Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / Liberté d'expression

Ceux qui muselaient la liberté d’expression pleurent en son nom

Nous avons cité Lydia Guirous, secrétaire nationale du Parti radical en charge de la lutte contre les discriminations, il y a 3 jours. Dans Le Figarovox, elle tient encore des propos courageux, suite à l'attentat contre Charlie Hebdo :

"On a crié aux loups lorsque dans mon livre, comme beaucoup d'autres, je disais que l'islam se radicalisait dans les cités…on a crié aux loups lorsque Zemmour a parlé d'une France au bord de la guerre civile…on a crié aux loups, la plupart des médias en tête, à la sortie du roman fiction de Michel Houellebecq …et aujourd'hui ceux-là même qui muselaient il y a encore quelques heures la liberté d'expression, pleurent en son nom.

Il ne faut pas avoir peur des idées mais de l'absence d'idées. Une démocratie qui ne pense plus et qui nie les réalités est une démocratie qui meurt, qui se suicide. Cabu et Wolinsky n'avaient pas peur, ils préféraient vivre debout qu'à genoux. Nous devons continuer à dénoncer la réalité et à ne pas se réfugier dans un confort intellectuel boboïsant: tout le monde est gentil, ne stigmatisons pas et tout ira bien… bilan 12 morts!

[…] Cessons ce laxisme qui ronge la France depuis 1970. Un principe n'est pas une incantation ou une fantaisie, mais une règle que doit imposer avec fermeté la puissance publique et nos élus. Ces derniers ont été trop lâches avec la laïcité et au nom d'un relativisme culturel abject et d'une culpabilité post-coloniale un peu feinte. Ils ont laissé volontairement et à des fins électoralistes, l'islam radical dans les quartiers.

Le communautarisme est la gangrène du vivre ensemble, mais c'est aussi le terreau du terrorisme et de la barbarie. En cédant à la tentation communautaire, certains élus et certains intellectuels et médias, ont trahi la République, nous ont trahis. En cédant au communautarisme islamique, ces derniers ont planté les germes du djihadisme et du terrorisme… […]

Alors aujourd'hui il est plus que temps de nettoyer les imams radicaux et les islamistes des cités au kärcher. Il est plus que temps d'appliquer strictement la loi sur l'interdiction de la burqua dans l'espace public. Il est plus que temps d'interdire le voile dans les universités et dans les entreprises… […]

Bien sûr qu'il y a un problème avec l'Islam des banlieues en France et ce problème ne cessera de s'amplifier tant que l'arbitre ne sifflera pas la fin de la partie du laxisme et de la lâcheté. Cet arbitre est l'Etat, c'est à lui de rappeler les règles de la République et de les appliquer avec force et coercition. Si rien n'est fait, les imams radicaux continueront à laver les cerveaux des jeunes en perte de repères, et d'autres attentats, plus graves encore, auront lieu sur notre sol.

Dénoncer la réalité et essayer de la traiter, ce n'est pas être fasciste, c'est être citoyen et républicain. Dénoncer la réalité de l'Islam radical dans les cités, ce n'est pas être raciste mais responsable. Le vivre ensemble de la France repose sur des règles, il faut les respecter. Ce n'est pas à la France de s'adapter aux particularismes culturels et religieux, mais à ces derniers de se plier à ses règles. Le mal français, ce n'est pas Zemmour ou Houellebecq, c'est la lâcheté et cette entreprise permanente de déconstruction de nos valeurs à laquelle nous assistons depuis quarante ans, sans réagir. […]"

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

20 commentaires

  1. C’est sur le salon beige que nous avons vu il y a quelques mois un article concernant St Louis.
    Cet article nous rapportait les propos de St Louis face au sultan du Caire qui l’avait fait prisonnier : ” je ne suis pas venu pour te prendre tous tes biens mais pour te convertir et sauver ton âme ;j’ai lu ton coran je n’y ai vu qu’immondices et impuretés .
    Il n’y a guère de pages du coran qui ne soient un appel au meurtre et à la spoliation des biens des infidèles (les non musulmans)
    Le meurtre ,le sang et les tueries prônés depuis 1400 ans sont entrés dans les gènes des musulmans.
    Faut il s’étonner de ce qui vient de se passer et qui ne va pas manquer d’empirer.
    L’islam modéré n’existe pas !!!

  2. Certes elle a en partie raison. Je dis en partie parce que la réponse n’est pas l’Etat républicain et ses valeurs. Ce que nous vivons c’est la conséquence d’une laïcité mal comprise où tout ce vaut. C’est la conséquence d’un catholicisme fade. La nature n’aime pas le vide, et la place laissée par la vraie foi est prise par des fous… Prions pour ces 12 victimes, mais rappelons nous que dans cette bataille les catholiques doivent s’affirmer.

  3. Sic : “Ils ont laissé volontairement et à des fins électoralistes, l’islam radical dans les quartiers.”
    L’islam est par essence violent vis-à-vis des non Muslmans. Cette violence se trouve dans les textes “sacrés” de cette idéologie, mais la nomenklatura française continue à être aveugle.

  4. Il est à craindre que la réaction des imbéciles qui nous gouvernent ne s’appui sur ce crime pour justifier , et cela à été demandé sur les ondes, de nouvelles aides à la constructions de mosquées et à l’islamisation du pays par la “formation” des imans (avec l’aide des “modérés” marocains et algériens). Il suffit d’entendre les discours emphatiques depuis l’attentat pour savoir que rien ne changera, les juifs peuvent continuer à quitter le pays mais nous, où irons nous ?

  5. Cessons surtout de laisser ouvertes nos frontières car il devient urgent de se protéger face à l’invasion massive d’origine islamique.

  6. Merci Madame d’avoir le courage de rejoindre le grand cercle de ceux qui ont compris qu’il est nécessaire d’appeler un chat un chat.
    Encore un petit peu de réflexion, et vous rejoindrez, je l’espère, le clan de ceux qui ont pris conscience que la France est un patrie qui transcende les modalités d’organisation gouvernementale, et que par conséquent la défense de la France est première par rapport à la défense de la république.

  7. la bourgeoisie soixante-huitarde au pouvoir n’a que deux ennemis avoués :
    -la droite nationale
    -la religion catholique
    Pour le reste, il n’y a que connivence.
    Qu’elle soit touchée au coeur aujourd’hui n’est que la conséquence de ses propres turpitudes

  8. “Dénoncer la réalité et essayer de la traiter, ce n’est pas être fasciste, c’est être citoyen et républicain.” -> Dénoncer la réalité n’a rien a voir avec le fait d’être “citoyen et républicain”. C’est juste être Français, honnête et courageux. Ces valeurs-là existaient bien avant la république et ses citoyens.

  9. Belle et courageuse analyse. Personnellement, la “politique de l’émotion” interprétée hier soir dans le registre habituel par F HOLLANDE, N SARKOSY et autres acteurs professionnels m’a passablement irritée. Non seulement ils n’ont jamais mis en place un quelconque contrôle des entrées d’étrangers sur notre territoire (à supposer que ce soit encore possible dans l’espace Européen…) mais ils ont renoncé et renonceront dans les mois qui viennent à expulser les imams (connus et répertoriés pour la plupart des services idoines) qui prônent la haine de l’occident et du non musulman.
    Leur mine grave d’hier soir et leurs propos désolés n’abusent que les médias complices de leur lâcheté.
    Par ailleurs, le silence unanime des médias officiels sur ces sourates, partie intégrante du Coran, qui “justifient” la terrible et innommable tragédie d’hier, en dit long sur la veulerie de nos édiles. C’était à celui qui trouverait la personnalité la plus représentative de la communauté musulmane (qui, comme l’on sait, n’existe pas) pour se désolidariser des “extrémistes isolés” fauteurs de crimes.
    La plupart de ces personnalités ont bien joué le rôle qui leur était assigné, ce qui conforte la doctrine officielle du “non amalgame” et rassure (?) le bon peuple de France.
    Mais ce démenti de circonstance n’enlève rien au contenu objectif du Coran, ni à la possibilité de tout musulman de se sentir plus ou moins investi de sa mise en oeuvre.
    Le chemin vers un réalisme intégral est encore long !
    Plus que jamais, prions pour notre pays qui reste appelé à autre chose qu’un repli frileux sur des illusions mortifères.

  10. JE NE SUIS PAS CHARLIE.
    On peut pleurer les victimes sans que leur mort délivre à un journal qui n’est (n’était?) qu’un torchon le plus petit brevet d’honorabilité.
    Et parmi les victimes, je pense d’abord aux deux policiers.

  11. “Le mal français, ce n’est pas Zemmour ou Houellebecq, c’est la lâcheté et cette entreprise permanente de déconstruction de nos valeurs à laquelle nous assistons depuis quarante ans, sans réagir. […]”
    Je cite Mme Guirous.
    Et maintenant
    “on” va “profiter” de “l’émotion”,
    jouer de nos émotions,
    jouer sur la peur aussi,
    pour faire passer “tout le reste”,
    tout ce qui “coince”,
    à un peuple anesthésié.

  12. En France, même les morts ne sont même pas tous égaux!
    Une journée de deuil nationale pour les victimes de la gauche bobo parisienne; Mais rien pour ceux de Nantes et d’ailleurs. Et un enterrement de princesse pour une petite ROM morte dans les bras de sa mère qui l’utilisait pour faire la manche dans le froid..
    Et des milliers de chrétiens qui sont exécutés chaque jour par l’Etat Islamique.
    Un appel à l’unité nationale et aux valeurs de la république ???

  13. La liberté d’expression, la démocratie, les valeurs républicaines sont un LEURRE, un serpent qui se mord la queue : une excellente preuve, hier, de la contradiction qu’amènent ces ‘valeurs’ considérées comme universelles.
    La seule VRAIE liberté d’expression est celle de parler au bon Dieu et de prier pour soi-même et son salut, et pour celui du monde. C’est la seule qui nous sera toujours accordée.
    Malheureusement, la liberté d’expression, sur Internet, est pour le moment un des seuls moyens pour beaucoup de connaître d’excellents autres points de vue sur ce que peuvent être de vraies valeurs.
    Dieu fasse que des sites comme le vôtre ou ceux que vous recommandez – lire l’excellent post de Gabrielle Cluzel de ce matin sur Boulevard Voltaire (pourquoi ce nom ????) – ainsi que beaucoup d’autres encore, ne prêchent pas que des convaincus

  14. @Morin :
    L’Islam modéré n’existe pas. Mais des musulmans modérés, OUI!, et Dieu merci, beaucoup. Comme tout être humain, ils ont une conscience qui sait distinguer le bien du mal, et fera tout pour les empêcher d’accomplir des meurtres et autres abominations.

  15. Je ne pleure pas la mort d’un journal qui a semé le mépris et récolté la haine.
    Je pleure la mort des innocents et des soldats
    Je pleure tous ces musulmans à qui on a donné nos fruits en leurs cachant nos racines, leur laissant croire que la seule alternative à l’hédonisme est le djihad.
    Je pleure ces hypocrites qui s’insurgent des effets dont ils chérissent les causes.
    Hier , 600 avortements ont eu lieu en France…

  16. Les responsables du désastre français se présentent comme les sauveurs de la ” République”.
    Valls, qui appelle à l’ unité nationale, invite l’ Ump à la manifestation nationale, mais pas le FN.
    Voyous ils étaient, voyous ils restent.

  17. Quasiment tous les médias, tous les politiques et tous les Français sont unanimes pour défendre la liberté d’expression et combattre la censure sous toutes ses formes : On ne peut que s’en féliciter !
    Aux médias et aux politiques d’abord de mettre en œuvre cet ambitieux programme… au profit des Français et de la France.
    —————————————-
    Il y a un problème sérieux avec le dogme de l’Islam car celui-ci s’appuie sur des versets parfois violents ou contradictoires du Coran, le hadith…
    À chaque fois qu’un journaliste ou un politique parle de la tolérance de l’Islam, invoque le « il ne faut pas stigmatiser », impose le « pasdamalgame » puis termine par un couperet du genre « pasdepolémiques – Il faut rester rassemblés », c’est un devoir de lui citer quelques versets et de lui demander de lire des livres sérieux sur le Coran et les hadiths, citations à l’appui avant de parler davantage.
    Par exemple : « (17 :33) Ne tuez personne, Dieu l’interdit, sauf en juste cause. Quiconque est tué injustement, nous donnons droit de vengeance à son proche, mais qu’il n’excède pas les limites du meurtre et il sera secouru ». Que répondra notre personnalité qui est en général inculte et ignorant sur les sujets dont il parle ? Mentionnera-t-il « les valeurs de la République », même si cela aussi, il ne sait pas ce que c’est ?

  18. “Dieu et mon Roy, France vaincra.”
    Hors cette voie, point de Salut !

  19. @perché-no
    Oui il existe des musulmans modérés, par ce que, Dieu merci, ils ignorent le Coran, et les Hadiths, ou bien ils ne les appliquent pas à la lettre.
    Mais en cas de propagande islamiste intense et impérative, en cas de conflagration générale induisant mimétisme et repli identitaire, que se passera-t-il?

  20. D’un côté, on plaide pour la liberté d’expression et de l’autre côté on n’a le droit de s’exprimer en mode ‘politiquement correct” ! Hypocrites !!!!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services