Bannière Salon Beige

Partager cet article

Religions : L'Islam

Cette “religion” est vraiment charmante

Si l'on en croit cet article de sputniknews. Mais pas d’amalgame là non plus ?

Partager cet article

6 commentaires

  1. Sous l’influence évidente du “père du mensonge”.

  2. C’est d’une totale hypocrisie comme façon de raisonner !
    Et on appelle cela une religion ?

  3. Cette “religion” (ou plutôt ses autorités religieuses) a cru bon de trouver un palliatif à l’adultère. Le Coran ne mentionne pas ce type de “mariage”. Seule la Sunna le fait…Et ce, pour en dénoncer le procédé, Mahomet acceptant au départ l’idée – il s’agit de donner un statut aux femmes “prises de guerre” – pour immédiatement la rejeter.
    Il faut savoir que les gens, même dans certaines sociétés chiites, considèrent le mariage temporaire (le mariage de la jouissance) d’une manière plus dangereuse que celle avec laquelle ils considèrent l’adultère.
    Ils peuvent prendre une attitude mécontente vis-à-vis de l’adultère, alors que, vis-à-vis du mariage temporaire, ils prennent une attitude violente.
    C’est ce que l’on peut remarquer dans les mass medias au début de l’avènement, dans le milieu chiite, du mouvement islamique engagé qu’on présente sous le nom de “fondamentaliste” (usuliyya).
    Les mass médias ont alors longuement évoqué ce mariage et son ampleur. Beaucoup de discours attaquaient le mouvement islamique à travers ce phénomène qui n’était même pas un phénomène, mais plutôt des cas individuels.
    Les autorités religieuses des autres confessions ont trouvé des “solutions” pas tellement mieux moralement : la soumission de la femme et l’acceptation des bordels.
    Le vrai souci, n’est pas tant les solutions trouvées pour parer à l’adultère (à la base, c’est çà) que l’impossibilité (semble t-il) des messieurs, à juguler leurs désirs charnels !

  4. C’est quand même un summum d’hypocrisie véritablement géniale.
    En tout cas cela met à l’abri du vague projet français sur l’idée de faire payer un impôt aux consommateurs.
    Et puis ils ont le droit d’avoir jusqu’à 4 épouses !

  5. Ce qui fascinant dans cette perspective, c’est qu’on est loin, très loin de la femme “victime” des appétits masculins.
    Comme le fait remarquer l’un des commenteurs, il s’agit d’une déviation, qu’on ne peut pas plus imputer à “l’islam” que les perversités de diverses sectes peuvent représenter la position du christianisme.
    Mais quelle pierre dans le jardin du politiquement autorisé!

  6. Oui, c’est vrai qu’on est loin du fantasme de la femme “victime” des appétits masculins, mais quid de celles qui seront répudiées sans état d’âme ?
    On est vraiment à fond dans l’hypocrisie consumériste du politiquement correct à l’occidentale. Ces hommes musulmans si”cultivés” (excusez du peu!) ne
    dépareront absolument pas dans les salons de l’Elysée.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]