Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Chapelle royale : Le député (UMP) Pierre Bédier ne nous soutient pas

Voici la réponse reçue par les catholiques qui ont écrit à Pierre Bédier à
propos de la profanation de la chapelle royale de Versailles :

"Madame, Monsieur,

Vous m’avez fait part de votre émoi à l’annonce du programme du
"Versailles Off" des 7 et 8 Octobre 2006, et en particulier de
l’exposition de robes du Couturier Christian Lacroix dans la Chapelle Royale du
Château.
Madame la Présidente de l’Etablissement Public du Château de Versailles,
Christine Albanel, vient de livrer un communiqué dont je vous donne les
principaux extraits :

"Nous essayons de faire venir au Château de nouveaux
publics, grâce à des événements plus inattendus et toujours de brève durée,
comme les spectacles de Bartabas, ou encore ces parcours d’art contemporain. En
2004 et 2005, les deux premières années de "Versailles Off" ont
attiré près de 30 000 visiteurs qui ont pu, soit découvrir des lieux peu
connus, comme la Petite Ecurie ou le Grand Commun, soit voir autrement des
lieux plus connus.
Cette année, le commissaire de cet événement, qui est l’un des conservateurs
les plus talentueux du Centre Pompidou, a pensé que la Haute couture avait
toute sa place dans la création contemporaine et l’idée lui est venue de faire
appel à Christian Lacroix, qui est certainement l’un des plus brillants et en
même temps l’un des plus classiques de nos grands couturiers. Celui-ci, en
référence avec l’histoire et notamment avec le mariage de Marie Antoinette et
de Louis XVI, a souhaité présenter dans la Chapelle Royale ses plus belles
robes de mariée, éclairées et mises en scène.
Je dois dire que ce projet a séduit toute l’équipe de direction, qui l’a
considéré comme un hommage à ce lieu chargé d’histoire, lieu qui a une
dimension religieuse -puisque la Chapelle a été bénite et qu’une messe, à
laquelle nous sommes tous attachés y est célébrée chaque mois- mais qui est
avant tout un espace muséal, accueillant à intervalles réguliers expositions et
manifestations culturelles.
Voilà dans quel esprit a été conçu ce projet, qui est loin d’être en
contradiction, je le pense sincèrement, avec les valeurs de versailles".

En tant que Président du Conseil Général, partenaire de "Versailles
Off", je ne peux que souscrire entièrement aux propos de Madame Albanel.
Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, à l’expression de ma considération
distinguée. Pierre BEDIER, Député des Yvelines, Président du conseil Général".

Hormis l’aspect lapidaire d’un simple
copier-coller de la lettre de madame Albanel, ce courrier montre bien le peu de
cas que Pierre Bédier fait de la religion catholique. Une telle position ne
peut évidemment satisfaire des catholiques qui ne devront pas avoir la mémoire
courte
: les législatives servent à élir ceux qui nous répresentent.

Lahire

Partager cet article

5 commentaires

  1. Une chapelle, lieu consacré, est “avant tout un espace muséal”.
    Tout est dit. La hiérarchie est bien installée pour Mme Albanel et M.Bédier.
    Et un député UMP, président de Conseil général, qu’est-il “avant tout” ?
    Un homme politique politiquement correct qui se doit de tout accepter pour montrer qu’il est ouvert à tout.La aussi tout est dit.
    Mais cet homme politique est un élu, et les élections auront lieu l’an prochain. Nous nous souviendrons effectivement de sa conduite, si toutefois la justice ne nous prive pas du plaisir de ne pas voter pour lui en lui interdisant de se représenter. A suivre…
    Bartabas, cité comme référence, crée de merveilleux spectacles équestres, mais ils sont donnés dans le manège, et c’est bien naturel. Je regrette personnellement que C.Lacroix n’ait pas lui-même refléchi aux conséquences de son geste, car il est, selon moi, le tout premier vrai grand couturier français, créateur et pas seulement “esbrouffeur” comme beaucoup.

  2. Madame Albanel fait état d’une surprenante incurie intellectuelle pour un conservateur en chef d’un patrimoine de premier plan.
    Dire de la chapelle royale qu’elle a été bénite et non consacrée (1710), et surtout que c’est avant tout un “espace muséal”…

  3. pour info, voici la réponse que j’ai faite à M. BEDIER suite au courrier qu’il m’a envoyé :
    Monsieur le député,
    Apparemment vous ne faites que peu de cas des catholiques qui se sont émus de la profanation de la Chapelle royale de Versailles.
    Il me semble, qu’en tant que représentant du peuple, vous auriez pu prendre en compte les demandes que vous avez reçues.
    Or il n’en est rien.
    Merci de nous avoir ainsi donné des éléments convaincants pour les prochaines échéances électorales.
    Christian Dancourt

  4. Voici ma réponse à celle du député et président du conseil général des Yvelines Mr. Pierre Bédier:
    Monsieur,
    Je prends acte de votre réponse et je souscris à cette exposition de robes de mariée de ce grand couturier, mon intervention vigoureuse portait sur le projet de denses et de simulacres de rites plus que douteux ( sacrifice humain et rites occultes) qui était prévus dans ce cadre prestigieux…
    Toutefois, je vous rappelle que dans cette chapelle se célèbre une messe par mois.
    Je profite de cette opportunité pour vous informer que nous avons pleinement conscience actuellement qu’un sentiment dangereux de marginalisassions des catholiques de France se fait jour; il serait urgent que le personnel politique ‘dit de droite’ prenne la mesure de ce qui pourrait bien annoncer une catastrophe à moyen échéance. Il serait stupéfiant que par protestation des catholiques se jettent dans des directions désespérées par la seule lâcheté des politiques…
    Vous ne prenez pas la mesure du sentiment d’humiliation qu’a produit l’affaire de Notre Dame de Paris, les sacrilèges à répétition des sanctuaires catholiques rarement mentionnés dans l’actualité des médiats et surtout l’effarante découverte que pour la première fois un président se détourne de la culture de son pays et de l’Occident…
    Vivement les élections que ce personnage dépourvu d’honneur soit renvoyé au lei de son indigence.
    Dites à votre ami de ne pas en faire trop vis à vis des musulmans s’il veut être élu…
    Vous manquez de discernement, vous ne comprenez pas l’extraordinaire délivrance qu’a produit sur les catholiques le discours de Ratisbonne, le passage sur l’islam n’est pas la partie la plus importante…
    Êtes-vous certain de bien connaître le peuple que vous prétendez diriger???
    Pierre-Charles Aubrit Saint Pol, rédacteur de la Lettre Catholique.

  5. Comme je l’ai déjà implicitement indiqué (cf: “La France, une démocratie ?”, il me paraît très difficile, c’est un euphémisme, de prétendre à une brillante carrière politique et soutenir le très catholique Salon beige, ce qui , au demeurant est tout à l’honneur de celui-ci.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services