour parler de mosquée mais de l’idéologie du genre. Tout ces barbus se sentent femme, et cette identité les renvoient aux tristement célèbres Femmes à Barbe exposées comme phénoméne de foire. Blessés dans leur humanité ils sont venus réclamer, au nom des droits de l’homme et de l’égalité, des réparations pour les souffrances endurées.
    Voila la vérité!

  2. Robert

    Pendant que leurs coreligionnaires massacrent des chrétiens, eux, plutôt que de protester contre ou s’excuser, manifestent pour exiger des droits chez nous qui leur permettront demain de nous réduire en servitude.
    Tout est dit !

  3. Maria

    C’est atterrant,la montée de l’islam menace notre identité ,avec la complicité des pouvoirs publics,dont la faiblesse n’a d’égale que la complaisance.Le phénomène ne peut que s’amplifier,notamment en raison de l’impact de cette population sur la démographie.Dans les mosquées françaises les prêches se font en arabe..et beaucoup ont l’espoir de faire de la France une terre d’islam.Faut-il croire Eric Zémmour qui dit que” Marseille est le visage de la France de demain”?..à moins que ce ne soit Roubaix,ou les musulmans sont majoritaires…Les chrétiens,eux,se sentent poussés dans leurs retranchements et vont bien finir par prendre dans les urnes la décision qui s’impose.

  4. kop

    bravo les musulmans, pressez les, faites les bien chier, ces politiques ne valent rien et montrent leur lacheté.
    si ca avait été un membre du FN qui venait ainsi en plein conseil municipal les médias auraient crié au fasciste, au nazi!!
    ridicule

  5. marguerite

    oui oui ce sont leurs méthodes, mais ils ne sont pas majoritaires au niveau départemental et national, ni respectueux des valeurs essentielles, alors il est possible de les remettre dans le rang si on a le courage du bien commun et de la France

  6. Hélène

    On se plaint, à juste titre, que ces gens ne respectent pas la loi mais personne ne la fait respecter. Il faut les foutre dehors. Nous avons des règles et si elles ne leur conviennent pas, ils peuvent aller voir ailleurs si ça leur convient mieux. Nous n’allons pas changer leur mode de vie parce qu’ils sont arrives.

Laisser un commentaire